SNCF : le TGV est-il réellement trop cher ?

 |   |  964  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : AFP)
La SNCF reconnaît la "présence d'un sentiment de cherté du TGV dans l'opinion publique" mais explique que les TGV français sont 30% moins chers que le prix moyen du reste de l'Europe.

Critiqués par les voyageurs et par les régions, les prix des voyages TGV sont-ils trop chers ? Le débat est complexe car une telle appréciation est d'abord subjective. Celle-ci dépend évidemment de l'idée que chacun se fait du transport ferroviaire en général, de la SNCF en particulier, et du prix que chacun est prêt à payer pour ce service rendu.

Transport populaire et service public
Depuis sa création en 1938 sous le Front Populaire, la SNCF, entreprise publique, est associée aux notions de transport populaire et de service public. Deux qualificatifs qu'elle revendique toujours d'ailleurs. Pour rappel, le slogan de son 75e anniversaire était d'ailleurs : « 75 ans de transport populaire ». Et c'est pour de telles raisons que les prix de la SNCF font régulièrement l'objet de débats animés. De nombreux clients et élus estiment que les tarifs doivent rester raisonnables. Visiblement, ils ne le sont pas à leurs yeux. « Le sentiment de cherté du TGV est présent dans l'opinion publique », constate Barbara Dalibard, la directrice générale de SNCF Voyages. Un sentiment que n'a pu que renforcer la politique tarifaire agressive menée il y a une dizaine d'années par les compagnies aériennes à bas coûts, rapidement suivie par Air France.

Les coûts de la grande vitesse

D'où le sentiment que, sur la longue durée, les courbes tarifaires se croisent entre un transport élitiste (l'avion) qui a baissé ses prix et un transport populaire (le train) qui les a augmentés en raison du passage progressif de la vitesse conventionnelle à la grande vitesse, beaucoup plus coûteuse. Or, ce coût de la grande vitesse, l'opinion ne veut pas l'entendre. Le prix d'une rame TGV est pourtant trois fois plus élevé que celui des TER. Le prix des péages aussi. Ils représentent 37% des coûts du TGV, et ont progressé de 7,5% par an au cours des cinq dernières années. Or, sur la même période, le prix moyen des TGV n'a augmenté que de 2% par an. Barbara Dalibard a beau rappeler que « depuis 2008, les hausses de prix des TGV sont inférieures à l'inflation et que les marges du TGV ont beaucoup baissé », l'opinion semble sourde à ces arguments. De nombreux observateurs estiment plutôt que, pour être plus compétitive, la SNCF devrait réduire ses coûts de fonctionnement et augmenter la productivité de son personnel. Une problématique qui débouche inévitablement sur celle du monopole de la SNCF et l'ouverture du marché français.

L'aérien baisse ses prix

Au final, qu'en est-il? Cher ou pas, les prix des TGV français sont en tout cas environ 30% moins élevés que ceux pratiqués ailleurs en Europe, notamment en Allemagne, comme l'a rappelé Barbara Dalibard mardi devant la presse. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle Air France martèle depuis plus de 10 ans que son véritable concurrent est le train plus que les compagnies aériennes européennes.

Mais la communication de la SNCF n'est pas tant de jouer les comparaisons nationales. Pour la direction, les prix du train au kilomètre sont bas comparés à ceux des autres modes de transport. D'une part, ils évoluent dans un espace réglementaire contraint dans la mesure où le plein tarif loisir (payé par 17% par des voyageurs loisirs) doit être inférieur à « 2,1 fois le barème kilométrique du TER », lequel est fixé chaque année par l'Etat. Cette année, il s'élève à environ 11 centimes d'euros le kilomètre. Mais le plein tarif ne représente que 17% des billets loisirs. 8 passagers sur 10 bénéficient d'une réduction entre les tarifs Prem's, les tarifs loisirs réduits, les IDTGV, Ouigo et les tarifs sociaux. Ces derniers sont au nombre de 600. Cela va des familles nombreuses, aux militaires en passant par les chasseurs le jour de la Saint-Hubert !

Eviter les trains le vendredi de 17 heures
Outre cette palette de tarifs réduits, la SNCF rappelle qu'il existe de nombreux moyens pour baisser le prix des billets. Notamment en achetant ceux-ci le plus en amont possible par rapport à la date du voyage, les prix augmentant au fur et à mesure que se rapproche le départ du train. Ou en évitant, si on le peut, de prendre les trains aux heures de pointe. « Oui il y a des petits prix mais pas à 17 heures un vendredi », rappelle Barbara Dalibard. Cet horaire est en effet celui qui est le plus chargé. Or le choix d'un autre train programmé à « flanc de pointe », où la part de billets à petits prix est plus grande, permet d'abaisser la facture. Ainsi le panier moyen peut passer de 59,7 euros sur un train partant à 17 heures à 38 euros sur celui de 21 heures.

Hausse des prix de 15% pendant les vacances de scolaires
Quant à l'inflation des prix pendant les vacances scolaires, Barbara Dalibard assure que l'écart ne dépasse pas 15% dans le pire des cas et non 30% comme l'a écrit récemment une enquête. « En prenant le pire des cas, le week-end de chassés-croisés du 1er mars 2013, le plus chargé, le panier moyen s'est élevé à 57 euros contre 50 pour les week-ends normaux. Soit un écart un 15% », a assuré Barbara Dalibard, en précisant qu'il fallait « prendre en compte l'ensemble des trains et non un seul train isolé. « Si l'on ne prend que le train arrivant le samedi à Bourg-Saint-Maurice, l'écart de prix dépassera peut être les 15% », reconnaît-elle. Enfin, la crise pousse la SNCF à réduire ses prix. Confrontée à une demande atone, les promotions et le nombre de billets à petits prix se multiplient.

Pour autant, à six ans de l'ouverture du marché français, la SNCF doit se préparer pour être plus compétitive et affronter une baisse des prix.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/03/2017 à 0:26 :
La SNCF moins chère que la Deutsche Bahn allemande ? Alors ça c'est la meilleure ! Pour avoir effectué une partie de mon cursus en Allemagne je peux certifier à 100% que les liaisons entre grandes villes allemandes se font à prix modique: par exemple pour un Aller-Retour Köln (Cologne)- Berlin réservé trois jours avant la date de départ j'ai payé seulement 47€ un trajet pourtant comparable à un Paris-Lyon qui m'est revenu à 96€ pourtant commandé deux semaines avant la date de départ... idem pour un Paris-Nancy: ça coûte bien 37€ pour un aller le 17 mars, pour seulement pour un aller.... et ça peut monter jusque 74€... la mise en concurrence est effectivement plus que souhaitable.
a écrit le 17/04/2016 à 16:23 :
Une honte le prix du TGV entre Lyon part dieu et Valence tgv pour des déplacements quotidiens liés au travail. Abonnement plus de 5000 euros par an à comparer aux cartes oranges en RP.Ce n ai jamais qu un gros RER. Anti économique et contre la mobilité entre 2 centres d affaires et de vie. Prenez l exemple de la Chine pour ce type de transport intercités.
a écrit le 29/03/2016 à 11:08 :
30% de moins qu'en Allemagne ? on s'en fou nous ne sommes pas en Allemagne ! et puis tout dépend du coup de la vie !! ici avec un smic a 1100e et un aller retour en train Marseille Paris a 200e !! (sans compter l'hébargement) ce n'est pas donné a tous le monde !!!
a écrit le 04/06/2015 à 12:35 :
Pourquoi c'est chère dans l'opinion ?

Tout simplement le prix varie trop de 25 à 125 Euros pour un même train, les logiques tarifaire sont absurde, car beaucoup trop de train voyage à vide ou presque mais maintienne pourtant un prix clairement dissuasif.

Prenez exemple sur ryanair, le prix augmente avec le temps et la demande puis rediminue à l'approche de la date et l'absence de demande, le but étant de remplir totalement l'avion, le mécanisme est simple.

Prenez la sncf : prems, idtgv, ouigo, carte de réduc, loisir, pro, 1er, 2em

Il faut un bac+5 pour connaitre parfaitement la brochure tarifaire, mois quand je prend le train mon billet varie de 25 à 75 Euro et je suis souvent frustré de ne pas pouvoir prendre certain train à plus de 100 Euro que je sais pratiquement vide.
a écrit le 26/01/2015 à 9:28 :
85 euros un Francfort Berlin en ICE pour près de 500km et 287 euros un Paris-Lyon en TGV pour 425 km ? Les Allemands sont moins cher que les Français. Encore un mensonge de la SNCF, même les touristes le dise, le train en France c'est un sacré budget.
Réponse de le 02/02/2015 à 14:30 :
Je viens de tester votre destination pour un jour en semaine a 14h. Francfort Berlin = 123€ 4h12 de trajet pour 500km. Paris Lyon = 75€ 1h59 pour 400km.... ou est le mensonge .... ?
a écrit le 31/08/2013 à 18:12 :
Dans notre region , il n'y a de TGV , alors le cout on s'en fout !! peut être entre 2025 et 2035 ?
a écrit le 31/08/2013 à 9:18 :
un billet de train a 260euros aller retour nantes paris voila pourquoi c'est cher
a écrit le 07/08/2013 à 12:33 :
Effectivement, le TGV est pas forcément si cher que ça par rapport aux autres pays..... sauf qu'à côté, l'offre "rationnelle" en matière de trains non TGV en France est ridicule. Relier 2 villes de province est impensable, traverser la France d'Ouest en Est sans faire 3 changements ou passer par Paris est impossible. Faites le calcul, tentez un Brive-Chambery en train, ça vous coutera plus cher que les coûts courants du même trajet en voiture, pour un temps 2 fois plus long! Dommage que l'Etat n'encourage pas un peu plus à abandonner la voiture...
a écrit le 18/07/2013 à 17:06 :
J'allait dire la meme chose que lui.Etant polonais j'ai fraudé la SNCF Paris Strasbourg qui m'aurai couté 50? (je me suis fait controller ma langue m'as sauvé de l'amande (m'ont laisser tranquille en demandant de quitter la gare immediatemetn a l'arrive).Et a kehl j'ai pris le workenn ticket a 44? et j'ai pu traverser l'allemagne en 1 journé pour reussir a prendre le dernier PKP regional a gorlizt qui m'as permis de rejoindre Varsovie pour seulement 25? environ.

Comparer messieur....J'ai depensé 75? pour traverser 2 pays alors que 50? pour faire 1/6 de la France...Comparez...
a écrit le 12/06/2013 à 23:35 :
On peut parcourir tout l'Allemagne pour 44 ? (quer durch Deutschland ticket) avec des trains locales en temps raisonnables. Çà c'est impossibles en France avec des TER. Çà dure plus de 24 heures d'aller de Luxembourg a Nice. Et personne connait le prix. Moi de suis pensionne, donc je voyage quand on prédit que demain le temps sera beaux. Je ne vais pas acheter des billets en avance. Donc, comme beaucoup d'autres Européens, je ne voyage jamais en France, je n'ai pas de voiture, en le train est impossible. C?est quand même un perte de revenu en tourisme...
a écrit le 27/05/2013 à 17:04 :
Je ne souhaite pas du tout à la fin du monople de la SNCF, parce que la fin du monopole du gaz ou de l'électricité, le modèle de trains anglais concurrentiel ont tous conduit à :
1) une hausse des tarifs
2) une dégradation globale du service.

On oublie un peu vite que les grandes lignes payent aussi pour les petites. Hors en cas de concurrence, les nouveaux arrivants vont s'installer sur les lignes rentables, du coup les ressources de la sncf vont diminuer et elle ne sera pas mesure de maintenir les petites lignes. Au final l'ensemble du service sera réduit.
Et si les tarifs de trains sont trop chers c'est que l'état ne subventionne pas assez ce mode de transport.
a écrit le 23/05/2013 à 9:36 :
Bonjour,

On ne pas dissocier les prix des la SNCF, sans tenir compte de l'Etat et du RFF.
Or si on se tient au concept de la concurrence déloyale " eurorpéeene, le prix de location des lignes payé par la SNCF est un prix politique et nettement trop bas.

Ou bien on est européen ou on ne l'est pas, en admettant les conséquences.

Cordialement,

giantpanda
a écrit le 22/05/2013 à 22:33 :
Pour avoir pris l'ICE allemand et le TGV français,il me semble que les tarifs sont assez proches pour un service rendu équivalent .L'ICE est un peu moins rapide du fait d'arret dans de grandes villes contrairement à la France ,pays très centralisé où nous avons peu de grandes métropoles .L'acceuil TGV (services de restauration ) est moins bon que celui d'ICE.Donc globalement le rapport qualité prix est le même.
Réponse de le 22/05/2013 à 23:02 :
Les tarifs entre la France et l'Allemagne sont les mêmes. En revanche pour les trajets domestiques les prix allemands pour de la grande vitesse (qui n'en est pas vraiment, comparée à chez nous) sont plus élevés qu'en France, a distance identique, et durent plus longtemps: arrêts multiples, vitesses plus basses.
Réponse de le 23/05/2013 à 6:39 :
Il faut aussi dire que les ICE qui circulent entre FRA et PARIS sont TOP QUALITE par rapport aux TGV.....Pour ceux qui ont pris l'ICE, le TGV fait très CHEAP!
Réponse de le 23/05/2013 à 9:37 :
Mais le TGV ne se crashe pas et ne fait pas des morts lui : sa conception est beaucoup plus solide que celle de l'ICE...
Réponse de le 23/05/2013 à 22:43 :
Quelle arrogance, comme si le tgv était invulnérable. On a vu le concorde.
Réponse de le 24/05/2013 à 8:08 :
Sans rentrer dans le débat du crash, l'ICE a quand même un gros problème de fiabilité.
C'est simple, il y a 4 allers-retours Paris Francfort par jour : 1 en TGV et 3 en ICE.
Il suffit de regarder surtout en hiver combien de fois est supprimé le trajet en TGV et ceux en ICE : les chiffres sont éloquents. Oui l'ICE est beau, confortable, + raffiné que le TGV, le café y est meilleur et le service aussi...
Mais quand on prends le train, le premier service que l'on attend sans même y réfléchir, c'est qu'il circule alors cher "eurofederal" excuse moi mais ton "top qualité" je sais pas ou tu le vois...
a écrit le 22/05/2013 à 20:14 :
On a déjà écouté ça il y a un an et demi, les 3 pieds nickelés des télécoms disaient que les prix en France étaient dans la moyenne inférieure en Europe... et puis patatra !
Vivement la concurrence, les prix baisseront durement et les cheminots devront enfin relever les manches comme on commence à le faire fébrilement chez AF.
a écrit le 22/05/2013 à 19:20 :
quand je voyage, je prends l'avion, la voiture et très rarement le train.....souvent, il est plus cher . Un autre reproche, c'est 'absence de place pour les valises....un contrôleur SNCF entre ROISSY et RENNES m'a dit en mai dernier:" le train/TGV n'est pas prévu pour les passagers avec des valises.....c'est incompatible"....J'ai du manquer un épisode alors...les voyageurs prennent le train pour aller en vacances, se déplacer, etc...comment peut on dire des inepties pareilles? Il est vrai que les passagers qui vont ou viennent de CDG, sont des piétons sans bagages, right? bref, le TGV = cher, pas pratique ,... donc je prends ma voiture et quand je vais hors de France ou d'EU, c'est l'avion! Et c'est très bien ainsi.
Réponse de le 14/08/2013 à 20:22 :
Je ne sais pas ou vous avez vu que le TGV n´est pas fait pour des voyageurs avec bagages.Je l´ai pris des dizaines de fois et souvent avec des valises et je n´ai eu aucun problème.
a écrit le 22/05/2013 à 19:03 :
Perso quand je dois me déplacer je compare :

Le train et/ou l'avion et/ou l'autocar et/ou la voiture et/ou le bateau (c'est suivant le cas). Et je prend le moyen de transport qui me fourni la meilleure qualité de service au meilleur prix point barre ! Avec de temps en temps quelques variables d'ajustement (service à bord, temps de trajet, facilité d'utilisation et/ou d'accès, retards possible etc etc). Et j'avoue que régulièrement, le train est plus cher et moins pratique que les autres modes de transport !
a écrit le 22/05/2013 à 18:47 :
J'ai quand même l'impression de me faire escroquer parce que les prix changent très vite. Ensuite, entrant dans les (tous petits) 17% de tarifs normaux, j'ai le soupçon de me faire avoir quand je compare ce que je paie d'avec les tarifs réduits variés (ma fille étudiante, mon père carte vieux...). Après, comme je ne voyage pas à 10h du matin en semaine, je n'ai aucune chance de pouvoir viser une enchère de billet qui me rendrait plus souriant. Et enfin, sorti du TGV, dès que l'on passe sur un autre type, assez classique donc lent et pas spécialement accueillant, l'impression de payer cher devient franchement prégnante.
a écrit le 22/05/2013 à 18:09 :
Dans tous les cas, les inconscients qui souhaitent pouvoir prendre le TGV ou l'avion comme ils vont acheter leur baguette en voiture méritent l'apocalypse qu'ils vont laisser aux survivants sur Terre.
a écrit le 22/05/2013 à 18:03 :
La SNCF doit perdre son monopole vu son endettement astronomique, la faible productivité des ses agents cheminots et sa mauvaise qualité de service, ses retraites spécifiques déficitaires (1000 actifs pour 1800 retraités cheminots POUR COMPENSER ON PIOCHE DANS LES RETRAITES DU PRIVE ET LA SECU), trop couteuse pour les contribuables doit être privatisé voir disparaitre au profit de nouvelles compagnies privés plus efficaces.Il y a urgence la France est en faillite !!!
Réponse de le 22/05/2013 à 22:14 :
j'aurai voulu vous entendre également sur la décision de justice' prise à l'encontre des trois majors de la téléphonie mobile qui ont été condamnés par la justice à payer 500 MILLIONS d'? pour entente illégale au détriment des consommateurs.Il s'agissait ... d'entreprise PRIVEES !
Réponse de le 22/05/2013 à 23:33 :
L'urgence des compagnies ferroviaires privées sur les post crache toujours son venin anti-sncf, dans l'usine ou je travaillais il y avait 1200 actifs, maintenant il y en a 200 qui cotisent pour 1000 retraités.
a écrit le 22/05/2013 à 17:38 :
Un trajet en voiture par autoroute c'est 80% de taxes déguisés ou non (Autoroutes, essence, TVA sur les voitures...), ce qui revient à dire que H.T. la SNCF est une pure ineptie économique et ne devrait pas exister à moins de...!
Retirer quelques taxes fortement masquées comme subvention des retraites de fonctionnaires, allocations aux syndicats, commission aux partis politiques sur les attributions des chantiers TGV.
a écrit le 22/05/2013 à 17:23 :
Non le TGV n'est pas plus coûteux que le TER ou le train classique!
C'est même l'inverse! La rame TGV est certes 3 fois plus chère à l'achat, mais elle fait 400 à 500.000 km par an contre 100 à 120.000 pour le train classique.
Les Voies à grandes vitesses de RFF sont chères....mais RFF fait des bénéfices monstrueux sur Paris Lyon, Nantes Rennes et Bordeaux.
RFF est à l'équilibre sur Lyon Marseille et Montpellier.

RFF fait des pertes sur tout le reste du réseau
Pourquoi les prix ont augmenté : en raison d'une maladie qui s'appelle le "double marginalité" et arrive dans les dérégulations si le régulateur n'est pas vigilant.

1) La SNCF a commencé à faire des bénéfices sur les destinations en TGV citées plus haut.
2) RFF qui perd de l'argent partout sur le réseau classique a voulu piquer les bénéfices de la SNCF et a augmenté ses tarifs sur les LGV
3) la SNCF a répondu en rétablissant ses bénéfices sur ces lignes par des hausses de prix.
La guerre entre les deux monopoles du ferroviaire (RFF et la SNCF) se fait au détriment du consommateur.

Il faut distinguer le prix et le coût : le prix du TER et du train classique apparait moins cher car le premier est subventionné à 70% et le second a un matériel roulant amorti (mais qu'il faudra bientôt renouveller
a écrit le 22/05/2013 à 17:22 :
Allez en Allemagne, demandez un Berlin-Munich en ICE (le TGV allemand), il vous en coûtera plus de 200 euros pour une journée passée dans le train... Car le réseau à grande vitesse allemand est limité contrairement au nôtre. Il y en a marre de lire que le TGV est cher. L'état n'a pas vocation à procurer un transport à un prix non rentable aux voyageurs, à l'exception de certains territoires isolés. Il existe aussi euro lines, les compagnies low cost, ou la voiture pour ceux qui ne ont pas satisfaits.
Réponse de le 22/05/2013 à 17:56 :
Et bien, si le tgv ne baisse pas ses prix, personne ne le prendra, et il fera faillite, et vous serez au chomage ? Vous voulez cela ? Chiche ?
Réponse de le 22/05/2013 à 18:55 :
30 ans de commerce et toujours le même refrain <trop chère> en fait le français veut tous pour rien mais lui veut un bon salaire et quand il revend un produit c'est toujours au prix fort !!
mais clients revendaient plus cher que moi qui vendait que du neuf et garantie !!!!
je remarque aussi que les français sont toujours a critiqué les autres mais uniquement pour leur bénéfice personnel ! Quand tous les ouvriers toucheront des salaires de misère pour que vous puissiez payer encore moins cher et bien vous finirez au chômage car celui ci ne pourra plus consommer !! Vous préparez un drôle d'avenir a vos enfants !!!
pauvre français
ld
Réponse de le 22/05/2013 à 19:29 :
Ben voyons, la menace que les français seront au chomage s'ils prennent pas le tgv, c'est la meilleure de l'année. C'est pas le tgv qui commande ,ce sont les clients ! Alors si vous ne satisfaisez pas les clients, ils vont voir ailleurs. Le tgv est trop cher, c'est tout.
Réponse de le 22/05/2013 à 20:41 :
Le TGV n'est pas trop cher. Prenons le problème à l'envers: s'il était trop cher, il ne serait pas utilisé avec un tel taux de remplissage, et il ne générerait pas de profits. Or, justement, le TGV est très profitable, d'ailleurs RFF à augmenté le péage sur les lignes à grande vitesse pour capter une partie de la très juteuse marge de la SNCF réalisée sur ces lignes. Pour rappel, la SNCF redistribue des dividendes depuis quelques années à l'état... Ce qui prouve bien que le TGV n'est pas trop cher. Il y a beaucoup de bons clients qui le prennent, et la SNCF propose maintenant un TGV low cost à ses clients qui veulent n'ont pas les moyens de voyager en TGV normal. Voilà. La preuve est faite que le TGV n'est pas trop cher.
Réponse de le 22/05/2013 à 21:47 :
Le taux de remplissage ne veut rien dire, il suffit d'avoir moins de trains. Et le tgv fait monter de 30% le prix des lignes qu'il remplace. Et il est 30% plus cher que le tgv équivalent espagnol ou allemand. Et il est prévu que le tgv français ne fera plus aucun profit à l'avenir. etc etc.
Réponse de le 22/05/2013 à 23:05 :
Avec moins de trains, on a moins de créneaux, donc le client n'est pas satisfait. Le réseau est sous utilise donc plus long a amortir donc les coûts sont plus élevés.
Réponse de le 23/05/2013 à 3:43 :
Le taux de remplissage des tgv est de 70% car pas assez de tgv ? Donc prix augmentent ?
Réponse de le 24/09/2015 à 22:11 :
C'est là qu'est le gros du problème; à l'heure des congres sur le réchauffement climatique et la pollution, on est incités à prendre la voiture plutôt que le train
a écrit le 22/05/2013 à 16:44 :
Vouloir aller vite en train est quasi déraisonnable car l'investissement n?amende rien au développement des régions il y a juste alsthom qui en tire un petit profit ..et encore.. Cette vitesse est de l'orgueil mal placée .. Alors oui c'est cher ..ça pour être cher c'est cher ..et le pire est l alignement des autres tarifs sur celui du train grande vitesse ..même une micheline en Lyon et Paris est aussi cher que ce diable de TGV
Le progrès n'a rien avoir avec la vitesse ou la puissance...le progrès ce sera de de boire de l'eau d'une rivière sans en crever de se baigner dans le Rhône ou ailleurs
Réponse de le 22/05/2013 à 18:59 :
Commentaire loufoque !! ou avez vous trouvez une micheline en Lyon et Paris ?
Avant d'intervenir sur un site réfléchissez aux propos que vous allez tenir !!!
Triste de voir ce genre de propos !!!
ld
a écrit le 22/05/2013 à 16:34 :
C'est une blague... Les prix ne sont pas chers. Aux US (ou j'habite), il y a une train soit disant grande vitesse (mais n'en est pas un) et l'aller retour NYC Washington DC coute entre $400-500. Au derniere nouvelle ce ne sont pas les tarifs SNCF!
Réponse de le 22/05/2013 à 17:20 :
pourquoi comparer avec les US? on s'en tape des prix la-bas, c'est trop cher en France et puis c'est tout
Réponse de le 22/05/2013 à 18:05 :
@etalors? Trop cher? Quand on vous mettra au chômage c'est sûrement aussi parce que les clients de votre entreprise vous aurons trouvé trop cher sans regarder la qualité ou la non qualité de ce que vous avez produit. (pour peu que vous produisiez quelque chose de valable et non des merdes jetables comme beaucoup) Quelques exemples de métiers "parasites" à plus de 90% : informaticien, politicien, commercial, avocat, ... Quelques exemples de métiers vitaux : agriculteur, artisan, professeur, ... Et devinez lesquels ont les meilleurs revenus?
Réponse de le 22/05/2013 à 18:29 :
@Francais - arreter de vous plaindre et regarder autour de vous ,
MDR ! Le Metro liner dont je crois vous parlez n est pas en effet un train a grande vitesse !
Ce train existe juste car sur une petite distance aux USA ce train peu concurencer l avion, en terme de temps de trajet !! (et oui en avion faut aller a la guardia enregistrer les bagages prendre l avion et idem a D.C )
MDR ! L Amtrack me fait plus de transport passager a de rare exception tel le D.C Chicago qui est un train de LUXE ou encore Le chicago Los angeles qui sert pour les touristes !!! Pour les restes du transport passager c est l AVION !!!!
Comparons ce qui est comparable
a écrit le 22/05/2013 à 16:04 :
Les prix sont délirants et la politique tarifaire est criminelle : impossible de prévoir le tarif des billets : la SNCF est la meilleure amie de l'automobile. Quant aux prix des péages, ils sont payés à RSF qui est un véhicule de dette créé ex-nihilo pour rendre plus sexy le bilan de la SNCF et faire sortir sa dette de celle de l'état! Donc, si la SNCF était plus efficace, moins en grève et avec du vrai personnel qui bosse, alors les prix pourraient être beaucoup moins chers. Il faut aussi un geste de l'Etat pour l'aider afin de proposer de vraies alternatives à la voiture. Mais avec une société aussi mauvaise, la fin du monopole apparait à tous, et c'est malheureux, comme la seule solution viable!
a écrit le 22/05/2013 à 15:51 :
offrons des prix compétitifs aux usagers en remplissant d'abord les trains.............
a écrit le 22/05/2013 à 15:49 :
perso je trouve les prix élevés pour un voyageur "sans réductions" ou pour certains trains aux heures chères ....
à plusieurs nous préférons le voyage en voiture plus rentable - prendre le TGV est cher pour une famille au petit budget ...
a écrit le 22/05/2013 à 15:27 :
Pourquoi les prix des billets d'avions et trains varient d'une minute à l'autre sur internet... http://bit.ly/Wl1UtR
Un système scandaleux qui devrait être illégal!
a écrit le 22/05/2013 à 15:12 :
Le seul moyen de savoir le prix d'un service, c'est la concurrence et de donner le choix aux clients. Il est impossible de savoir si le prix est trop cher ou non lorsque les prix sont fixés arbitrairement avec des critères politiques, sociaux, syndicaux et en fonction des coûts de fonctionnement de l'entreprise qui a le monopole. En général, dans ce cas, on peut douter qu'il soient bon marché.
Réponse de le 22/05/2013 à 15:30 :
Tout à fait je vous rejoins sur le manque de transparence et le monopole.... Un commentaire plein de bon sens
a écrit le 22/05/2013 à 15:04 :
140 euros l'aller retour Lyon Paris en 2nde classe, tarif plein car je ne beneficie d'aucune reduction donc c'est fini la SNCF, sachant que mes impots ont servi a payer les voies de chemins de fer. Le monopole d'Etat qui se gave tranquillement sous le soleil
Réponse de le 22/05/2013 à 15:28 :
C'est le prix de la rapidité.... Tu mettrais plus de temps en avion et paierais sans doute plus cher. Un service ferroviaire de qualité et irréprochable ça se paie. Je défi quiconque de mon montrer qu'il existe une alternative (coût, temps) aussi intéressante que le TGV pour faire une liaison comme Paris - Nantes, Paris - Lille, Paris - Lyon...
Réponse de le 22/05/2013 à 15:53 :
@cheminot: Paris-Bordeaux en avion au départ d'Orly sur la nouvelle ligne Low Cost d'Air France et arrivée à Mérignac. 20mn d'Orlybus + 1h05 de vol+ 15 à 20 mn jusqu'à mon fauteuil: Temps total Aller: 1h45, Temps AR: 3h30/ Prix total ALLER-RETOUR : 97?.
Même dates choisies sur voyages-sncf maintenant: 20mn de métro/bus+ 3h10 de trajet (si pas de retards..) + 20mn jusqu'à mon fauteuil: Temps total Aller: 3h50; Temps total AR: un peu moins de 8h ( oui HUIT heures!). Prix Total ALLER-RETOUR: 142?, et encore j'ai pris durant la journée... Vous en voulez d'autres? Et c'est encore moins cher de voyager en Europe sur Easy-Jet, Vueling, ou Ryanair...
Réponse de le 22/05/2013 à 16:10 :
@cheminot ? Qualite irreprochable ?? Grace a vos billets gratuits en 1ere classe, vous ne voyagez jamais dans les wagons 2nde classe de plus en plus crasseux et qui couinent et je ne parle pas des greves surprises
Réponse de le 22/05/2013 à 17:22 :
J'ai mis 5 heures pour faire Paris Lyon il y a deux semaines. Pourquoi: ils ont fait passer trop de trains et le systeme electrique n'a pas tenu, bravo la SNCF, quel 'service irreprochable'!
a écrit le 22/05/2013 à 14:56 :
Peut-être que dans les autres pays où l'équivalent du TGV est plus cher il existe une alternative (train moins rapide mais plus abordable). En France, l'usager n'a pas le choix.
a écrit le 22/05/2013 à 14:07 :
En 2019 La SNCF fera comme la SNCM fera faillitte.! Vive la fin des monopoles et de la dictature. Champagne chef de gare !!!
a écrit le 22/05/2013 à 14:06 :
Regardez a l'etranger et vous verrez que meme pour les trains le service a un cout ex Heathrow express Paddington?heathrow 20 mn 15GBP le trajet. La france a bien des defauts mais aussi des atouts comme le TGV, maintenant on peut imaginer faire voyager tout le monade gratuitement et dans 5 ans d'atout il n'y aura plus.
Réponse de le 22/05/2013 à 15:05 :
Moscou - St Petersbourg en TGV derniere generation (Sapsan) avec accueil et service a bord pour 100 euros aller retour.
Réponse de le 22/05/2013 à 16:00 :
@ Viking: plutot 115 euros pour les billets les moins chers, une vitesse moyenne de 150-160 km/h (moins que les TGV) et (le plus important!) les Sapsans utilisent le réseau commun des chemins de fer ( pas de frais pour les voies rapides) et cela a provoqué énormément d'annulations et des ralentissements des TERs et trains normaux, surtout en province. Donc, pas d'illusions.
Réponse de le 22/05/2013 à 16:15 :
Sapsan a 200 kilometres/h pendant 4 heures, service a bord irreprochable, acceuil devant chaque wagon par du personnel souriant, securite totale, plus de place dans les fauteuils de 2nd classe, calme.
Réponse de le 22/05/2013 à 16:54 :
Paris-CDG en RER, 15 euros!
Réponse de le 22/05/2013 à 16:55 :
@ Viking: Moscou-St Peterbourg - 630 km, Sapsans prennent entre 3h40 et 4h10. Je vous laisse calculer la vitesse moyenne. Pour TGV la vitesse moyenne est plutot 200 km/h. En tous cas cela n'a pas d'importance: lancement des trains rapides sur les voies communes au détriment de tous les autres passagers est une c..nerie, pour ne pas dire une crime. P.S. La construction des voies rapides coutent bien plus que les prix des rames.
Réponse de le 22/05/2013 à 16:58 :
Et le salaire médian en Russie ? Et le salaire des cheminots ? Comparons ce qui est comparable, en Chine aussi c'est sûrement moins cher.
Réponse de le 22/05/2013 à 17:32 :
Le Sapsan roule entre Moscou et saint Pétersbourg sur les voies réservées aux trains régionaux, qui ne peuvent plus rouler. Plus de transport pour des milliers de personnes donc. Cela a été abondamment traité dans la presse et aussi abondamment censuré en Russie. Imaginez qu'on ait fait rouler le TGV sur les voies réservées aux trains express régionaux entre Marseille et Paris, en interdisant le trafic régional... Les russes sont encore des décennies en retard en planification, ils ont géré le projet comme du temps de l'URSS. Un jour, ils devront construire un vrai réseau grande vitesse, comme nous en avons en France. Le billet sera inabordable !
Réponse de le 22/05/2013 à 18:04 :
@Sapsan: vous avez raison, sauf que le type de gestion du projet Sapsan n'a rien à voir avec l'URSS. Au contraire, c'est une symbole de Russie actuelle: extraire une bénéfice rapide avec une marge élevée au détriment d'autres.
Réponse de le 22/05/2013 à 20:47 :
Je vous rejoins sur la recherche de retour rapide sur investissement. Néanmoins la préservation de l'intérêt commun, telle qu'elle a été bafouée, me fait songer aux méthodes totalitaires soviétiques, qui ont l'air de bénéficier d'un nouvel élan dans la nouvelle Russie débridée. Il ya eu foule d'articles sur des riverains excédés par ce projet: les bus scolaires ne peuvent plus traverser la ligne, qui a été isolée par des clôtures, ce qui empêche les enfants d'aller à l'école si celle si se trouve de l'autre côté ! Et des exemples comme ça, il y en a à la pelle. Quand il s'agira de créer une nouvelle ligne, des populations seront expropriées Manu militari pour libérer les terrains, et tout ceci profitera à une minorité d'élus et d'oligarques véreux. La Russie est une bombe à retardement.
Réponse de le 22/05/2013 à 20:47 :
Je vous rejoins sur la recherche de retour rapide sur investissement. Néanmoins la préservation de l'intérêt commun, telle qu'elle a été bafouée, me fait songer aux méthodes totalitaires soviétiques, qui ont l'air de bénéficier d'un nouvel élan dans la nouvelle Russie débridée. Il ya eu foule d'articles sur des riverains excédés par ce projet: les bus scolaires ne peuvent plus traverser la ligne, qui a été isolée par des clôtures, ce qui empêche les enfants d'aller à l'école si celle si se trouve de l'autre côté ! Et des exemples comme ça, il y en a à la pelle. Quand il s'agira de créer une nouvelle ligne, des populations seront expropriées Manu militari pour libérer les terrains, et tout ceci profitera à une minorité d'élus et d'oligarques véreux. La Russie est une bombe à retardement.
Réponse de le 22/05/2013 à 20:49 :
Je vous rejoins sur la recherche de retour rapide sur investissement. Néanmoins la préservation de l'intérêt commun, telle qu'elle a été bafouée, me fait songer aux méthodes totalitaires soviétiques, qui ont l'air de bénéficier d'un nouvel élan dans la nouvelle Russie débridée. Il ya eu foule d'articles sur des riverains excédés par ce projet: les bus scolaires ne peuvent plus traverser la ligne, qui a été isolée par des clôtures, ce qui empêche les enfants d'aller à l'école si celle si se trouve de l'autre côté ! Et des exemples comme ça, il y en a à la pelle. Quand il s'agira de créer une nouvelle ligne, des populations seront expropriées Manu militari pour libérer les terrains, et tout ceci profitera à une minorité d'élus et d'oligarques véreux. La Russie est une bombe à retardement.
a écrit le 22/05/2013 à 13:53 :
Reste à changer (mieux qu'Obama :abîme-AAAhhh...) et faire des voitures électriques bi-modes de transports :
- pour les longs trajets, sur voies ultra-rapides à lévitation magnétique et supra-conducteurs ;
- en ville et en banlieue, sur mode de stockage d'énergie à super-condensateurs !

AAAhhh, mess/messes... mais, comment n'y-ont-ils (nient-honte-îles de la Sit-tait ?) pas pensé plus tôt en s'alignant intérieurement à leur part quantique haute, qui veut toujours aider et mieux faire en cet univers dit 'un-hiii-verse-selle' ?
a écrit le 22/05/2013 à 13:44 :
La SNCF doit perdre son monopole vu son endettement astronomique, la faible productivité des ses agents cheminots et sa mauvaise qualité de service, ses retraites spécifiques déficitaires (1000 actifs pour 1800 retraités cheminots), trop couteuse pour les contribuables doit être privatisé voir disparaitre au profit de nouvelles compagnies privés plus efficaces.Il y a urgence la France est en faillite !!!
a écrit le 22/05/2013 à 13:35 :
Il suffit d ouvrir ces lignes à la concurrence et on verra bien ...
Réponse de le 22/05/2013 à 14:06 :
c'est prevu(tard) pour 2019!
Réponse de le 22/05/2013 à 14:16 :
Mémoire courte... Oui nous le voyons dans le domaine de l?énergie! concurrence qui maintient les prix en haut grâce aux ententes illicites... Faut pas rêver, les lignes ferroviaires coûtent énormément en entretien et ne peuvent souffrir du moindre défaut. Des prix au raz des pâquerettes ne feront qu'empirer les choses... La privatisation ne résoudra rien, du moins pour les clients.. Pour les grosses entreprises qui veulent s'engouffrer dans ce créneaux, la c'est une autre histoire et il sont assez douer pour jouer avec notre naïveté et nous convaincre que nous allons y gagner
Réponse de le 22/05/2013 à 17:31 :
La question de l'energie n est pas ce que vous croyez , car les tarifs electriques et gaz sont maintenus bas pour le particulier . Dans l univers non réglementé des tarifs entreprise , comme par hasard , les choses sont bien différentes et le privé beaucoup plus présent . Par ailleurs pensez vous que pour le telephone et internet , les prix seraient ce qu ils sont sans la pression de la concurrence ( notamment de free ) ? Je me rappelle de l'époque PTT où on ne trainait pas au téléphone car ça coutait un bras !
Réponse de le 22/05/2013 à 18:37 :
@... a répondu le 22/05/2013 à 14:06:
MDR MDR MDR !!!
en 2015 ilsl diront que c est reporte en 2025
Réponse de le 22/05/2013 à 20:38 :
@Fred Vous avez raison de citer les Telecoms.. si FREE n'avait pas casser les prix notre trio orange- bouygues se seraient entendu pour des annees sur notre dos (ils avaient ete deja condamnes) alors vous voyez!!
a écrit le 22/05/2013 à 12:53 :
Quand la voiture devient plus rentable que le train au bout de 2 passagers, et plus rentable avec 1 seul passager pour un transport le vendredi soir, il y a un problème!!! Sans compter que RFF était à l'époque détenue 100% par l'état et qu'une grande partie du réseau à été développé à l'époque...
Réponse de le 22/05/2013 à 13:33 :
sachant qu il faut payer une autoroute , dont le prix est calé par les pouvoirs publics qui ne cherchent pas à faire trop de concurrence avec la SNCF et de la TIPP sur les carburants !
a écrit le 22/05/2013 à 12:46 :
La SNCF considère qu'un passager "normal" est un Cheminot, un Elu du Peuple (tous deux bénéficiant de la gratuité), un retraité ou un chômeur professionnel pouvant prévoir un déplacement trois mois à l'avance, .... Pour tous ces usagers, le train n'est pas cher, surtout lorsqu'il est gratuit. Par contre, un Client "ordinaire", qui pourtant fait vivre l'Institution, sera matraqué par des tarifs qui lui feront préférer l'avion ou l'automobile, cette dernière pouvant même être avantageusement utilisée de façon individuelle. Quel gâchis écologique !
a écrit le 22/05/2013 à 12:39 :
Les ICE en Allemagne sont moins cher que les TGV en France. Je peux meme vous donner une copie de ticket, ou il est moins cher d'aller de Paris dans le sud de la France en achetant les billets sur le site de la Deutsche Bahn et en passant par l'Allemagne...
Réponse de le 24/11/2013 à 15:33 :
c´est vrai ca....le tgv strasbourg.marseille..billet acheter en france...mieux vaut aller de l´autre cote en allemagne,a kehl,et acheter la le billet..cela fait deja 30% de moiuns cher....henry
a écrit le 22/05/2013 à 12:23 :
Prix faramineux quand vous ne pouvez anticiper la date d'un rendez-vous, parcours plus long mais toujours aussi cher grâce aux gares de "campagne" (Aix, Besançon), prix TGV pour des trajets "omnibus" (retour Nantes-Lille le soir) et comble : pénalités pour l'usager quand la SNCF annule pour intempéries (neige) ses propres parcours et vous laisse enrade "car l'ordinateur ne peut pas savoir qu'il neige, monsieur" sans oublier les gares transformées en centres commerciaux, euh ?de profits : TGV, c'est comme la téléphonie ça veut dire Très Grand Vol, non ?
a écrit le 22/05/2013 à 12:06 :
Quand je lis le mot "populaire" comme au Front Populaire ou en République Populaire de Chine c'est qu'il y a un os...
Réponse de le 23/05/2013 à 8:56 :
+1, idem avec la Banque Populaire !
a écrit le 22/05/2013 à 12:04 :
Le problème c'est les centaines de tarifs différents. On peut très bien faire un Paris Nice pour 50 euros et faire le même pour 250 euros...
Réponse de le 22/05/2013 à 14:35 :
En effet, je suis d'accord avec vous. Un des problèmes à la sncf est la complexité de l'offre. Entre les places classiques, Preum's, Ouigo, IdTGV... (sans compter la panoplie de cartes), personne ne sait finalement quel va être le prix du billet. Je pense qu'il faudrait un simplification de l'offre qui rassure le client. Si les gens vont sur Ryanair avant même de faire une comparaison avec une autre compagnie, c'est qu'ils pensent faire le meilleur choix. Et parfois ils se trompent sans même le savoir. C'est la force des LowCost, le client a la 'fausse' impression de faire une affaire ce qui lui permet de se simplifier la vie.
a écrit le 22/05/2013 à 12:03 :
Un trajet milan florence sur la compagnie Italienne NTV à bord d'un AGV flambant neuf, avec des prestations bien plus élevés (confort des sièges, espace, personnel en nombre,...) le tout pour 30? par personne en classe eco. Pour le prix d'une première en TGV (dans les 65?) les prestations de NTV sont dignes d'une première en avion. Cela montre que le prix de notre TGV n'est pas en adéquation avec ces prestations. Je ne parle même pas des retards...
Réponse de le 22/05/2013 à 12:14 :
65? la 1ère classe en TGV vous plaisantez? 65? c'est le prix d'une place 2nde classe avec la carte de réduction Week-End..... Avec souvent une place en carré et confort pour les jambes inexistants si on a une personne en face, sans être grand.
Pour un Paris-Bordeaux, la 1ère classe ca commence à 90? le vendredi soir et encore en le prenant à l'avance...
Réponse de le 22/05/2013 à 15:17 :
T'as pas compris ce que dit sly74: en Italie le prix d'un billet en première classe équivaut à celui d'un billet en seconde chez nous.
Oui le TGV est très cher au regard des prestations proposées...
a écrit le 22/05/2013 à 12:02 :
Paris-Barcelone sur Easyjet ou Vueling coûte entre 60 et 80 euros aller-retour. Temps de trajet: 1h15. Pareil pour quasi toutes les villes d'Europe au départ de Paris.
Paris-Bordeaux en TGV coûte entre 90 et 130 euros aller-retour. Temps de trajet: entre 3h15 et 4h10, selon les arrêts, et sans compter les retards fréquents.

Il y a comme un décalage.

Donc oui il y a un sentiment de cherté et pas qu'un peu! Je ne prends plus le TGV pour rentrer en province, je préfère voyager en Europe le week end. Combien font comme moi voire ne peuvent pas rentrer du tout? Beaucoup. C'est du vécu.

Si les autres pays sont plus chers, c'est qu'eux ont encore un plus gros problème que nous. Nous avons lla chance d'avoir un très bon réseau ferré. La différence c'est qu'il coûte cher car RFF et SNCF sont 2 entités différentes, qu'il faut impérativement fusionner. Et qu'ils répercutent tous leur travaux sur les "usagers". Comprendre clients/ pigeons.
Réponse de le 06/10/2015 à 20:28 :
Merci monsieur, un commentaire constructif, un!

De plus, comme mentionné dans certains commentaires, la fluctuation du prix des billets de train est injustifiée quand bien même la relation O/D existe.
La stratégie logistique et tarifaire de la SNCF doit être complexe mais peut, j'en suis certain être améliorée tant de gens compétents y travaillent.
Concernant ceux qui disent que le français, dont moi, se plaint de payer trop cher, une nuance est à faire:
-Le Français est exigeant et veut le retour de son investissement... à raison (impôts, taxes, cotisations et achats...)
Ex: à 192 € (oui oui) un Annecy - Paris, je m'attends à une prestation ++ et à une ponctualité sans reproches.
a écrit le 22/05/2013 à 12:01 :
D'une manière générale, l'esprit "Low cost" gangrène l'économie , et les français (j'en fais parti) ne sont pas près à payer le juste prix : ils veulent tout moins cher, voire gratuit !!! Pour le consommateur, le travail des autres ne vaut RIEN, et il n'est pas prêt à payer pour ça : Par contre, en tant que salarié, il veut toujours plus de rémunération, et en tant que citoyen, il exige toujours plus d'assistance (gratuite, cf la fréquentation des urgences hospitalières) plus de garntie, plus de services et ce sans restriction !! Toute l'ambiguité est dans ce dedoublement de personnalité !!!
Réponse de le 22/05/2013 à 12:11 :
le low cost n'est qu'une facon d'appeler la "concurrence " . le low cost n'existait pas car les secteurs etaient verrouillés . (telecom, energie, transports ect... ) mais avec l'arrivée de nouveaux concurrents sur les marchés . . . si on classe dans la categorie "low cost" un tarif suivant une prestation , cela a toujours existé.. on fait des devis pour des travaux pour voir lequel est moins cher, (donc low cost ? ) pareil pour les prets immo .. bref tout.
ce n'est que de la concurrence, pour un produit . . .
Réponse de le 22/05/2013 à 12:13 :
savez vous qu'un operateur telephonique est rentable en "tout illimité' a partir de 2.50e/mois ?
fou non ? n'est low cost que ce qu'on veut bien y classer. !
Réponse de le 22/05/2013 à 12:14 :
peut on dire donc qu'un pret immo est low cost , car on prend le moins cher?

Réponse de le 22/05/2013 à 14:01 :
je ne comprends pas comment l?opérateur dont tu parles est rentable avec 2,5 euros alors que ces bénéfices ont fondu de 90% depuis qu'il a lance ce forfait.....
a écrit le 22/05/2013 à 12:00 :
J'ai eu comme client la SNCF, et autant la partie purement technique (études, travaux, etc..) était constituée de gens motivés et sérieux n'ayant pas peur des heures sup, autant la partie commerciale et administrative n'en fichait pas lourd. Ce ne sera pas simple à réformer.
Question prix de vente, l'avion est peut-être moins cher, mais il faut aller à l'aéroport (Beauvais pour Easy Jet par ex.) et en revenir et contrairement au train, ça arrive rarement à l'heure, sans parler du roupillon bien plus confortable dans le train que dans l'avion.
Réponse de le 22/05/2013 à 12:42 :
Il me semble que vous ne devez pas prendre le l'avion bien souvent ... Easyjet n'est pas du tout implantée à Beauvais, il s'agit de RYANAIR, leader du transport aérien passagers en Europe.Vous trouvez que les trains arrivent à l'heure ... là encore utilisez le train plus souvent, comme moi, plussieurs trajets par mois nord-sud et là vous comprendrez ce que le mot retard et stress veulent dire ... je n'ai pas d'actions RYANAIR mais plus de 90% des vols sont à l'heure, EASYJET détient également un beau record en la matière. Quand au temps de trajet, centre-ville-aéroport .... ce sera toujours moins long qu'un trajet en train, au confort bien spartiate !
Réponse de le 22/05/2013 à 13:48 :
Je me suis trompé pour Easy Jet mais en ce qui concerne ne pas prendre l'avion, je suis Platinum chez Sky et Super Elite chez Star, mais je ne reconnais ne prendre ni Easy Jet, ni RyanAir, mais toujours préférer le train pour les voyages en France, et contrairement à vous, je n'ai jamais eu à souffrir de retards supérieurs aux 5mn
J'ai pris Vueling il n'y a pas bien longtemps et heureusement que je ne suis pas très grand, mes amis de plus de 1,8m ont eux apprécié le vol de 2h serrés comme des sardines,
a écrit le 22/05/2013 à 12:00 :
Qu'il soit intrinsèquement pas cher importe peu, le choix de déplacement est motivé par le coût en comparaison avec une voiture. Je dois faire Paris-Marseille A/R. Il faut que j'ajoute au(x) tarif(s) proposé(s)? les transferts ou/et le parking, les déplacements. Le tout fait déjà plus cher que l'autoroute, y compris les péages. Alors, quand on est plusieurs, ça devient du luxe. Voilà une vrai révolution de réduction des coûts à faire.
Sans oublier, mais c'est un autre sujet, la gratuité des transports en commun urbain, et périurbain.
Réponse de le 22/05/2013 à 12:48 :
Et encore, pour Paris-Marseille la SNCF offre pas mal de prix réduits (via IDTGV notamment). Par contre Paris-Grenoble ou Paris-Valence sont systématiquement plein pot. 80% du temps vous pouvez trouver des Paris-Nice et Paris-Marseille 30 à 50% moins cher que Paris-Valence ou Paris-Grenoble. Par exemple 4-5 jours avant le 8 Mai, c'était 130 Euros mini l'aller simple Paris-Valence (en fait, les 1er classe était au même prix que les secondes)... Alors oui, c'est du vol pur et simple.
a écrit le 22/05/2013 à 11:48 :
Comment la SNCF calcule-t-elle son augmentation de + 2 % par an ? La grille tarifaire archi-complexe s'oppose à tout suivi précis, d'où des "sentiments de cherté" et surtout d'imprévisibilité de ce que l'on aura à payer pour un trajet pourtant habituel (cas vécu par ma belle-mère). Cela n'incite vraiment pas à prendre le train en ce qui me concerne.
a écrit le 22/05/2013 à 11:42 :
Le TGV et la SNCF ont des soucis à se faire face à l'offensive tarifaire d'Air France. Pour un Paris - Biarritz, depuis qu'Air France propose des prix plus attractifs avec les offres "Mini", l'avion est clairement plus compétitif que le train.
Comptez 200 euros un aller-retour en train pour 5h de trajet au minimum contre des billets d'avion qui vont de 120 euros (en semaine) à 200 euros pour seulement 1h20 de vol.
Et je ne parle même pas d'Easyjet....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :