Auchan et Système U n'échangeront pas d'enseignes

 |   |  242  mots
Le projet initial des deux groupes de distribution prévoyait notamment de voir Auchan reprendre les hypermarchés de Système U, tandis que Système U reprendrait les supermarchés Auchan.
Le projet initial des deux groupes de distribution prévoyait notamment de voir Auchan reprendre les hypermarchés de Système U, tandis que Système U reprendrait les supermarchés Auchan. (Crédits : © Pascal Rossignol / Reuters)
Les "exigences" de ce nouveau modèle "inédit dans le paysage commercial, rendent le projet trop complexe à déployer à court terme", ont fait savoir mercredi les deux distributeurs dans un communiqué conjoint. Auchan et Système U poursuivent néanmoins leur projet de "collaboration renforcée" sur les achats.

Article publié à 11h43, mis à jour à 12h10.

Auchan et Système U ont annoncé mercredi qu'ils abandonnaient l'un des volets principaux de leur projet de mariage, à savoir l'échange d'enseignes, pour se concentrer uniquement sur un partenariat renforcé aux achats.

Malgré cet abandon d'une partie majeure du projet, Auchan et Système U ont réaffirmé mercredi leur projet de "collaboration renforcée" sur les achats.

Le projet initial des deux groupes de distribution prévoyait notamment de voir Auchan reprendre les hypermarchés de Système U, tandis que Système U reprendrait les supermarchés Auchan. Les "exigences" de ce nouveau modèle "inédit dans le paysage commercial, rendent le projet trop complexe à déployer à court terme", ont fait savoir mercredi les deux distributeurs dans un communiqué conjoint.

Des structures trop éloignées

Les deux enseignes ont en effet une structure d'organisation bien différente, Auchan étant un groupe intégré, tandis que Système U est un groupe coopératif composé de magasins indépendants.

Chaque changement d'enseignes devait donc d'abord passer par l'approbation de chacun des adhérents de Système U.

Mercredi dernier, le président de l'Autorité de la concurrence, saisi de l'examen du dossier, avait fait état de la complexité de mise en oeuvre de certains transferts d'enseignes entre les deux groupes, évoquant des incertitudes sur le maintien du calendrier initialement prévu et s'interrogeant sur le "caractère 'suffisamment abouti' du projet".

(avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :