Déconfinement Covid-19 : mais comment convaincre les passagers de reprendre l'avion ?

 |   |  972  mots
(Crédits : Philippe Wojazer)
Le redémarrage du transport aérien sera lent. Au-delà des conséquences de la récession économique sur la demande, la crainte des passagers à prendre l'avion constitue un obstacle majeur. Des mesures de protection sanitaire doivent se prendre de manière coordonnée. Ce sera long et c'est pour cela que la reprise se fera par étapes en commençant par les marchés domestiques au troisième trimestre. En France, les vols pourraient reprendre en juin.

Si plusieurs pays d'Europe comme la France ont pris ou s'apprêtent à prendre des mesures de déconfinement de leur population, la perspective d'un redémarrage du transport aérien n'est pas encore pour demain. La reprise sera longue et progressive. Les obstacles aux voyages seront en effet trop nombreux pour une reprise en "V" (avec un rebond immédiat aussi fort que n'a été la crise), comme l'espéraient il y a encore récemment les compagnies aériennes en se basant sur les courbes de trafic qui avaient suivi certaines crises précédentes.

Récession et restrictions de voyages : un cocktail explosif

A l'impact très lourd de la récession économique sur la demande de transport, vont s'ajouter la défiance des passagers pour les voyages en avion, mais aussi les craintes des Etats à ouvrir leurs frontières, même quand l'épidémie sera vaincue. Résultat : le redémarrage sera plus lent que prévu il y a encore trois semaines. Et il se fera par étapes. "D'abord les marchés domestiques, ensuite régionaux, puis intercontinentaux", a expliqué ce mardi Alexandre de Juniac, le directeur général de l'association internationale du transport aérien (IATA), lors d'une conférence de presse téléphonique.

"Nous prévoyons désormais une ouverture des marchés domestiques au troisième trimestre 2020 (juillet-septembre), mais l'ouverture des marchés internationaux sera plus lente car il semble probable que les gouvernements maintiendront ces restrictions de voyage plus longtemps", a précisé Brian Pearce, le chef économiste de IATA.

Dégringolade de 55% du chiffre d'affaires du secteur

Conséquence : la perte de chiffre d'affaires prévue pour l'ensemble du secteur du transport aérien en 2020 sera encore plus lourde que prévu. Evaluée à 252 milliards de dollars il y a trois semaines, elle est désormais estimée à 314 milliards de dollars, en chute de 55% par rapport à l'an dernier.

"Les prévisions du secteur s'assombrissent de jour en jour. L'ampleur de la crise rend une reprise en "V" peu probable. La courbe sera plutôt en "U" (une chute suivie d'une stagnation avant la reprise, Ndlr)", a déploré Alexandre de Juniac, en prévoyant néanmoins une forte reprise en 2021.

En France, les compagnies aériennes pourraient néanmoins réamorcer la pompe à partir du mois de juin. Encore faut-il qu'il y ait des passagers.

"C'est davantage une problématique de demande que d'offre. Nous pouvons redémarrer...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/04/2020 à 10:37 :
Que Dieu nous Protege
a écrit le 17/04/2020 à 18:45 :
Hallucinant, derrière chaque français se trouve un spécialiste!!
Trouvant des solutions mais surtout qui ne le touchent pas.
En résumé des solutions contraignantes mais pour les autres!!!
Car lui est au dessus de tout, un comportement exemplaire n’est ce pas....
Exemple,Il faut passer des vacances dans son village!!!
Faire ses besoins dans la cabane au fond du jardin, s’éclairer à la bougie, manger des patates..... mais locales! De « « son » » jardin....
Il est auto suffisant ne se déplace qu’a pied!!!!
Donc tous doivent faire pareil?
C’est un cauchemar ce forum!!!
J’hallucine.
Réponse de le 18/04/2020 à 15:18 :
Comparer le fait de faire ses besoins dans une cabane au fond du jardin avec le fait de limiter les déplacements en avion me fait penser à ceux qui parlent tout de suite du Vénézuela et de Staline à chaque fois qu'on émet l'hypothèse que le capitalisme peut conduire à des dérives.
a écrit le 16/04/2020 à 18:33 :
Si le tourisme de masse pouvait disparaitre, quel bonheur ce serait.
Réponse de le 30/04/2020 à 12:20 :
Ce n'est pas le tourisme de masse qui est à critiquer.Le probleme est démographique;la masse humaine à controler.
a écrit le 16/04/2020 à 15:40 :
Pour que les gens aient envie de reprendre l'avion, il faut mettre fin au "bas-coûts / bas-prix", réduire le nombre de compagnies aériennes aux seules offrant des prix correspondant à la réalité des coûts, traitant correctement leurs personnels, faisant voyager correctement leurs passagers y compris en classe éco. Il faut arrêter la destruction de la planète et de ses lieux touristiques. Il faut limiter les voayges aériens en instaurant des quotas. IL FAUT MOINS MAIS MIEUX !
Réponse de le 16/04/2020 à 17:59 :
Quotas fixés sur quelle base ? Le fric, l'âge, la dentition ou la pointure des chaussures ?
Réponse de le 16/04/2020 à 19:55 :
En quelque sorte, la sélection par l'argent.
Réponse de le 17/04/2020 à 14:39 :
Mettre fin au bas coût pour privilégier encore ceux qui ont de l argent? Si je comprends bien il n y aurait plus qu eux qui auraient droit de voyager. Et la sélection comment ???je trouve incroyable ce genre de raisonnement
a écrit le 16/04/2020 à 14:29 :
Pour réduire la pollution dont certains se plaignent (3% du CO2) il faut (2-3 fois) moins d'avions avec des billets plus chers afin de n'avoir que les gens ayant les moyens à voyager, démocratiser pollue vu l'usage intensif qui en est fait. Kérosène taxé, voyageurs aisés voire riches, ça se mérite l'avion (comme quand j'étais jeune, on ne faisait que les regarder à Orly, arriver et partir).
Réponse de le 16/04/2020 à 14:55 :
Vous pensez aux etudiants qui font leur Erasmus hors de France?.Biologiste de formation ai travaillé en Outre-Mer,vu epidémie cholera.Un travail bienplus interessant que la routine en France Metropolitaine....Je voyage depuis plus de 50 ans.Jeune sans le sou ai pris train bus pour aller à Athenes Istamboul....Bien contente d'avoir vu superbe lagon de Mayotte avec baleines tortues vertes....Rester en France m'est insupportable.
Réponse de le 16/04/2020 à 15:29 :
Oh oui c'était tellement formidable quand seul les riches pouvaient voyager !

Que les pauvres restent chez eux.


PS: ce message est ironique. ce genre de commentaire est juste hallucinant !
Réponse de le 16/04/2020 à 17:37 :
Il faudrait surtout simplement des billets au prix du vrai cout du déplacement et des dividendes versés aux actionnaires, à savoir sans aucune aide publique, bref il faudrait déjà un marché économique non totalement trafiqué dans tous les sens selon les intérêts incohérents mais convergents du fait qu'intérêts privés.
Réponse de le 17/04/2020 à 7:46 :
@ Martine. Salut a vous aventuriere courageuse. Le francais est par essence un pantouflard. Parfois curieux d'entendre les aventures des rares talents ayant pris la poudre d'escampete, mais incapable de quitter ses penates et de prendre des risques. D'ou le declin de ce beau pays.
Tout comme vous, l'evocation de se qui se passe au pays de Descarte me donne la nausee. Vive l'emigration perpetuelle.
Réponse de le 17/04/2020 à 11:00 :
Vous confondez démocratie et saccage ! et défendez mal votre propos. Le transport aérien ne doit pas être réservé aux seuls riches. Mais ses tarifs doivent correspondre à la réalité des coûts (très élevés pour cette activité) afin que les compagnies aériennes puissent gagner de l'argent, traiter correctement leurs salariés et leurs passagers, réduire leurs vols et ainsi moins polluer.Concrètement un aller-retour Paris/Pékin doit passer de 550€ (janvier) à au moins le double. Il n'y a pas nécessité à cumuler les voyages. Il faudrait moins mais mieux ! Qu'arrêtent ceux qui mettent des punaises sur leur mappemonde pour montrer tous les endroits "qu'ils ont fait". Quelqu'un de réfléchi n'est plus très emballé à voyager quand il fait le constat de tous les lieux détruits ou abîmes par des hordes de touristes mal-léchés. Pourquoi un quota de kilomètres aérien et un permis de voyager seraient une hérésie. Mais en lisant la majorité des commentaires on peut craindre que de cette épidémie ne ressorte rien de bon. Beaucoup veulent reprendre leur vie telle qu'elle était avant. Et tant pis pour les conséquences !
Réponse de le 17/04/2020 à 21:18 :
@photo85
Comment ça c'est ironique?
Vous ne vous rendez pas compte! Avec la démocratisation du tourisme, les coins les plus tranquilles sont envahis par des gens issus des milieux populaires . Je n'ai rien contre ces gens là mais ils parlent fort, ont tendance à ne pas respecter la tranquillité des lieux et à méconnaître les usages. Après, je ne veux pas être condescendant mais ils n'ont pas toujours le bagage culturel leur permettant d'apprécier pleinement la richesse d'un pays. Alors moi ce que je propose c'est une taxe sur les billets d'avion qu'on reverserait gracieusement aux déshérités pour financer des sorties au cinéma ou au bowling et d'un autre côté les gens aisés pourrait avoir la paix comme ça tout le monde s'y retrouverait.
Il va de soi que les pauvres et les riches doivent faire des compromis pour cohabiter pacifiquement!
Réponse de le 18/04/2020 à 4:23 :
Vous savez, de l'argent il y en a encore beaucoup dans ce pays. J'ai appris que les français avez épargné pour un record de 422 milliards d'euro depuis janvier. Une France pauvre ? De qui se moque-t-on ? Regardez les caddies dans les supermarchés de ces crétins près à dépenser des fortunes en cas de 3ème guerre mondiale. Les queues sur les autoroutes et aux pieds des stations de ski, les, vacances d'été où les sites touristiques sont bondés et des français dépensant sans compter. Alors oui il faut des billets d'avion plus chers, voler doit redevenir un luxe où les familles devront economiser. Il faut arrêter ce tourisme de masse, et ces vols style Ryanair à 30 euros. Et peut être re-découvrir un tourisme plus homéopathique, un tourisme qui se mérite et qui permettra de moins saccager les lieux touristiques. Les habitudes devront changer, c'est une certitude. Des compagnies aériennes devront disparaître c'est inéluctable. Favoriser le télétravail, les français y ont goûté, quand cela est possible bien sûr. Vous savez moi je voyage en Russie depuis plus de dix ans ! Mesdames et messieurs, désolé de vous choquer, mais nous sommes des archi-privilegies, qui croient vivre en enfer, alors que nous sommes au paradis ! Alors bon confinement, soyez patients et un milliard de remercie au personnels soignants.
Réponse de le 18/04/2020 à 12:50 :
@citoyenblase, si on met des prix en relation avec les coûts, les prix du ferroviaire vont exploser....
a écrit le 16/04/2020 à 12:02 :
Dans mon entourage (jeunes cadres trentenaires) ce n'est que partie remise. On recommencera à voyager comme avant dès que la crise sera passée.
Pour les vacances, la France est certes un beau pays, mais c'est cher et avec un service souvent peu aimable (restaurants, hôteliers).
a écrit le 16/04/2020 à 6:31 :
Regardez et photographiez le beau ciel bleu que vous avez au-dessus de votre tête. Comparez avec des photos d'avant le confinement... Cela vous donnera une raison supplémentaire de ne plus utiliser ces avions pollueurs !
Réponse de le 16/04/2020 à 10:58 :
Vous croyez que dans les villes les plus polluées au monde c'est principalement à cause de l'avion ?
Réponse de le 16/04/2020 à 14:33 :
vous en avez des photos d'avant qu'on compare ? Méfiance avec les mouettes en bord de mer, parfois ça pollue les touristes. :-) :-)
La vapeur d'eau des trainées, on en aura autant en ville avec les voitures à pile à combustible, mais invisibles.
L'idéal serait de rester confinés pendant dix ans, juste aller faire des courses de temps en temps (hors produits arrivant par avion, ananas, mangues, certaines bananes). Repos de la planète et de ses occupants.
a écrit le 15/04/2020 à 21:46 :
Mais a-t-on forcément besoin de prendre l'avion?
Si on est étranger et qu'on veut revoir de la famille au pays ça me parait justifié, si on part travailler dans un autre pays pourquoi pas.
Mais pour un voyage d'affaire? On est en 2020, on a testé le télétravail, on voit bien qu'on a pas besoin de se déplacer.
Pour le tourisme? Est-ce la peine de polluer la planète pour du tourisme? On est en France, on a la chance d'avoir un pays magnifique, des plages superbes que ce soit en Bretagne, en Normandie, sur la côte Atlantique, sur la côte d'Azur. Nous avons de belles montagnes, les Alpes, les Pyrénées, le Jura etc... Et puis le massif central c'est magnifique. Nous avons de belles forêts, un patrimoine culturel et gastronomique incroyable.
On voit bien que la mondialisation a eu des conséquences positives et négatives sur nos vies. La surutilisation du transport aérien participe au réchauffement climatique et a accéléré la propagation du virus.
Je ne dis pas qu'il faille retourner à la préhistoire simplement doit on réellement utiliser l'avion comme avant?
Réponse de le 15/04/2020 à 23:28 :
Hors de question de prendre mes vacances en France
Réponse de le 16/04/2020 à 6:32 :
C'est si beau, la France !
Réponse de le 16/04/2020 à 11:31 :
@Martine Vous ne faites que confirmer le fait que certains vont chercher dans d'autres pays ce qu'ils ne se donne même pas la peine de chercher dans leur propre pays. Vouloir découvrir d'autres pays n'est une preuve d'ouverture d'esprit que si on connait le sien.
Réponse de le 16/04/2020 à 12:06 :
Il ne faut pas se mettre des oeillères. Si la France est un beau pays, il n'y a rien de scandaleux à vouloir s'ouvrir l'esprit sur d'autres civilisations, découvrir d'autres paysages, monuments, musées et modes de vie. La France n'est pas le nombril du monde.
Réponse de le 16/04/2020 à 14:41 :
Quand j'allas en Suède (en voiture/camping prendre des photos d'églises), j'étais content de rentrer chez nous, ça dépayse mais temporairement. On a des régions différentes, typiques, la haut c'est assez monotone (maisons rouges (pigment cuivre) de toutes formes, tailles).
Le tourisme français adore les presque 100 millions de touristes qui viennent dépenser chez nous, comment peut-on leur apporter l'équivalent (€€€) avec seulement 67 millions de personnes dont presque la moitié ne prend pas de vacances d'été faute de moyens (ou parfois épargnent année par année pour partir une fois plus tard) ?
Y a quantité de choses à découvrir en France en prenant les petites routes, tombant sur un village avec parfois une église fortifiée, autre, ça n'avance pas mais on se promène, c'est "loin de tout" mais intéressant, varié.
Réponse de le 16/04/2020 à 15:03 :
Voyagez sortez de France pour aller voir des cacaoyers poivriers cafeiers theiers.bananeraies....
Les plus belles plages ne se trouvent pas en France.....
Je voyage depuis plus de 50ans....pour l'opera festival Chopin....Mon pere a eu chance de connaitre St Ex au Maroc ds annéés 30....Tous les grands ecrivains ont voyagé....
Réponse de le 16/04/2020 à 15:10 :
Mon parcours:néé au Maroc sous protectotat Français fille d'une militaire Capitaine.Pedigree pro Biologiste Medical.Postes en Martinique Guyane La Reunion St Pierre et Miquelon Marie Galante Mayotte....Je voyage depuis plus de 50ans.La France ne m'interessepas du tout.Prefere aller voir d'autres pays civilisations et autres cultures.Plages de Normandie bon pour le débarquement.
Réponse de le 16/04/2020 à 18:06 :
@ Martine: vous avez eu la grande chance de voyager (métier et probablement revenus). J'ai aussi voyagé, bien moins, mais partage votre opinion sur le positif de toutes les ouvertures que donnent d'autres pays que la France
Réponse de le 16/04/2020 à 22:18 :
@ martine
Bon désolé si j'ai été un peu désagréable.
Par contre la Normandie je connais. Deauville, Trouville ou les plages du débarquement très peu pour moi.
Mais le littoral du cotentin est vraiment beau notamment vers la Hague , dans la manche plein de villages de caractère, barfleur, Saint vaast la hougue. Si je continue à descendre, on arrive à Granville et en face les iles chausey (magnifiques) puis enfin le Mont Saint Michel.
On arrive ensuite en Bretagne, Saint Malo est splendide, la côte d'Emeraude est très jolie et ses stations balnéaires ont quand même plus de cachet que Deauville... La côte de granit rose dans les côtes d'Armor est encore plus belle, certainement un des plus beau littoral du monde et curieusement les plus belle plages sont celles où il n'y a personne (en même temps les touristes dédaignent les plages de galets, ils ont tord)... D'ailleurs pour qui veut bien s'y attarder, on a la surprise de découvrir une culture bretonne très vivante, ce n'est pas un folklore pour les touristes bien au contraire et Martine si vous êtes passionnée de musique je peux vous garantir de bonnes surprises musicales dans ce coin. Après le finistère, ok c'est vrai les grandes villes
ne sont pas très jolies mais ce département regorge de petits coins à découvrir aussi bien sur la côte que dans la campagne. Et chose assez surprenante, quand on traverse le finistère du nord au sud, le paysage change beaucoup...
Bon j'ai juste fait une partie de la Normandie et de la Bretagne... Mais croyez-moi j'ai voyagé un peu, je reconnais que certains pays sont magnifique mais la France en terme de diversité est assez unique.
Réponse de le 16/04/2020 à 23:04 :
La diversité existe partout Inde Chine Brésil Indonésie Italie.Arrêtez votre patriotisme..Votre Bretagne avec son nationalisme consanguinité ne me font pas rêver .Je préfère de loin repartir à Rio....
Réponse de le 17/04/2020 à 9:56 :
Je propose que les gens qui se permettent d'avoir des enfants alors que la surpopulation est LE problème majeur des 100 prochaines années, ainsi que LA cause des maladies émergentes (bien plus que les avions), et alors que des millions d'enfants sont placés en foyer faute de parents, je propose que ces gens-là n'aient en effet pas le droit de se déplacer en avion. En effet, aujourd'hui, une "gentille" famille française (fût-elle bio-écolo-solidaire) génère bien plus de pollution par sa consommation qu'un adulte sans enfant, qu'il fasse le tour du monde chaque année ou pas.
Réponse de le 17/04/2020 à 14:20 :
J'adore Martine, bobo l'exploratrice....soit elle est mythomane, soit elle est totalement irresponsable.

Elle a cramé plus d'énergie fossile que les 25 générations qui l'ont précédée, se dit biologiste mais est incapable de faire le lien entre son comportement et l'état de la planète.

Elle a largement dépassé son quota de CO2 et maintenant elle bouffe celui des autres.

Continuez donc Madame, mais en vélo ou à pieds. La rando, c'est ce qu'il y a de mieux pour découvrir vraiment un pays.
a écrit le 15/04/2020 à 17:54 :
Il faut savoir que à l'intérieur d'un avion l'air est renouvellé en permanence par de l'air prélevé à l'extérieur, donc mieux que dans le métro ou les transports en commun. Perso dès que je peux je grimpe dans un avion et direction les Seychelles. Vu le prix du pétrole et la nécessité de faire tourner les avions, les prix seront sans doute très bas, il faut en profiter. Bon voyage à tous.
Réponse de le 15/04/2020 à 19:21 :
"Il faut savoir que à l'intérieur d'un avion l'air est renouvellé en permanence par de l'air prélevé à l'extérieur"

Ok c'est pour cela certainement qu'ils explosent si bien.
a écrit le 15/04/2020 à 16:57 :
Cela fait plus de trente ans que tous les ans je vais à Chicago pour halloween. Cette année, je n'y irai pas. Je doute d'ailleurs que 'nous puissions voyager à l'international d'ici fin 2020 tant les pays vont scruter les voyageurs...certes il ne faut surtout pas sombrer dans la paranoïa mais le risque est réel. En février je suis allé au Japon et à aucun moment l'idée d'annuler le voyage m'a travaillé...on sentait une certaine frénésie mais voyager alors que les chinois étaient persona non grata au Japon, fut un plaisir. J'ai pris les mesures comme tout le monde, masque, gel, etc mais a aucun moment je me suis dit que j'avais fait une erreur. Le Japon est sûr. Par contre pour l'après coronavirus, je vais attendre et mon prochain voyage sera la nouvelle Zélande à condition d'y pouvoir y aller. Sortez couverts, soyez prudents, et respectez les gestes barrières.
Réponse de le 15/04/2020 à 17:19 :
@Européenvoyageur...Bravo !! Voyager aux quatre coins de la planète pour le plaisir...formidable !
a écrit le 15/04/2020 à 15:56 :
Mais pourquoi vouloir les pousser a reprendre l'avion au lieu de leur proposer d'autre moyen moins polluant de s'évader?
Réponse de le 15/04/2020 à 16:11 :
En voiture par exemple. Pour aller en Espagne.. Chiche, on fait la différence entre l'avion? -) Le transport aérien = 2% des émissions de CO2 seulement...
Réponse de le 15/04/2020 à 17:19 :
Raser TOUS les aéroports FR, et les rendre à la nature, ou à agriculteurs bios.

Et laisser les compagnies se débrouiller
Réponse de le 16/04/2020 à 12:09 :
et retour à la carriole à cheval, à la masure éclairée d'une bougie, et aux rutabagas. Partant ?
a écrit le 15/04/2020 à 14:31 :
Il faut mettre fin aux compagnies "bas-coûts / bas-prix". Assurer le transport aérien que par des compagnies "traditionnelles" offrant des prix en rapport avec les coûts réels, qui traitent correctement leurs personnels et leurs passagers. Il faut moins de voyage (moins de pollution) et de meilleure qualité. En 30 ans quasiment tous les lieux touristiques de la planète ont été abîmes quant ils n'ont pas été dévastés ! Seuls les gens sans culture ni réflexion peuvent encore trouver plaisir à voyager... il aurait fallu moins mais mieux.
Malheureusement il est à craindre que la raison ne l'importe pas et que tout recommence comme avant l'épidémie. L'homme fait tout pour entraîner sa perte...
Réponse de le 15/04/2020 à 16:50 :
Comment sans culture, ni réflexion, les jeunes justement ont cette possibilité que nous n avions pas de voyager pour s enrichir d autres cultures à bas prix et c'est formidables pour eux
Réponse de le 15/04/2020 à 17:23 :
@Kiki...vous avez raison, mieux vaut mourir cultivé qu'ignorant.
Réponse de le 15/04/2020 à 23:32 :
Quel plaisir d'aller au festival de Vérone Chopin au lieu de rester chez des gaulois
Réponse de le 16/04/2020 à 15:37 :
Oh oui mettons fin aux low cost.

Il est scandaleux de permettre aux pauvres et à la classe moyenne de voyager.

Il faut refaire comme à l'époque: voyager entre riches.
Réponse de le 16/04/2020 à 21:00 :
Ahurissant ce message de bac - 10.Aller voir temples jains du Gujarat ou ceux d'Angkor s'interesser à la civilisation perse revoir la vallee des rois :je parts seule à l'etranger en parlant anglais.
C'est plus bandant que de regarder la tour Eiffel.
Aller voir le musee de l'ermitage...
a écrit le 15/04/2020 à 13:42 :
Franchement, la question n'est pas la bonne.
La vraie question est : est-il vraiment nécessaire qu'autant de gens prennent l'avion comme avant ?
a écrit le 15/04/2020 à 13:21 :
"Le redémarrage du transport aérien sera lent".

Ça dépend du type d’avion et de la population concernée :

Alors que les appels à l'aide des compagnies au bord de la faillite se multiplient à travers la planète, ce secteur du transport aérien réservé à une minorité de privilégiés est plus florissant que jamais.Les courriels et les appels téléphoniques continuent d'affluer, se félicite Richard Zaher, PDG d'une compagnie de jets privés basée aux États-Unis. "Les demandes de renseignements ont explosé" de 400%, a-t-il affirmé à l'AFP, soulignant qu'en raison du coronavirus sa société, Paramount Business Jets, avait enregistré un bond d'environ 20 à 25% des réservations.
a écrit le 15/04/2020 à 13:04 :
comment voulez vous convaincre les français de faire du tourisme .on vient a peine de rapatrier 150 000 touristes français coincés dans les pays lointains qu il faudrait les convaincre de repartir et sous quelles conditions sanitaires ?
je vous rappelle que le contribuable a payé de sa poche pour cet petit rodéo .
je ne parle même pas des assurances qui vont exploser .
bref l offre sera peut être là la demande c est autre chose .
hier on a eu 762 décés un peu de retenue
Réponse de le 16/04/2020 à 1:43 :
Non. Les vols de rapatriements sont aux frais des passagers. Selon les destinations et compagnies qui les ont opérés , de 300 à 1400 € . Donc pas la peine de s'exciter. Concernant les voyages en général , chacun fait ce qu'il veut , certains préfèrent leur canapé et leur tv , c'est également leur droit;
a écrit le 15/04/2020 à 11:36 :
Mais... pourquoi convaincre les passagers de reprendre l'avion ?
a écrit le 15/04/2020 à 11:30 :
Tant qu'il n'y aura pas un "vaccin" adequat pour traiter de facon certaine ce corona, les pays resteront fermes, c'est aussi simple que cela.
Pour les temeraires, une periode de quarantaine reelle sera exigee.
a écrit le 15/04/2020 à 11:29 :
Le titre de ce post est en complète opposition avec ce qui devrait être l'ordre des choses : "comment convaincre les passagers de reprendre l'avion" ? Au moment où la crise climatique commence à dévaster la planète, à commencer par l'Australie et la Californie ? Il est temps de sortir des petites logiques d'industries et de profit de court terme, pour commencer à lever la tête et comprendre ce qui nous attend collectivement. La question qui s'impose est "comment convaincre les passagers de ne plus reprendre l'avion".
Réponse de le 15/04/2020 à 12:20 :
Va-t-on m'ennuyer parce que je prends l'avion ?... Je n'ai pas d'enfants, pas de maison, pas de piscine, je ne mange pas de viande, je n'ai pas de voiture... Qu'allons nous faire pour faire moins d'enfant et manger moins de viande par exemple ?
Aujourd'hui un vol Paris-NYC n'est rien par rapport à la pollution générée par un enfant. En plus on ne dit pas qu'un enfant risque fort d'en faire d'autres dans quelques années, la différence est donc encore bien plus importante. Vous voulez des chiffes et bien soit. La biomasse des mammifères sauvages ne représentent que 4% du total. Les être humains 36%, les animaux domestiques et d’élevage : 60%. Accessoirement on veux tuer nos rares loups pour sauver quelques moutons parmi des millions. Vous voyez avec ces chiffres que devenir végan ne suffira pas. J'arrête de développer. Certains veulent qu'on arrête de prendre l'avion ? Et eux que vont-ils faire ? Recycler quelques bouteilles en plastique pour se donner bonne conscience ? Croyez-moi, tant qu'on demandera à l'autre de faire les efforts sans essayer d'avoir une approche globale et de se retarder dans une glace, on n'y arrivera pas.
Réponse de le 15/04/2020 à 16:21 :
Oui, mais pourquoi avoir l'avion pour cible. A vous entendre il n'y a que lui qui pollue, on dirait qu'il est le seul responsable du réchauffement climatique (qui a commencé d'ailleurs avec la révolution industrielle mi-19ème siècle 1 siècle avant le début de la démocratisation du transport aérien). Non, cette fixette sur l'avion est + sociale qu'environnementale. Certains pensent encore que le voyage et les vacances sont réservés aux riches. L'environnement a bon dos pour taper contre l'avion. C'est la jalousie qui dicte ce mouvement anti-avion... Il n'y a que ça pour balancer autant de fake news sur l'avion : l'avion c'est 2% des émissions de CO2.
Réponse de le 15/04/2020 à 17:33 :
@POI...vous avez raison, l'avion n'est plus réservé aux riches. Quand on voit la quantité de bourrins qui se précipitent contre les tapis bagage pour être les premiers à récupérer leurs valises, pas de doute, l'avion s'est bien démocratisé !
Réponse de le 17/04/2020 à 2:05 :
Il est pathétique de voir le zèle déployé dans ces contre-argumentaires, pour se précipiter derrière de fausses excuses et surtout ne pas considérer...la réalité.
Réponse de le 28/04/2020 à 18:24 :
Arretez donc de vous reproduire .A 3 milliars d'individus moins de monde donc moins d'abrutis...
a écrit le 15/04/2020 à 10:40 :
Levée des interdictions de déplacements, tarifs aériens à prix raisonnables...ce n'est pas politiquement correct mais c'est une solution comme une autre.
a écrit le 15/04/2020 à 10:04 :
Sans molécules pour soigner ce virus, compte tenue de la pandémie qui se généralise avec des répliques comme en Chine, le blocage des frontières, l'avion n'est pas prêt de redécoller si on peut permettre cette formule.
a écrit le 15/04/2020 à 9:57 :
Le transport aérien de masse est une gabegie d'énergie, de moyens qui seraient bien mieux employés pour d'autres activités que de faire"baguenauder" autour de la planète des hordes de touristes pour leur soutirer moult dollar.
La rapidité du transport aérien est facteur de dissémination rapide des maladies autour de la planète.
Le temps d'incubation du coronavirus étant d'une dizaine de jours, les quantités de personnes venant de lieux infectés est décuplé. Il faut ne réserver l'avion que pour effectuer des activités à haute valeur ajoutée, ce qui passe par un coût du transport aérien élevé. C'est certainement élitiste, anti démocratique, mais inévitable si on veut protéger les populations ET la planète.
Réponse de le 15/04/2020 à 16:23 :
L'histoire abonde de pandémies qui ont eu lieu à une époque où il n'y avait pas l'avion et qui a fait beaucoup plus de ravage que le Covid....
Réponse de le 15/04/2020 à 19:48 :
Le covid19 n'a pas eu besoin de l'avion pour contaminer en un tps record la population chinoise de la megapole de Wuhan, d'où la pandémie a démarré.
A l'époque de la grippe espagnole au debut du 20eme qui a ravagé la planète en qcqs mois, le transport aérien n'était encore qu'un fantasme.
a écrit le 15/04/2020 à 9:42 :
J'ai écouté le discours de m Macron.
Hélas, hormis quelques remerciements a l'Allemagne, Autriche, Luxembourg rien , aucune mention à l EU comme si la fin de l'Union avait été actée. Si nos états pensent s'en sortir seuls, eh, bien courage. Pour un pays dont la balance commerciale est déficitaire depuis toujours, qui n'est même pas fichue de produire des masques ou du gel, qui dépend de la Chine pour ses importations et qui a fait de l'externalisation l'alpha et l Omega de sa politique industrielle, wow. Sans parler de ses rêves de grandeur alors que nous sommes un pays en perte de vitesse. Soit les européens se bougent vraiment et m Conte a raison de pousser sa gueulante, où nous continuons à naviguer à vue, comme nous le faisons depuis trop longtemps. L EU est mal conçue car le mode de fonctionnement est dépassé. Soit on va vers plus de fédéralisme où on devient une simple zone marchande et donnons raison a la GB. Qui dit zone marchande fit compétition forcée, frontières internes fermées, fin du marché unique. Chacun reprend ses billes.....mais avant de faire ce pas, rappelez moi les forces de la France ???
a écrit le 15/04/2020 à 9:21 :
c'est à n'y rien comprendre ? nous nous faisons laminer par une pandémie provoquée en grande partie par un brassage important de la population mondiale grâce au flux aérien et la seule question que vous vous posez :quand cela reprendra.
Réponse de le 28/04/2020 à 18:03 :
Etes -vous conscient du probleme démographique?.Continuez à vous reproduire....
a écrit le 15/04/2020 à 8:48 :
Prendre l'avion pour un but vraiment utile, les gens le feront à nouveau. .
Mais prendre l'avion pour aller buller 5 jours sur une plage en Thailande en all inclusive ou aller faire un week end binge drinking au Baléares, là ça va être moins tendance...et c'est tant mieux. L'essentiel oui, le superflu on s'en passera.
Réponse de le 15/04/2020 à 9:47 :
Il ne s’agit pas à mon avis de se passer du superflu. Le jour où les gens pourront reprendre l’avion dans un environnement débarrassé du Covid, ils le feront.
Tant que la semaine en Thaïlande en all inclusive coûtera moins cher qu’une semaine au ski dans une station française, beaucoup de français et d’européens continueront à vouloir passer une semaine au soleil.
Quant aux touristes étrangers venant visiter notre pays, tant que nous ne délocaliserons pas la tour Effeil et le Louvre, ils reviendront, s’ils en ont les moyens.
Je ne crois pas à la prise de conscience de nos concitoyens, se disant que plutôt que d’aller passer une semaine aux Antilles en décembre, il vaut mieux respirer le bon air du Crotoy, parce que c’est moins superflu et plus responsable.
a écrit le 15/04/2020 à 8:40 :
On pourrait commencer par demander aux pilotes d'Air France de ne plus faire grève...
Réponse de le 15/04/2020 à 15:22 :
Le disque est rayé...
a écrit le 15/04/2020 à 8:34 :
Il ne faut pas les convaincre de reprendre l'avion mais de rester en France pour découvrir un peu plus nos belles régions. Laissons les avions pour le fret et les voyages d'affaires.
Réponse de le 15/04/2020 à 9:36 :
La France est un pays magnifique avec une incroyable diversité de paysages. Mais les prix sont souvent élevés et les locaux pas toujours accueillants, surtout dans le Sud Est ou la Corse. L'Espagne ou le Portugal me conviennent mieux!
Réponse de le 15/04/2020 à 10:18 :
Presque 100 millions de visiteurs par an et des sommes conséquentes qui font vivre le pays (disons aident), avec 67 millions de français on va devoir se démultiplier pour les remplacer ! Et on n'est pas autant dépensiers que les chinois ou américains parfois. On aura du mal à pallier l'absence de touristes étrangers (qui sont parfois agglutinés sur les sites dits "touristiques" voire "à ne pas rater" mais ne visitent pas les arrières pays, dommage), surtout en travaillant plus et abandonnant des RTT, semaines de congés, etc.
Réponse de le 15/04/2020 à 10:55 :
Mais passer ses vacances coûtent trop cher. Ca me revient moins cher de partir dans des pays où le coût de la vie est abordable...
Réponse de le 15/04/2020 à 12:38 :
Je suis certain que vous serez parmi les premiers à reprocher l'invasion des hordes de touristes qui débarqueront dasns "vos belles régions" !!!
... sans parlez de l'effondrement induit du secteur économique du tourisme et du transport : il me semble que AirFrance est le premier employeur d'île-de-france, et sans compter ADP et l'ensemble des autres acteurs du transport aérien ! Et je ne parle pas des autres aéroports, loueurs de voitures, agences de voyages ! Le tourisme est un des plus gros secteur à contrebalancer le déficit du commerce extérieur français ... !!!
Réponse de le 15/04/2020 à 23:42 :
Je compte bien revoir les arènes de Vérone aller au festival Chopin.Pas de vacances en France mais visites du Laos Cambodge Vietnam.....
Réponse de le 15/04/2020 à 23:42 :
Je compte bien revoir les arènes de Vérone aller au festival Chopin.Pas de vacances en France mais visites du Laos Cambodge Vietnam.....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :