La Deutsche Bahn prête à entrer en concurrence frontale avec Thalys (SNCF) en 2016

 |   |  497  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Selon nos informations, la Deutsche Bahn a commencé à travailler avec les gestionnaires d'infrastructures français, belge, hollandais et allemand pour étudier le lancement de trains à grande vitesse concurrents de Thalys à partir de 2016. Un coup rude pour Thalys et son principal actionnaire, la SNCF, dont la ligne Paris-Bruxelles est extrêmement rentable. Un tel scénario qui devrait pousser la "DB" à sortir du capital de Thalys.

La Deutsche Bahn prépare son offensive en Europe. Selon des sources concordantes, notamment ministérielles, la société ferroviaire allemande étudie le lancement de trains à grande vitesse entre Paris, Bruxelles, Amsterdam et Cologne à l'horizon 2016, un axe assuré par Thalys, une société détenue à 62% par la SNCF, 28% par la SNCB et ...10% par la Deutsche Bahn (entrée au capital en 2007). Selon nos sources, la « DB » a en effet commencé à discuter avec les gestionnaires d'infrastructures français, belge, hollandais, et allemand pour étudier la faisabilité d'une telle exploitation. Interrogée, la Deutsche Bahn n'a pas fait de commentaires. Réseau Ferré de France non plus. Un tel scénario serait un coup très dur pour Thalys et la SNCF qui verraient leurs positions concurrencées par un acteur de poids, notamment sur l'axe Paris-Bruxelles, une véritable vache à lait. Le marché des lignes exploitées par Thalys est très important. En 2011, les trains rouges ont transporté plus de 6,5 millions de passagers et généré un chiffre d'affaires de 470 millions d'euros. Les chiffres 2012 seront communiqués d'ici une quinzaine de jours. Pour rappel, les liaisons ferroviaires transfrontalières ont été ouvertes à la concurrence le 13 décembre 2009 dans l'Union européenne.

 

Sortie du capital de Thalys?

 

Evoqué depuis des années, ce scénario semble cette fois très sérieux, selon un connaisseur du dossier. En mai 2011, le journal allemand Süddeutsche Zeitung avait fait état d'un tel projet à partir de 2013 en précisant qu'il conduirait l'entreprise allemande à sortir du capital de Thalys. Un an plus tôt, Guillaume Pepy, le président de la SNCF, avait lancé sur les ondes de France Inter : « mon petit doigt me dit que nos collègues allemands de la Deutsche Bahn vont faire un service concurrent de Thalys en 2012 ».

 

La DB dispose éventuellement en France d'une rampe de lancement avec sa filiale de fret Euro Cargo Rai. Celle-cil a en effet obtenu en 2012 de l'autorité française de sécurité ferroviaire, l'EPSF, l'homologation pour faire circuler des trains de passagers sur le réseau français. Depuis sept ans, la Deutsche Bahn est présente en France dans le fret avec cette filiale, aujourd'hui première entreprise privée de fret dans l'Hexagone avec 20% de parts de marché environ selon certains experts. ECR doit d'ailleurs annoncer ce mardi avoir obtenu le référentiel international SQAS qui lui permettra de transporter des matières potentiellement dangereuses.

 

2016, la "DB" à Londres aussi?
Si la « DB » devait passer à l'acte, la question du maintien de sa participation dans Thalys redeviendra d'actualité. En mai 2011, Rudiger Grube, le PDG de la Deutsche Bahn, avait confirmé que la compagnie allemande de chemins de fer réfléchissait à l'avenir de sa participation dans Thalys. C'est également en 2016 que la « DB » pourrait venir défier Eurostar (dont la SNCF est majoritaire avec 55% du capital) dans le tunnel sous la Manche. C'est le calendrier indiqué par la presse allemande en raison des retards de livraisons des trains Siemens.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/03/2013 à 12:42 :
Il serait temps que Eurostar desserve d'autres villes en France que Paris et Lille voire même dans les pays voisins. Beaucoup de voyageurs renoncent car le changement de gare est un véritable clavaire.
a écrit le 15/02/2013 à 10:35 :
"la Deutsche Bahn n'a pas fait de commentaires" : dans ce cas pourquoi utiliser le pluriel ?
a écrit le 12/02/2013 à 21:35 :
Plutôt que s'entendre pour partir à la conquête de marchés extérieurs à l'Europe, une société allemande essaye de gagner de l'argent au détriment d'une société française sur des marchés intérieurs. Cela provoquera un manque à gagner pour les deux sociétés. Et bien entendu, pendant ce temps, la Commission ronfle. A désespérer. Tout cela laissera les mains libre à la Chine pour développer, vendre et rentabiliser ses TGV dans toute l'Asie et l'Amérique, jusqu'à ce qu'elle vienne les installer en Europe à un coût imbattable. Pitoyable.
Réponse de le 13/02/2013 à 11:19 :
@Fratricide N'importe quel pays peut construire un train, ou TGV. Le plus cher et important dans ce système c'est l'infrastructure qui coûte. Mais ça on ne le dit pas aux acheteurs. A quoi bon d'avoir un train grande vitesse sur des rails d'un petit train de la campagne? Au fait dans quel pays roulait le premier train.
Réponse de le 04/04/2013 à 10:49 :
Le cas des chemins de fer italiens vous donne tort : l'arrivée d'un nouvel entrant sur Milan - Rome a boosté le marché et même l'opérateur historique a gagné 5-10% de trafic induit supplémentaire...
Et si cela permet, effectivement, de mieux utiliser une infrastructure LGV non saturée et indirectement de financer la rénovation du réseau existant, très bien...
La SNCF se sucre depuis 1995 sur Paris - Bruxelles, c'est probablement la ligne avec le prix au kilomètre (ou la recette unitaire, appelez ça comme vous voulez) le plus élevé de tout son réseau. Un peu de remise en question ne pourra que lui faire du bien.
Réponse de le 13/04/2013 à 11:42 :
Manque de pot, la LGV Nord est saturée, entre Thalys, Eurostar, et TGV. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle il a été envisagé une nouvelle LGV Picardie...
Ceci dit, RFF pourrait tirer profit de la situation en vendant les sillons au plus offrant...
a écrit le 12/02/2013 à 17:48 :
ouh la ca va etre la revolution !! faut faire baisser les couts !! alors fini les salaires mirobolants , les tps de repos a rallonge et la retraite a 50 ans!! fini les greves aussi ! si il y a chacun se tournera vers le concurrent!! ( ca me rappelle les ferries corses ) fini l'opacité des tarifs et j'en passe bref va falloir se mettre au boulot les cheminots!! sinon vs allez vs faire bouffer !! moi je dis vive l'europe
Réponse de le 15/02/2013 à 14:22 :
@ usager en colere : j'espère que vous mesurez la portée de ce que vous dites !
a écrit le 12/02/2013 à 15:11 :
Si les allemands veulent continuer à vendre du matériel ferroviaire, il leur fait des lignes.Siemens qui est à l'écroulement séquencé tendance généralisation en sait quelque chose. Nos voisins savent qu'ils se sont laissé griller sur les passagers par la SNCF qui leur a laissé une partie important du frêt à bas coût. Bon choix car les passages augmentent et le frêt baisse. D'un il se trouve ouvert par le bas pour les petites livraisons qui s'organisent de plus en plus en intervilles et de deux, les masses transportées sans concurence terrestre diminuent à cause de celle aérienne, maritime souvent, fluviale et plus généralement d'une meilleure organisation des fournisseurs comme d'une baisse du poids des produits pour cause écologiste. Lénervement des allemands est une bonne nouvelle pour la France qui va voir ses positions s'affermir en Europe avec la mort de nombreux petits concurents... comme dans l'aérien !
a écrit le 12/02/2013 à 14:55 :
Je m'en lèche les babines comme un bouledogue avec l'arrivée de cette nouvelle compagnie ferroviaire, je pourrai levé mon train arrière pour me soulager de cette vétuste et poussiéreuse SNCF.
a écrit le 12/02/2013 à 14:35 :
je suis arrière petit fils petit fils et fils d ingenieur de la SNCF aussi je dis que quand je vois ce que la SNCF est devenue je suis outré de le dire car on me répond peut etre que la SNCF devait etre mieux que maintenant et je peux que leurs repondre que oui car mon père eavec d autres a trimé pendant des nuits pour faire le train qui a été mis avant le TGV c'est pourquoi je vois que maintenant les TGV sont souvent de plus en plus en retard alors que les temps anciens il n y avait pas tous ces retards c'est difficile pour moi de prendre part a cette affaire. Mais la seule chose que je peux dire c'est que l on a pas fait tout ce qu il fallait pour que l on puisse voyager dans la sérenité.
Réponse de le 12/02/2013 à 14:59 :
@ DOUDOU - fils d'ouvrier, petit fils d'ouvrier, ouvrier moi même , le film s'appelle "La gueule de l'autre"!! (Michel Serraut)
Réponse de le 12/02/2013 à 15:00 :
Bonjour la reproduction sociale. La place doit être bonne à la SNCF.
a écrit le 12/02/2013 à 13:46 :
En résumé, Goldman spécule sur la DB contre la SNCF.
a écrit le 12/02/2013 à 13:34 :
Goldman Sachs s'est imposé comme administrateur dans EuroTunnel.
a écrit le 12/02/2013 à 13:24 :
Extrêmement rentable le Thalys, en effet. Je me souviens d'une époque où voyager en train n'était pas forcément un luxe...
a écrit le 12/02/2013 à 12:54 :
il est rtemps d'avoir de la concurrences
le prix du thalys est scandaleux
ca ne pose aucun prob de concurence a nos amis de l'europe ?
Réponse de le 12/02/2013 à 17:32 :
regarder les prix des billets TGV (ICE) outre manche et surtout le taux de panne des ICE vous critiquerez moins la SNCF.
La DB a d?ailleurs failli ne pas commander ces ICE tellement ils tombés en panne et c'est en acceptant d'énorme pénalité que le contrat a été signé.
Je suis curieux de voir si la DB remboursera les billets si plus de 30mn de retard et la SNCF malgré ses défauts assure bien le coup de ce côté là.
Réponse de le 04/04/2013 à 8:31 :
Ah bon!! la SNCF rembourse une partie du billet à partir de 30 min de retard, je savais pas.
En tout cas, c'est écrit quelque part mais quasiment jamais réalisé, à moins que j'ai jamais eu de chance.
a écrit le 12/02/2013 à 12:45 :
Enfin un peu de concurrence et de vérité des comptes !
La SNCF avait trop souvent cette belle habitude française de privatiser les profits (ex. Thalys et ses tarifs exhorbitants) et socialiser les pertes (ex. déficits structurels) !
a écrit le 12/02/2013 à 12:34 :
C'est inadmissible ! L'Allemagne ne joue vraiment pas Europe sur ce coup là! Que fait Bruxelles ?
Réponse de le 12/02/2013 à 13:43 :
Entièrement de votre avis Keun. La crise européenne est le résultat du chantier de l'atlantisation, déjà très avancé des point de vue capitalistique, processus, normes, intégration politique, libre-échange, etc ... date limite 2015. Avec mise en concurrence capitalistique latins-germains, Soros et plusieurs financiers de la City visent une division de l'euro en deux. Dans le pire des cas, si cela se passe mal, l'euro serait absorbé par le dollar. Une intention à prendre très au sérieux, surtout venant de la part de quelqu'un qui a su faire plier la Banque d'Angleterre.
a écrit le 12/02/2013 à 11:26 :
C'est pas cela qui fera baisser les prix et les gens continuerons à prendre l'avion ou la voiture exemple récent BXL-Lyon 43 Eur par Easyjet et 116 Eur par TGV .....
Sans commentaire
a écrit le 12/02/2013 à 10:46 :
Une bonne solution avait été trouvée en Europe, la coopération entre les sociétés de chemin de fer permettant de créer Thalys et Eurostar qui sont des sociétés privées. L'ouverture à la concurrence remet en question cet équilibre et préfigure ce que pourrait être le futur chemin de fer: Des sociétés privées s'attaquant uniquement aux lignes les plus rentables en y faisant circuler des trains sur les horaires les plus attractifs où il y a la clientèle professionnelle moins sensible au prix et dégageant le maximum de profit. Pour le client deux sociétés concurrente, mais pas plus de trains, le reseau n'étant pas extensible, donc pas de baisse des prix et même le risque d'avoir moins de trains pendant les heures de moindre affluence moins attractives et donc moins rentables.
Au delà, c'est tout le chemin de fer en France qui reste d'être destabilisé, ces nouvelles compagnies ne s'attaquant qu'aux marchés rentables et délaissant les lignes les moins attractives. Hors aujourd'hui, c'est parce que la SNCF gagane de l'argent avec les TGV que certaines lignes et certaines villes peuvent être toujours desservies. La encore on pourrait arriver à cette situation: Les bénfices pour les compagnies privées, et plus d'argent publioque pour maintenir certaines lignes et donc une perte pour la collectivité.
Réponse de le 12/02/2013 à 10:58 :
c'est ce qui s'est passé dans l'aérien
Réponse de le 12/02/2013 à 11:38 :
Pour l'aérien le succès est évident, le nombre de connections est incroyable (en Europe/ le monde entier) à des prix de plus en plus attractifs; je ne prends que l'avion (en sachant que je ne prendrais plus jamais depuis la grève, un taxi français pour aller à l'aéroport; c'est promis!) Le train aurait du potentiel, en dehors de la France (et des quelques lignes TGV), c'est possible de le prendre dans beaucoup de pays en Europe et ceci en dehors des lignes à grandes (ou moyenne) vitesse. Dans de nombreuses villes en Allemagne, les transports en publics fonctionnent 24 h/24h le weekend et en général, les fréquences sont toujours très, très élevés; quel confort! malheureusement, la concurrence n'est pas possible (pour le moment)
a écrit le 12/02/2013 à 10:41 :
La priorité pour beaucoup reste de gagner du temps de transport : verra-t-on les trains faire la course "à qui arrivera le premier".
Quand on sait que dans le coût du transport ferroviaire entre les coûts d'infrastructure (les péages), les coûts d'énergie et du matériel roulant on trouve plus des trois quart des charges, l'ouverture de cette concurrence ne pourra guère amener de baisse des prix et sûrement pas de gains de temps.
a écrit le 12/02/2013 à 10:15 :
Dans une période de crise extrême enfin une bonne nouvelle. Une compagnie ferroviaire décide de s'attaquer au monopole et à la dictature de la SNCF cela mettra du baume au c?ur aux usagers de la SNCF mécontents depuis de trop longues années...
a écrit le 12/02/2013 à 9:56 :
Le personnel...quelle nationalité ?
Réponse de le 12/02/2013 à 13:56 :
Excellente question, légitime du point de vue de l'emploi, mais attention à la réponse piège qui peut vous prêter d'autres intentions, comme "Vous êtes nationaliste". Prudence.
Réponse de le 12/02/2013 à 14:56 :
@roro probablement comme sur les ligne TGV vers l'Allemagne, personnel mixte, parfaitement bi- voire trilingues! personnel français parlant l'allemand, personnel allemand parlant français et souvent une autre langue - anglais, espagnole!
a écrit le 12/02/2013 à 9:40 :
A lire les commentaires je vois qu'on "se félicite" du changement qui va arriver. Je suis désolée mais je ne peux pas me joindre à cette liesse. On verra par la suite si réellement les prix qui vont être pratiqués seront ceux qui sont attendus. Les tarifs SNCF chers ? Croyez-vous parce que ce sera la DEUTSCHE BAHN les prix seront attractifs ? et la logistique à qui en sera la charge ? à la SNCF ? ce sera comme Direct Energie et autre Poweo qui font des prix attractifs mais quand il y a des pb sur les lignes ou gaz et bien c'est GDF ou EDF qui se déplace. Il y a en assez de ces entreprises "coucous" qui viennent dormir dans le nid des autres
Réponse de le 12/02/2013 à 10:02 :
EDF ne se déplace plus depuis longtemps. EDF est un simple fournisseur comme DE et Poweo. Les lignes de distribution jusqu'au compteur appartiennent à ERDF et non à EDF. Tous les fournisseurs y compris EDF sont donc traités de la même manière. Quel que soit le fournisseur, quand il y a un problème sur la ligne, c'est ERDF qui se déplace. Idem pour le gaz, c'est GRDF qui se déplace et non GDF. Et ce n'est pas qu'une question de façade. Et dans tous les cas, c'est le client qui paie. ERDF ne travaille pas gratuitement : 580 millions d'euros de bénéfice en 2011. Donc de grâce, n'essayez pas de nous faire verser une larme sur le service public.
Réponse de le 12/02/2013 à 10:05 :
Vous confondez ERDF et EDF. Le problème est le vieux monopole de fait des opérateurs dits intégrés. SNCF et RFF, même patron ? Où pensez-vous voir de la concurrence normale avec les autres intervenants sur marché
Réponse de le 12/02/2013 à 10:11 :
Faut pas vous prendre la tête la spécialité d'une grosse partie des lecteurs de la Tribune c'est de dire que tout ce qui est public est veule et que le privé, le libéral et l'Allemagne sont extraordinaires. Avec eux c'est la vie rêvée chacun pour soi. Les autoroutes et tout le reste que nous avons payé sont passées au privé et ça marche bien c'est vrai maintenant il y a de la place sur les autoroutes vu le prix. A mon avis je pense qu'il faut cesser de faire des commentaires et les laisser entre eux surtout que la plupart du temps ce n'est même pas constructif. Leur mot d'ordre: les fonctionnaires sont des bons à rien trop payés. Je pense que derrière cela il y a certainement quelqu'un.
Réponse de le 12/02/2013 à 11:17 :
@ pasionaria GDF Suez est bien installé en Allemagne dans l'enlèvement des ordures dans pas mal de villes ! y voyez vous des inconvénients?
Réponse de le 12/02/2013 à 11:25 :
@pasionaria : vous avez parfaitement raison ! le privé ne s'intéresse qu'aux segments rentables financièrement, le reste est laissé au public ; et après on vient vilipender le service public ! et croire que les prix vont baisser n'est qu'une illusion.
Réponse de le 12/02/2013 à 14:59 :
Je ne sais pas si cela sera plus ou moins cher, ce que je sais c'est que j'achète de plus en plus en Allemagne. Prix attractif, service après-vente de très haute qualité, réactivité... Donc j'ai bon espoir.
a écrit le 12/02/2013 à 9:26 :
Bien, marre d'être des vaches à lait! On "ne doit pas prendre l'avion mais lorsqu'on voit les prix du Thalys, on ne réfléchit pas 2 fois!
Réponse de le 12/02/2013 à 11:01 :
ça m'est parfois arrivé de prendre l'avion pour aller à Amsterdam juste parce que les prix étaient bien moins cher en avion. Le gain de temps est nul c'est vrai mais pour payer un billet deux fois moins cher que le thalys....
a écrit le 12/02/2013 à 9:21 :
Vive le monopole surtout quand on est français et que la société d'est française. Le prix ne changera pas c'est juste les actionnaires qui exigeront une meilleure gestion. Vive la franc maçonnerie
a écrit le 12/02/2013 à 8:14 :
Très bonne nouvelle. Les tarifs du Thalys étaient vraiment excessifs. La SNCF va devoir moins "communiquer", dépenser inutilement pour changer le nom de ses trains produits, refaire ses logos et se concentrer sur la qualité de service et le prix!
a écrit le 12/02/2013 à 8:08 :
très bonne nouvelle, ca va enfin faire baisser les tarifs insolents
Réponse de le 12/02/2013 à 9:46 :
Tres bonne nouvelle, la concurrence ne peut etre que benefique pour les passagers .Les trains de la DB seront peut-etre plus a l'heure que les TGV francais et l'organisation germanique va se faire aussi sentir.
Réponse de le 12/02/2013 à 11:45 :
@hectopascal ; TGV tout mauvais ; ICE tout bon ! vous allez être surpris ...
Réponse de le 12/02/2013 à 13:13 :
Le ponctualité des TGV est bien meilleure que celle des ICE, et le prix moyen bien plus bas...
Il faut juste espérer que Siemens arrive à fiabiliser son produit, parce si c'est comme les BR406 qui tombent en panne tous les 4 matins sur Paris-Francfort, ça va être un sacré bo**el sur la LGV Nord!
Réponse de le 12/02/2013 à 14:21 :
NB: la BR 406 est une co-production Siemens Bombardier Alstom

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :