La réouverture d'Orly se fera sans Air France ni HOP cet été

Dans un courrier envoyé ce mardi aux salariés de HOP, le PDG de la compagnie régionale d'Air France, Pierre-Olivier Bandet, explique qu'Air France n'a pas prévu de vols au départ d'Orly en juillet et août, à l'exception de quelques lignes d'obligation de service public, vers la Corse notamment. HOP ne volant pas non plus au départ d'Orly, l'offre du groupe au départ de l'aéroport sud francilien se résumera à Transavia, sa filiale low-cost. Pierre-Olivier Bandet a également dévoilé les résultats commerciaux depuis la reprise d'activité de HOP le 8 juin, et précisé le plan de marche pour l'été. Le plan de restructuration sera annoncé début juillet.
Fabrice Gliszczynski

4 mn

(Crédits : Reuters)

L'absence d'Air France dans le courrier demandant la réouverture d'Orly le 26 juin adressé en mai au gouvernement par huit PDG de compagnies aériennes se comprend mieux. A part quelques lignes d'obligation de service public (OSP), vers la Corse notamment, Air France, le plus gros opérateur de la plateforme, n'a pas prévu de vols au départ de l'aéroport du sud francilien en juillet et août. C'est ce qu'indique ce mardi, Pierre-Olivier Bandet, le PDG de HOP, la filiale régionale d'Air France, dans un courrier envoyé aux salariés de HOP.

"Il n'y a pas de reprise envisagée pour HOP sur Orly sur cette période. Air France n'a pas non plus prévu de reprendre ses opérations au départ d'Orly en juillet-août, à l'exception de quelques vols sur des routes sous obligation de service public, notamment entre Orly et la Corse", a-t-il indiqué dans ce courrier que La Tribune s'est procuré.

Interrogé, Air France confirme qu'un retour des opérations de Roissy à Orly est envisagé fin août-début septembre.

Lire aussi : Air France veut supprimer entre 8.000 et 10.000 postes (HOP inclus)

Transavia, seule compagnie du groupe Air France à Orly cet été

Autrement dit, la reprise des vols de La Navette d'Air France attendra donc ce moment-là. C'est une demi-surprise. Ces vols vers Toulouse, Nice, Marseille sont destinés essentiellement à la clientèle professionnelle, laquelle peine à reprendre le chemin des déplacements en avion. Ces métropoles régionales seront reliées à Paris via l'aéroport de Roissy-Charles de Gaulle.

Dans la préparation de la restructuration du réseau domestique qui se profile, seuls les vols de La Navette ont vocation à rester à terme à Orly. Selon un tract du syndicat national des pilotes de ligne (SNPL), tous les autres vols d'Air France seront en effet transférés à sa filiale low-cost Transavia. La filiale low-cost du groupe héritera également des créneaux horaires des vols abandonnés par HOP à Orly.

Résultat, la présence du groupe Air France cet été à Orly se résumera à sa filiale low-cost Transavia.

Pour HOP, ce n'est pas une surprise. La direction a déjà indiqué que l'activité de la compagnie régionale se recentrerait sur l'alimentation des hubs de Roissy-Charles de Gaulle et Lyon et que les vols vers Orly, mais aussi les transversales (région-région), seraient arrêtés à l'exception de ceux vers Lyon.

Reprise encourageante au regard du contexte

Une semaine après la reprise de ses vols, HOP enregistre des remplissages des avions jugés "encourageants" par son PDG "au regard de la situation", même si "la situation est loin d'être normalisée". Avec plus de 2.500 passagers transportés, le coefficient d'occupation moyen sur la cinquantaine de vols réalisés est de 52%, et même de 75% sur le réseau lyonnais. Seules deux rotations ont été annulées en raison de faibles remplissages et HOP a récupéré trois rotations prévues initialement sur Air France dont les remplissages étaient plus adaptés aux avions régionaux. De quoi donner du grain à moudre aux syndicalistes de HOP qui estiment qu'avec la baisse du trafic, la flotte de HOP, composée d'avions de plus petite taille que ceux d'Air France, a son utilité.

En juillet, HOP devrait opérer 25% des vols initialement prévus, puis monter à 35% en août, avec une montée en charge à la fois sur Roissy et les transversales.

Ce courrier intervient alors qu'un plan de restructuration de HOP sera annoncé début juillet pour enrayer les pertes enregistrées par Air France et HOP sur le réseau court-courrier (200 millions d'euros). Disposant d'une flotte de plus de 50 avions, HOP n'opèrera plus qu'une trentaine d'avions. Les syndicats craignent que près de 1.200 postes soient supprimés sur 2.700.

Lire aussi : HOP: le PDG prépare les esprits à des choix douloureux et annonce des plans de départs

Lire aussi : Air France : ce qu'il faut savoir sur les milliers de suppressions de postes à venir

Fabrice Gliszczynski

4 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 17/06/2020 à 19:10
Signaler
Air France n'a aucune mission de service public sur la Corse. La seule délégation de service public est attribué à Air Corsica qui est une compagnie Régionale.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.