Taxis contre VTC : la bataille des 15 minutes n'est pas terminée

 |   |  507  mots
Pour l'Autorité de la concurrence, comme le délai de 15 minutes n'est pas prévu pour les radio-taxis qui fonctionnent aussi sur réservation, il y aurait distorsion de concurrence ayant des conséquences très négatives sur l'activité économique des sociétés de VTC et ce serait défavorable aux consommateurs.
Pour l'Autorité de la concurrence, comme le délai de 15 minutes n'est pas prévu pour les "radio-taxis" qui fonctionnent aussi sur réservation, il y aurait "distorsion de concurrence ayant des conséquences très négatives sur l'activité économique des sociétés de VTC" et ce serait "défavorable aux consommateurs". (Crédits : Reuters)
L'Autorité de la concurrence a annoncé vendredi avoir émis un avis négatif concernant un projet de décret du gouvernement visant à limiter l'activité des voitures de tourisme avec chauffeurs (VTC). Ceux-ci sont prêts à engager une bataille juridique.

Le dossier du délai de 15 minutes imposé aux voitures de tourisme avec chauffeurs (VTC) n'est pas encore clos. L'Autorité de la concurrence a en effet annoncé vendredi avoir émis un avis négatif concernant ce projet de décret du gouvernement.

L'Autorité, qui a transmis cet avis au gouvernement et au Conseil d'Etat en début de semaine, met ainsi en avant, dans un communiqué, les "distorsions de concurrence" qu'un tel décret pourrait engendrer:

Les "distorsions de concurrence qu'il (le décret) risque d'engendrer, alors que celles-ci ne sont ni nécessaires ni proportionnées aux impératifs d'intérêt général qui sont poursuivis".

De son côté, le Conseil d'Etat n'a pas rendu public son propre avis mais selon une source proche du dossier, il serait aussi négatif.

Un communiqué officiel mi-octobre

Pour rappel, le gouvernement avait annoncé mi-octobre qu'à partir du 1er janvier 2014, un délai de 15 minutes - à la base les taxis voulaient deux heures de délai - serait instauré entre le moment où un client commande une voiture avec chauffeur et sa prise en charge, exception faite pour les réservations effectuées à partir d'un hôtel haut de gamme ou lors d'un salon professionnel.

Il espérait ainsi calmer la grogne des taxis, qui voient d'un mauvais oeil l'arrivée de ces nouveaux concurrents. En effet, ce délai ne s'appliquerait pas aux radio-taxis. Or ceux-ci fonctionnent eux aussi sur réservation, il y aurait donc "distorsion de concurrence ayant des conséquences très négatives sur l'activité économique des sociétés de VTC" et ce serait "défavorable aux consommateurs", souligne l'Autorité.

Car selon elle, au contraire, l'apparition des VTC "est susceptible de rééquilibrer la demande et l'offre de transports particuliers et de permettre une diversification de cette dernière", surtout en région parisienne où il existe une pénurie.

"Les taxis conservent leur monopole"

Elle souligne également que les taxis conservent leur monopole en ce qui concerne la prise en charge de clients dans la rue, puisque les VTC ne peuvent le faire que sur réservation préalable.

Enfin, si certaines voitures avec chauffeurs ne respectent pas la législation et prennent des voyageurs à la volée, ceci ne relève pas "de la concurrence mais de la fraude", estime l'Autorité, et par conséquent "c'est d'abord un problème de police".

C'est pourquoi elle suggère au gouvernement de "renoncer à la modification" législative ou "d'assortir le délai d'exceptions beaucoup plus larges" que les deux retenues. D'autres solutions seraient "de permettre aux taxis de proposer une tarification plus libre sur le marché de la réservation préalable" et de mettre en place un outil permettant de mesurer les réels besoins en taxis, en particulier en région parisienne.

Pour l'heure, les VTC sont prêts à engager une bataille juridique, quand ledit décret sera publié. Si publication il y a. 

 Pour aller plus loin: taxis contre VTC: la bataille des 15 minutes tourne au grotesque

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/01/2014 à 1:37 :
Je suis chauffeur VTC, et moi aussi je decroche, je suis devenu pire qu'un esclave, toutes ces heures de boulot pour gagne moins que le smic. Au bout du compte le seul gagnant c'est Ubert. Ouverture des portes, bouteille d'eau et magasines sur notre compte, en plus le client te prend pour un chien, j'ai une fierte adios.
a écrit le 25/12/2013 à 21:54 :
Pour moi aussi c'est terminé car exploitation totale des start -up opportunistes . Location de la 508 aux vitres teintées a 2000€ Mensuel plus 20%de com sur chaque course. VTC= miroir aux alouettes.
a écrit le 22/12/2013 à 19:32 :
Je suis chauffeur vtc a Paris en auto entrepreuneur ttout ce que dire c'est que j'en ai mare de travailler pour rien,14H6/7pour pas grand choses.voila c'est fini pour moi je raccroche.
a écrit le 22/12/2013 à 19:07 :
Les chauffeurs de taxi n'aiment qu'une seule chose allongé un maximum de kilomètre pour mieux rouler les clients qu'ils transportent. Ils ont toujours critiqué d'autres moyens de transport pour mieux cacher leurs privilèges. On doit retirer leurs avantages d'une autre époque et les mettre en libre concurrence pour le bien du client!!!!!!
a écrit le 21/12/2013 à 20:25 :
Libre concurrence entre tout les moyens de transport dans Paris, pourquoi garder un statut d'une autre époque, il faut que les privilèges tombent, qu'est ce que c'est que ses gens qui critiquent d'autres systèmes de transport en commun et qui sont les premiers à vouloir garder un statut particulier. Non c'est terminé il faut mettre tout le monde sur un même pied d'égalité de façon à ce que le client puisse juger de ce qu'il veut utiliser!!!!!! CHAUFFEURS de TAXI à critiquer les autres votre tour arrivent, Destruction des privilèges des NANTIS!!!!!!!!!
a écrit le 21/12/2013 à 9:25 :
Si ces escrocs de chauffeurs de Taxi étaient plus honnêtes, il ne seraient pas face à une telle défiance de la population!
Réponse de le 05/02/2014 à 15:20 :
oui, ça je suis bien d'accord avec vous
a écrit le 21/12/2013 à 9:19 :
La dérégulation totale du secteur fera du bien a tout le monde. Car les abus sont énormes de la part des taxis: refus des courses courtes, refus de transporter des femmes enceintes, sans parler de l’indisponibilité.......attendre pus de 20 minutes en moyenne pour avoir un taxi.... Il faut juste mettre de règles sur l’état technique des véhicules.
a écrit le 21/12/2013 à 0:36 :
Je ne suis pas un fervent partisan de la libéralisation à outrance car je considère que certains secteurs ne sont pas fait pour ça. Néanmoins, si le monopole des taxis venait (par miracle !) à disparaître, ce serait pour notre plus grand bien !
a écrit le 20/12/2013 à 22:17 :
Perso, je préfère le système d'un tarif à la course plutôt qu'au compteur, où dans ce dernier cas, le chauffeur vous promène ... au moins avec le vtc, le prix est fixé à l'avance, que le chauffeur fasse des détours, qu'il se perde, qu'il choisisse le meilleur itinéraire...ou pas ! ET cette préférence, par expérience, est encore plus flagrante à l'étranger !! Peut être faudrait-il que les taxis puissent laisser le choix entre les 2 formes de facturation ( avec enregistrement préalable du prix convenu, pour éviter litiges, arnaques et fraudes !)
Réponse de le 21/12/2013 à 11:27 :
Nous faisons une grande grève nationale en janvier .Nous demanderons 30min en pré- réservation d'un VTC avec une course a 60€ minimum.
Ils faut savoir aussi que les chauffeurs VTC se font exploiter en les obligeants a prendre le statut AE.
Réponse de le 21/12/2013 à 12:59 :
« 30min en pré- réservation et course à 60€ minimum …. »

Mais bien sûr ! Vous croyez encore au père-noël à votre âge ?.!

En tant que client, j’estime avoir le droit de pouvoir choisir entre un VTC et un taxi conventionnel si le cœur m’en dit et ce sans la moindre pénalité !

Car c’est de ça qu’il s’agit …. Sous couvert de protéger les taxis d’une concurrence « monstrueusement » déloyale de la part des VTC (on en écraserait une larme tiens … enfin presque !), on pénalise le client qui ne souhaite pas faire appel à vos services !

Pour les conditions de travail des chauffeurs VTC, c’est effectivement un sujet qui mérite d’être creuser pour voir si vos allégations tiennent plus de la diffamation que de la vérité ….

Quand à faire une grève générale à partir de janvier, allez-y c’est votre droit ! Mais c’est aussi le meilleur de vous aliénez le peu de population qui vous soutiennent encore !
Réponse de le 22/12/2013 à 3:34 :
les societes de vtc sont des intervenants arrivistes qui n'hesitent pas a denigrer le taxi tous en sachant que des hommes et femmes se sont endettes lourdement pour se construire un avenir stable et durable au sein d'une profession qu'ils ont jugé perenne la plus grosse difference la voici : cout d'une licence de taxi parisien 235 000euros plus le vehicule plus urssaf plus frais de trasfert 5% du montant de la licence et j'en passe ... vtc : 100 euros la vignette qu'ils collent sur leur parebrise et qui leur donne le droit d'exercer le metier de transporteur de personne... vous avez dit concurrence loyale ??
Réponse de le 22/12/2013 à 10:54 :
Sur le « dénigrement », c’est de bonne guerre, après tout les taxis se permettent la même chose. Un partout, la balle au centre !
Quant à la licence, je vous rappelle qu’elle peut être obtenue GRATUITEMENT après des services de la mairie compétente en la matière. Certes, la liste est longue mais c’est possible.
Si les taxis ont créé une « espèce » de marché parallèle (pour obtenir plus vite la dite licence …) en se la revendant les uns les autres à un prix exorbitant ce qui les obligent à s’endetter très lourdement, ce n’est ni la faute des VTC, ni celle des clients et encore moins celle des contribuables !
D’ailleurs, je me pose une question, les VTC doivent ils eux aussi avoir une licence ? Car sur le site « service-public.fr », j’ai trouvé ceci : « Après avoir réussi l'examen et obtenu la carte professionnelle, le chauffeur de taxi doit, pour pouvoir exercer son activité, se procurer une autorisation de stationnement, communément appelée "licence de taxi" (ou être locataire ou salarié d'un propriétaire ou un employeur qui en est titulaire). » …
Pour les autres frais (urssaf, impôts divers et compagnie ….), les VTC y sont soumis comme toute entreprise ….
Réponse de le 22/12/2013 à 15:24 :
Au sujet de la licence verte dite gratuite vous attendriez vous 17 a 19 ans pour vous la procurer ? Notez que pendant tout ce temps d'attente le chauffeur reste locataire il loue donc en moyenne son véhicule plus d'une centaine d'euros par jour faite le calcul c vite fait ! De plus l'attribution de licence gratuite est voué à disparaitre puisqu'ils en délivrent de moins en moins le prix de la licence est aussi légitime c'est comparable avec les licences de tabac alcool etc ...
Réponse de le 23/12/2013 à 14:36 :
Je suis taxi parisien et je loue déjà depuis 3 ans. Mais avec toute la concurrence déloyale dans le milieu du transport de personne, je préfère rendre ma carte pro et laisser les parisien prendre le métro et le vélib....
Réponse de le 24/12/2013 à 1:52 :
Moi, je rêve d'un Paris plein de taxi aimables, propres et moins chers. Pourquoi n'en trouve t-on jamais?? Pas digne d'une grande capitale
Réponse de le 25/12/2013 à 16:16 :
l'Autorité de la concurrence n'est pas le conseil d'Etat ! Ce n'est pas elle qui décidera de l'avenir des taxi parisiens qui se sont endettés pour avoir le droit de travailler.
Réponse de le 27/12/2013 à 20:12 :
Cela vient bon, le privilège qu’ont les chauffeurs de taxi commencent à se fissurer, ce n’est que le début, par rapport à la majorité des Français, tous le disent haut et fort : il faut casser le statut des chauffeurs de taxi, les ouvrir à la concurrence, tous ses nantis vivant comme des nababs dans leurs privilèges. Il n’est pas juste de se voir refuser une course parce que la distance n’est pas assez longue (cela m’est arrivé, accompagné d’une personne âgée j’ai essuyé un refus, de ce jour là j’ai toujours privilégié les transports en commun). Puisque eux se donne des droits prenons les nôtres et boycottons les hypocrites qui se disent professionnels et qui veulent se la jouer solo.
Réponse de le 29/12/2013 à 19:40 :
Ce nais pas une journée de grève qu'il faut mais plusieurs jours c'est comme ça pour obtenir des choses

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :