Escalators trop larges : la taille n'a jamais été un problème pour la RATP

 |   |  348  mots
Le coût de remplacement des escalators est compris entre 6 et 15 millions d'euros selon la RATP. (Photo : Reuters)
Le coût de remplacement des escalators est compris entre 6 et 15 millions d'euros selon la RATP. (Photo : Reuters) (Crédits : Reuters)
La RATP a prévu de remplacer plus de trente escalators. L'opération coûterait, au minimum, 6 millions d'euros. La régie autonome explique ce changement pour des raisons de fragilité de l'équipement fourni et non de marches trop larges comme rapporté en premier lieu.

Après la SNCF, serait-ce au tour de la RATP de voir trop large ? Que nenni, répond l'établissement qui assure une partie de l'exploitation des transports publics à Paris. Selon Le Figaro, il aurait pourtant installé des escalators dont les marches s'avèrent être trop larges de dix centimètres.  

"Contrairement à ce qui a été écrit, la largeur des marches n'a jamais constitué un problème de non-conformité (...) Le produit n'a jamais tenu ses objectifs contractuels de disponibilité malgré une assistance technique importante de la RATP", a expliqué la régie de transport dans un communiqué. 

La régie parisienne précise par ailleurs que "le cahier des charges précisait, pour le confort des voyageurs, que les marches devaient être d'une largeur d'un mètre, ce qui correspond au standard courant à la RATP".

Trente escalators à changer

Le problème concerne plus d'une trentaine d'escalators répartis sur les lignes 6, 13 et 14 du métro parisien. Les opérations de maintenance ayant été inefficaces, la RATP a décidé de les remplacer avant 2015. Encore inconnu, le coût du remplacement s'élevera à plus de 6 millions d'euros mais pourrait atteindre jusque 15 millions d'euros :

"On évalue entre 200.000 et 500.000 euros le prix d'un escalier neuf", confie Olivier Saiz, directeur de la maintenance des tunnels et des stations de la RATP au Figaro.

Censés "augmenter le débit d'utilisateurs"

La nouvelle génération d'escalators fabriquée aux Constructions industrielles de la Méditerranée (Cnim) avait tout pour séduire la RATP. Les marches plus larges devaient en effet "permettre d'augmenter le débit d'utilisateurs", commente David Courteille, responsable de l'électromécanique à la RATP. 

La RATP qui avait prévu d'utiliser ces escaliers pour une durée de 40 ans souhaite faire condamner la Cnim pour défaut de conception et "a décidé de résilier ce marché, aux torts du fournisseur". Une décision que conteste le constructeur français d'installations industrielles devant le tribunal administratif de Paris.

Soucieuse de moderniser son parc d'escalators, la RATP a prévu d'en installer 350 nouveaux d'ici à 2019. Une modernisation de taille, donc. 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/07/2014 à 20:58 :
500 000 euros pour un Escalator..et cela ne fait sourciller personne..
Réponse de le 16/07/2014 à 21:25 :
C'est pas grave, ça sera répercuté sur le prix des abonnements des métro et bus.
a écrit le 16/07/2014 à 14:10 :
M. Montebourg la RATP c'est comme la SNCF des monopoles ruineux pour les contribuables et l'état, à faible productivité, en sureffectifs, champion mondial des grèves, etc. Il est urgent de mettre fin au monopole et à privatiser d'urgence. A REFORMER !!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :