Delta Airlines participe au sauvetage de la 3e compagnie japonaise

 |   |  405  mots
Skymark a déposé son bilan en janvier. Deux offres de reprises se font concurrence.
Skymark a déposé son bilan en janvier. Deux offres de reprises se font concurrence. (Crédits : Reuters)
La compagnie aérienne américaine veut conforter sa position en Asie en prenant une participation dans la compagnie japonaise en grandes difficultés. Le puissant groupe aérien nippon ANA a toutefois présenté une offre de sauvetage concurrente.

Le loueur américain d'avions Intrepid Aviation a annoncé l'entrée de la compagnie américaine Delta Air Lines dans son plan de sauvetage de la japonaise Skymark, projet dont les détails seront présentés mercredi à Tokyo.

Intrepid estime que les propositions de redressement qui seront faites aux créanciers avec Delta Air Lines offrent la meilleure option pour préserver Skymark comme troisième compagnie du Japon derrière ANA Holdings et Japan Airlines (JAL).

Pierre angulaire du réseau Asie-Pacifique

Intrepid dit avoir conduit un processus approfondi pour sélectionner Delta Air Lines, groupe considéré comme le plus capable de soutenir la remise sur pied de Skymark tombée en faillite en janvier.

"Notre but ultime est le rétablissement réussi de Skymark", a assuré Franklin Pray, le PDG d'Intrepid Aviation, cité dans un communiqué publié aux Etats-Unis.

Delta Air Lines se targue d'une présence forte au Japon, débutée il y a 65 ans, et assure faire de l'archipel une pierre angulaire de son réseau en Asie-Pacifique.

Participation maximum de 33%

La réunion d'explication du plan d'Intrepid et Delta est prévue mercredi à la mi-journée à Tokyo. Devrait alors être précisée quelle part de Skymark envisagerait de prendre Delta, sachant que légalement elle ne peut dépasser 33%.

Intrepid Aviation espère convaincre les quelque 200 créanciers de Skymark que son projet est plus viable que celui imaginé par ANA qui prendrait 16,5% de Skymark au côté d'un fonds d'investissement japonais, Integral, et d'une société constituée par des banques nippones.

Intrepid Aviation, qui revendique des créances de 104 milliards de yens (800 millions d'euros) sur Skymark, s'est fâché avec ANA à la suite de la rupture de négociations sur la location d'avions dans le cadre du sauvetage de Skymark.

Airbus opposé au plan ANA

Un autre créancier de poids, l'avionneur européen Airbus, qui réclame à Skymark 700 millions de dollars de dommages et intérêts, serait également hostile au plan Skymark/ANA, selon les médias.

Le 5 août se tiendra une assemblée des créanciers de Skymark qui devront se prononcer pour l'un ou l'autre des plans.

Le soutien de Delta à la contre-proposition d'Intrepid est a priori un atout de poids. Delta Air Lines est la première compagnie mondiale en termes de passagers, selon l'Association internationale du transport aérien (IATA). ANA Holdings est 15e.

(Avec Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :