La SNCF baisse les prix pour remplir ses TGV

 |   |  404  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : BLOOMBERG NEWS)
Alors que les ventes de billets TGV ont baissé au premier trimestre, les petits prix progressent eux fortement . Le 24 mai, la SNCF lance l'aller-retour journée à 30 euros le samedi. La baisse de prix d'Air France sur les vols intérieurs n'a pas d'impact, assure la direction.

Crise oblige, la SNCF multiplie les offres promotionnelles pour attirer les voyageurs dans ses TGV. « Au premier trimestre de l'exercice 2013, les ventes sont légèrement plus faibles que l'an dernier », a indiqué ce mardi devant la presse Barbara Dalibard, la directrice générale de SNCF Voyages. Mi-avril, notre confrère Les Echos révélait une forte baisse des ventes au cours des deux premiers mois de l'année.
Pour stimuler la demande, la société ferroviaire joue sur les prix. «Il y a une croissance de l'offre de petits prix en 2013. L'objectif est de voir comment, dans une situation où les Français sont sensibles au prix, nous pouvons faire des promotions », a expliqué Barbara Dalibard. Et de préciser : « nous avons muliplié le nombre de billets à petits prix. Le nombre de billets Prem's (le plus bas tarif) a augmenté de 30% entre le premier trimestre 2009 et le premier trimestre 2013, à 2,4 millions de billets ». Plus de 1.000 TGV « 100% Prem's » ont circulé depuis janvier, un nombre qui a été lui aussi "multiplié" selon Barbara Dalibard.

L'aller retour journée à 30 euros le samedi
La SNCF ne s'arrête pas là. Depuis le 7 mai, les groupes de 10 personnes bénéficient d'une réduction de 75% sur les trains les moins demandés. A partir du 24 mai, la SNCF proposera l'aller-retour journée à 30 euros le samedi pour des trajets de deux heures maximum, « avec une grande disponibilité de sièges ». Baptisée les « samedis de TGV », cette offre débutera à Lille, où les voyageurs et les élus locaux dénoncent depuis plusieurs années un tarif au kilomètre plus élevé par rapport à des lignes comme Paris-Marseille. Le prix ne sera d'ailleurs pas de 30 euros comme ce sera le cas ailleurs lorsque l'offre sera déployée sur d'autres lignes en juin, mais de 20 euros. C'est Martine Aubry, présidente de la communauté urbaine de Lille, qui l'a annoncé ce mardi matin. Cette tendance aux bas tarifs se retrouve aussi sur l'offre « low-cost » Ouigo, lancée en avril. Sur les 370 000 billets vendus jusqu'à présent, 60% concernent des billets inférieurs à 25 euros.

Interrogée pour savoir quel était l'impact des tarifs Mini d'Air France lancés en janvier sur le réseau intérieur, Barbara Dalibard a déclaré qu'il n'y en avait aucun. "Il y a eu un petit soubresaut au moment du lancement. Mais nos parts de marché face aux compagnies aériennes sont restées stables".
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/05/2013 à 14:04 :
La SNCF se préocupe plus de remplir ses trains que d'assurer leurs présences et leurs ponctualités. Avec prêt de 50% de suppression en heure de pointe sur la section Paris-St Lazare / Poissy-Les Mureaux, et un taux de remplissage moyen de 150%, la SNCF brille quotidiennement par son incapacité à remplir ses propres exigeances. A ce niveau d'incompétence, il n'est même plus envisageable de soigner le malade : l'euthanasie me semble la seule solution viable.
a écrit le 22/05/2013 à 13:28 :
Il faut urgemment casser le monopole de ce machin infernal qu'est la SNCF. Une fois confronté à la concurrence, peut-être que le respect du client viendra enfin. Respect des horaires, respect des fréquences, respect des clients.
a écrit le 22/05/2013 à 11:48 :
La politique tarifaire de la SNCF est parfois incomprehensible et totalement arbitraire : 154? pour un Paris - Marseille c'est beaucoup trop cher, cela ne pas depasser 60? mais les prix sont fonction de heures de circulations, du nombre de kilomètres et du temps de trajet donc la SNCF peut mettre en place des TGV Ouigo type Low Cost pour concurrencer l 'avion sur des Paris Marseille ou des Paris Nice mais celà reste tout de "parfois trop cher". L'idée de la chereté du train tient plutôt au taux de remplissage des trains et non de la distance et du kilometrage du trajet. Toute la politique de tarifiacation de la SNCF ne tient plus du totut compte de l'usager : il faut remplir les TGV même à n'importe quel tarif : de toute façon je ne prends pas beaucoup le train, un peu à cause de celà et des destinations !! TOujours en centre-ville !!
a écrit le 22/05/2013 à 10:05 :
Et pendant ce temps l'aller retour en TER qui dure 2H coute 45 ?. Cherchez l'erreur
a écrit le 22/05/2013 à 9:33 :
Il est inadmissible qu'une entreprise publique offre un service à un prix qui varie tant, selon le moment ou le billet est acheté. Ce principe du cost management va à l'encontre du principe d'Egalité, devise de notre république.

Il est fort regrettable que les tarifs proposés soient aussi prohibitifs. Je pense notamment au Paris-Luxembourg (Luxembourg Paris) pour lequel l'offre proposée est médiocre (un TGC a 16 h et le suivant à 19h le vendredi soir..., lésant tous les travailleurs expatriés) mais se vend à prix d'or.

Le covoiturage permet de bénéficier, pour 55 euros l'aller retour, de prestations équivalentes et d'une flexibilité que le TGV n'offre pas. Ainsi, si je souhaite acheter un aller/retour le lundi pour le weekend qui vient, le TGV me sera facturé jusqu'à 300 euros (150 euros en moy), pour 2 heures de train. A ce prix là, le TGV en devient élitiste. (Sans parler du fait que les trains partent à moitié pleins... conséquence du prix proposé).

La SNCF ferait bien de revoir sa politique commerciale en profondeur!
Réponse de le 22/05/2013 à 11:13 :
Il est également contraire au principe de l'Egalité républicaine que le tarif dépend de la distance. Pourquoi quelqu'un qui vit à Marseille devrait payer plus pour se rendre à Paris qu'un habitant de Nanterre, par exemple ?
Réponse de le 22/05/2013 à 11:15 :
C'est du yield management, le logiciel de réservation de la SNCF (Socrate) est issu du transport aérien. C'est fini la SNCF de Papa, quand on payait au km parcouru indépendamment de la période d'achat du billet...
Réponse de le 22/05/2013 à 11:29 :
Parce que dans le meme ordre d idée un avions consomme plus de Kerosene pour faire Paris New-York que Paris-Marseille, on depense plus d essence pour faire Paris Nanterre que Paris Marseille, donc on payes plus... Rien a voir avec l egalité republicaine, justement si on parle de justice et d equite normal que celui qui fasse Paris Tours payes moins cher que celui qui fais Paris Marseilles!
a écrit le 22/05/2013 à 8:52 :
bof
a écrit le 22/05/2013 à 8:12 :
La SNCF doit perdre son monopole vu son endettement astronomique, la faible productivité des ses agents cheminots et sa mauvaise qualité de service, ses retraites spécifiques déficitaires, trop couteuse pour les contribuables doit être privatisé voir disparaitre au profit de nouvelles compagnies privés plus efficaces.Il y a urgence la France est en faillite !!!
Réponse de le 22/05/2013 à 8:34 :
Tout à fait d'accord!
Réponse de le 22/05/2013 à 8:54 :
Privatiser la SNCF ? Ah bon ? Moi j'achète pas une daube pareille en tous cas !
Réponse de le 22/05/2013 à 8:55 :
la SNCF n'est pas tellement endetté (8Mds d'? pour un CA >30Mds). En fait tout a été transféré dans les réseaux gérés par RFF (30Mds de dette pour un CA de 5 Mds).
La SNCF fait même des bénéfices ...
Réponse de le 22/05/2013 à 9:55 :
Aux tenants de la privatisation je rappelle qu'avant le 1er janvier 1938 date de la création de la SNCF, le système ferroviaire Francais était bâti sur DES COMPAGNIES PRIVEES qui étaient en QUASI FAILLITE en 1937 d'où la création de l'entreprise publique SNCF que vous méprisez majoritairement !!! L'histoire mérite d'être rappelée aux incultes !
Réponse de le 22/05/2013 à 11:46 :
@s4m

Le rail géré par RFF qui sous-traite à SNCF Infra... encore un écran de fumé politique du même acabit que la séparation de l'activité réseau et commerciale entre France Telecom et Orange ou encore entre les comptes publics et la dette publique. Ce ne sont que des biais de compatibilité pour dissimuler la réalité.
Réponse de le 22/05/2013 à 11:48 :
@bioman

Et maintenant c'est la France qui est en faillite qu'est-ce que ça change? C'est le contribuable qui doit payer la dette sans condition.
Réponse de le 22/05/2013 à 14:18 :
de telle réponse ne peuvent provenir que de syndicaliste publiques GCT, FO, SUD, cheminots... nostalgique du temps de L'EX-URSS de 1937. Du nouveau arrivera en 2019 et en 2050 on parlera de L'EX-SNCF ainsi que de sa disparition définitive et le libre choix de la compagnie pour les usagers et de son portefeuille grand gagnant de la fin du monopole et de la dictature de la sncf ...
Réponse de le 22/05/2013 à 22:09 :
Aux nostalgiques de la dérégulation dans tous les domaines (énergie,transports,santé,...) allez voir de l'autre côté de la Manche et vous comprendrez ... peut-être ! Un exemple : le ticket du "tube" (métro londonien) avec pour prix minimum de 2,55 LIVRES soit près de 3 ?.Un utopiste pragmatique
a écrit le 22/05/2013 à 7:48 :
vivement la DB le travail c'est la santè
Réponse de le 22/05/2013 à 8:25 :
Hollande a retardé l'ouverture à la concurrence au lieu de 2014 ça sera 2019. On pourra sabré le champagne à cette date pour fêter l'enterrement définitif de la SNCF...
Réponse de le 22/05/2013 à 10:38 :
Je ne suis pas pour la privatisation, juste pour des syndicats moins c... et égoïstes...
Réponse de le 22/05/2013 à 11:25 :
@Lory c'est l europe qui impose l ouverture a la concurrence, pour le plus grand bien du consommateur, d'ailleurs outre le rail la France paie des amendes a l ue a cause du manque de concurrence sur la SECU (D ailleurs peu en parlent mais il me semble que l on peut decider de quitter la SECU/Retraite pour une ass privé, je serais curieux a ce titre de savoir combien seraient pret a le faire si c etait plus mediatisé), l energie, meme la grande distribtion.... Ce qui est d autant plus navrant quand on sait que l UE sert de bouc emissaire a tous les mots.......
Réponse de le 22/05/2013 à 13:26 :
Ceux qui disent vivement la db ne jamais allés en allemagne. Le train coute plus cher la bas. Allez y faire un tour vous serez surpris
Réponse de le 22/05/2013 à 13:57 :
Oui mais en Allemagne ils ne font pas grêve tous les 5 matins
a écrit le 22/05/2013 à 6:54 :
Dire que la SNCF plume les clients n'est pas le bonne état d'esprit. Il est temps de revoir cette société comme il se doit c'est à dire de Service Public dans laquelle ses agents se relaient afin que tous les jours les voyageurs puissent partir! C'est injuste de les pointer sous couvert d'un régime spécial car si l'on étudie le fond on se rend vite compte que les salaires des agents sont identiques au privé!! De plus j'inviterai certains mécontents à passer une journée en gare pour se rendre compte combien il est difficile de servir de bouclier... Sans oublier que plus il y aura de voyageurs, moins les tarifs seront élevés, mais continuez de prendre votre voiture car bien souvent ces propos diffamatoires viennent d'automobilistes frustrés!
Réponse de le 22/05/2013 à 8:22 :
la SNCF plument les contribuables par leur manque de productivité et rentabilité et des retraites déficitaires, moyenne 1000 actifs pour 1800 cheminots retraités, pour compenser va se servir dans les caisses de retraites du privé et de la sécu. Il faut mettre fin au monopole et être heureux de l'arrivée des compagnies ferroviaires privés en 2019. A cette date la SNCF sera comme la SNCM de Marseille voué à disparaitre. Un bien pour l'état et les impôts des citoyens français.
Réponse de le 22/05/2013 à 13:23 :
@Nadege
Au lieu de servir de bouclier, servez de relai, l'exaspération (et non pas le mécontentement) des clients de la SNCF est très grande devant l'incompétence généralisée de cette société. Les gens veulent partir et surtout RENTRER le soir.
En Ile de France, plus il y a de voyageurs, plus c'est le bordel (mot choisi volontairement) et les prix ne baissent pas loin de là. D'où vous vient cette idée que les prix baisseraient ?
a écrit le 22/05/2013 à 6:51 :
Pour Paris Marseille c'est bien, mais quand on habite à Perpignan, un aller/retour Perpignan/Paris coûte un quart de SMIC par personne pour 6h de voyage par trajet...
a écrit le 22/05/2013 à 2:22 :
Les prix exorbitant de la SNCF pour payer leurs avantages et les retraites. La SNCF c'est 50% d'actif SNCF et 50% de personnes retraites SNCF. Pas capable de s'autosuffir ils pennent dans les caisses des autres retraites et plombe le prix des billets de train.Un scandale protege par les syndicats corompus.
Réponse de le 22/05/2013 à 8:29 :
Depuis 1950 le nombre d employés a la SNCF a été divise par 3 ,voilà essentiellement pourquoi le régime de retraite de la SNCF est obligé d avoir un complément.
Depuis la dernière reforme les agent SNCF(hors conducteur) partent a la retraite au bout de 40 ans de cotisation.

Réponse de le 22/05/2013 à 10:39 :
dans le privé c'est 41 ans et bientot 43 ou 44
a écrit le 21/05/2013 à 23:02 :
Quand on prend les clients pour des mougeons (50% mouton à tondre et 50% pigeon à plumer), voilà ce qui arrive (idem SFR, Air france,..). La SNCF ferait mieux de virer les camarades cgtistes et d'organiser un service digne de ce nom! .
a écrit le 21/05/2013 à 21:16 :
Bonjour, il faut savoir que le service et de mauvaise qualiter dans la SNCF, les grand compartiment sont invivable des qu'il y a du bruit, que de nombreuse place son inconfortable ( il n'y a pas de place au carré) , ensuite le prix du billet est assez élever des que l'on paie le prix plein tarif. Ensuite des que vous quitter les grande ligne, il y a peu de correspondance. Je ne vous parle pas des aberrations des parcours imposer lors des transversal de la France ( voyage entre Pau et Nice, on passe par Paris??) ! Alors cette entreprise ne peut pas fonctionner....
a écrit le 21/05/2013 à 21:01 :
Est-ce que la SNCF va aussi faire des promotions sur nos impôts pour entretenir son rail et payer son régime de retraite d'exception?
a écrit le 21/05/2013 à 20:04 :
ils ont l'habitude de baisser les prix avant les vacances pour bien les augmenter avant les vacances , ils sont à l'image du gouvernement , se remplir les poches , ils se moquent des clients ou des francais pour les politiciens , ils s'en mettent plein les poches et nous pendant ce temps la les impots augmentes à tous va et les factues s'entassent et on peut pas payer , je leur souhaite qu'il soient virer avant la fin du quiquennat , ce sont tous des incompétents qui mettent la france en faillite , il faudra peut etre 50ans pour se relever merci hollande
Réponse de le 21/05/2013 à 21:01 :
Parce que les problèmes de socialisme et les problèmes tout court de la France, datent de Hollande ? Merci aussi aux autres socialistes qui l'ont précédé : Sarkozy, Chirac... Et à la génération 68 qui a endetté ses descendants pour "jouir sans entraves" !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :