Financement du Grand Paris Express : le Medef dénonce « un très mauvais signal envoyé aux investisseurs »

 |   |  749  mots
Le Grand Paris Express va bénéficier de taxes supplémentaires.
Le Grand Paris Express va bénéficier de taxes supplémentaires. (Crédits : DR)
Dans la nuit de mercredi à jeudi, les députés de la commission des finances de l’Assemblée nationale ont voté l’obligation pour la région Ile-de-France d’instaurer une taxe additionnelle de séjour de 15 %. La taxe sur les bureaux situés à Paris et dans les Hauts-de-Seine va, elle, aussi bondir de 10 %. Le Medef Grand Paris regrette « une fiscalité instable et en constante augmentation ».

[Article publié le 8 novembre 2018 à 16h08, mis à jour le 12 novembre 2018 à 11h53 avec la réaction du Medef]

« Une taxe additionnelle régionale de 15% à la taxe de séjour dans la région d'Ile-de-France obligatoire qui ne nécessiterait pas de délibération du conseil régional d'Ile-de-France ».

Cela faisait partie des pistes de Gilles Carrez mandaté par le gouvernement pour trouver des financements pour la Société du Grand Paris. C'est désormais confirmé : les députés de la commission des finances de l'Assemblée nationale ont adopté cette taxe supplémentaire.

Cet amendement, porté le même Gilles Carrez et le rapporteur général du projet de loi de finances 2019 Joël Giraud, mettra à contribution les visiteurs et touristes au service du Grand Paris Express. Pour être définitivement retenu, il doit encore être voté dans l'hémicycle en séance publique la semaine prochaine.

« Cette part régionale apparaît d'autant plus soutenable que la taxe de séjour française demeure limitée en comparaison d'autres métropoles européennes », est-il écrit dans l'exposé des motifs.

« Il s'agirait d'une recette dynamique », les meublés touristiques type Airbnb ou tout autre « mis en location sur les plateformes de réservation en ligne » étant pris en compte dans le calcul.

"Le pouvoir d'achat directement pénalisé"

Les professionnels se sont émus de cette « nouvelle taxe sur les Français et les touristes internationaux ». Dans un communiqué cité par l'Agence France Presse, l'Union des métiers et des industries de l'hôtellerie (Umih) et le Groupement national des chaînes (GNC) ont relevé une contradiction totale avec l'engagement du président de la République et du gouvernement de ne pas créer de nouvelles taxes » venant « pénaliser directement le pouvoir d'achat ».

En février dernier, avant que le gouvernement n'annonce la réalisation de l'intégralité des lignes du super-métro, la présidente de la région Île-de-France Valérie Pécresse avait d'ailleurs proposé l'instauration d'« une petite taxe de séjour additionnelle afin de financer les surcoûts ».

« Le gouvernement nous dit que pour des raisons financières, ce ne serait pas possible. » avait-elle alors expliqué au micro de France Bleu. « Je dis ''si c'est possible'', parce que les lignes du Grand Paris Express sont payées par les Franciliens, par l'Île-de-France, pas par les Français. Il y a des taxes spécifiques. »

Le Medef Grand Paris pointe "un mauvais réflexe qui ne peut plus durer"

Les députés ont également donné un avis favorable à un autre amendement, cosigné par les mêmes Gilles Carrez et Joël Giraud, visant à augmenter de 10 % la taxe sur les bureaux situés à Paris et dans les Hauts-de-Seine. À l'échelle francilienne, les entreprises paient déjà 500 millions d'euros par an dont 320 millions d'euros sur les bureaux et les locaux commerciaux, près de 120 via la taxe spéciale d'équipement et environ 70 à travers l'imposition forfaitaire sur les entreprises de réseau.

Avec cette majoration, elles débourseront 200 à 250 millions en plus chaque année. Dès la publication du rapport Carrez, le président du Medef Grand Paris, Jean-Louis Schilansky, avait communiqué sur « l'inquiétude des entrepreneurs d'autant plus grande qu'il faut y ajouter le débat lancé par des élus pour la gratuité des transports en commun ».

Ce 12 novembre 2018, le représentant du patronat a dénoncé « un mauvais réflexe qui ne peut plus durer » : « Ce grand et beau projet est en train de devenir un puits sans fond ! ». Jean-Louis Schilansky pointe « une fiscalité instable et en constante augmentation », « un très mauvais signal envoyé aux investisseurs » ainsi qu'« une propension à s'attaquer aux atouts majeurs de notre économie ».

160 à 170 millions d'euros de ressources supplémentaires pour la SGP

« La question est simple : comment faire face à l'heure de pointe avec des trajets domicile-travail sans cesse plus nombreux que les transports en commun ont plus en plus de mai à assurer dans de bonnes conditions? » avait botté en touche le député Carrez auprès de La Tribune au lendemain de la remise de son rapport.

« Si les entreprises veulent des salariés qui sont en bonne forme, il est logique qu'elles contribuent. »

Les parkings commerciaux seraient en outre inclus dans le champ de la taxe, au même titre que les locaux commerciaux. Selon les calculs du député Carrez, la Société du Grand Paris, dont les dépenses avoisineraient aujourd'hui les 35 milliards d'euros, pourrait bénéficier de 160 à 170 millions d'euros supplémentaires.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/11/2018 à 9:27 :
et sinon, faire des économies pour ré allouer les moyens ?
a écrit le 13/11/2018 à 8:08 :
Gilles Carrez ce n'est pas un politique de l'UMP parti qui aujourd'hui parle du trop de taxes. Quelle bande de rigolos tous ces hommes politiques qui n'ont qu'un mot à la bouche taxes taxes. Un bilan LREM, LFI, LR, FN, plus ceux qui sont la que pour la gamelle sont tous à mettre dans le même panier. Je comprends de plus en plus les gens qui quittent la France, un pays vérolé par l'ensemble d'une classe politique insipide. Je comprends aussi les gilets jaunes qui sont la vision du mécontentement grandissant des plumés. Lorsque j'entends le nouveau monde qui n'est que légal de l'ancien monde nous parler de pédagogie il y a de quoi à se rouler par terre, la pédagogie pour créer des taxes qui ne sont que la vision des exécutifs et moutons des assemblées pour gouverner. Les citoyens criaient après M. Sarkozy créateur de 22 taxes puis M. Hollande l'inventeur de 27 taxes aujourd'hui M. Macron est dans le concours de la médiocrité des taxes qui cache comme ses prédécesseurs qu'il ne sait pas gouverner sans encore alourdir la charge des citoyens et comme ses prédécesseurs incapable malgré ce matraquage fiscal d'assainir les finances publiques au contraire et d'améliorer le pouvoir d'achat car toute augmentation de celui ci est automatiquement effacée par une ou des taxes. Il faudrait voter pour voir si au lieu de nommer notre pays par ce beau mot France, salie par la classe politique nommer notre pays par ce mot sale des politiques LA TAXE
a écrit le 13/11/2018 à 7:31 :
Il faudrait faire passer de toute urgence un examen psychiatrique à tous ces députés. Plus on avance dans le temps, plus ils pondent des conneries chacun dans leur coin. Bref pour être député, ce n'est pas l'intelligence qui prime.
a écrit le 12/11/2018 à 21:48 :
"La taxe sur les bureaux " une fois tout construit, ça restera, cette surtaxe ? Quitte à l'utiliser pour autre chose, changer de besoin, ça ne manque pas. Y a certains pays où ça disparaitrait, une fois tout payé, mais c'est pas le cas en France (effet cliquet, toujours plus jamais moins).
Si les transports en commun ont trop de mal à absorber le flot de voyageurs, il faut conseiller de plutôt prendre la voiture, ça fera de la place dans les bus et RER sursaturés. Voire décaler les horaires de travail pour réduire les pointes. Ou construire les villes à la campagne, pourquoi autant concentrer ? Ça nuit à la qualité de vie donc au 'rendement' des employés (fatigués, stressés).
a écrit le 12/11/2018 à 14:33 :
l'argument prefere des politiciens c'est d'explique ruqe les taxes sont pires chez certains autres ( en oubliant au passage de dire ou elles sont bcp plus basses chez ces vilains petits canards)
la france aligne systematiquement l'ensemble de ses impots sur le maxima maximalis qu'elle peut trouver ailleurs.......... puis demande une ' harmonisation fiscale europeenne'!!!!!!!!!!!
nan mais sans rire, les autres pays ne veulent pas ressembler a l'urss, ne veulent pas faire du decouragement miserabiliste pour tous, et ne veulent pas aller au tapis comme ca sera le cas de la france!
a écrit le 12/11/2018 à 13:19 :
Ils avouent : «  le niveau de taxation apparaît inférieur aux autres agglomérations » donc on peut taxer! Jamais ils ne se disent, donc on étale les travaux ou on fait baisser les prix ?
a écrit le 12/11/2018 à 13:18 :
Ils avouent : «  le niveau de taxation apparaît inférieur aux autres agglomérations » donc on peut taxer! Jamais ils ne se disent, donc on étale les travaux ou on fait baisser les prix ?
a écrit le 09/11/2018 à 15:59 :
Encore des taxes. Hier l'essence, deamin une nouvelle taxe...... On sait maintenant que plus on a d'austérité, plus l'extrême droite progresse. Ce fut le cas pour les nazis en 1930. Un allemand a dit : "J'étais au chômage, comme mon usine, presque toutes avaient fermé, j'avais tout perdu. Je me suis inscrit au parti National Socialiste."
a écrit le 09/11/2018 à 13:25 :
L'inventivité taxatrice est sans limite...
a écrit le 09/11/2018 à 11:44 :
l'hydre taxatrice a encore frappé, reviens Merlin l'enchanteur pour maîtriser ces monstres.
a écrit le 09/11/2018 à 11:19 :
le gouvernement et les députés ne savent que inventer des taxes .
il est significatif que ces taxes portent le non de son inventeur . loi carrez , loi Dufflot
ect
a écrit le 09/11/2018 à 11:18 :
des taxes, des surtaxes, des majorations de taxes, des contributions, des sutaxes de contributions, des majorations des surtaxes additionnelles sur les impots contributifs, des elargissements des surtaxes additionnelles aux contributions cotisees, des augmentations des elargissements des taxes sur les contributions additionneles.surtaxees...........
voila messieurs dames, c'est le programme de la france les prochaines annees
madame lepen vous remercie, sa campagne va etre courte!
Réponse de le 09/11/2018 à 18:11 :
Je crois que l'on un des seuls pays qui taxe les taxes (TVA sur les taxes).
Réponse de le 12/11/2018 à 14:35 :
y en a plein!
y a aussi la csg non deductible, ainsi qu'un certain nombre de petits desserts que vous payez une fois que vous avez paye le plat principal
a écrit le 09/11/2018 à 9:54 :
Tout est bon pour faire les poches des citoyens et des visiteurs; je quitte le pays en fin d'année; je ne verserai pas de larmes !
a écrit le 09/11/2018 à 9:32 :
Ce "Grand Paris" est du court terme sans vision à long terme ! Le seul but de ce super métro est l'urbanisation coûte que coûte des meilleurs potentiels agronomiques du pays. Il n'y a aucune ambition industrielle ni agricole, il s'agit uniquement de flanquer des temples de la consommation partout ... avec des consommateurs à proximité !
a écrit le 09/11/2018 à 8:36 :
Droits dans leurs bottes eux aussi
a écrit le 09/11/2018 à 8:06 :
Ridicule. Amateurisme. Manque de vision. Shame
a écrit le 09/11/2018 à 7:14 :
Ai-je bien lu? Le titre de l'article parle de l'Assemblée Nationale et le contenu de l'article de la Commission des Finances de l'Assemblée Nationale; je pense comprendre que nos députés n'ont pas encore voté ces nouvelles taxes que leur recommande la Commission mais que c'est comme si c'était fait. Puisque ce n'est pas encore fait, je vais écrire à mon député (j'espère qu'il est encore tel!) pour lui intimer l'ORDRE de voter contre.
a écrit le 08/11/2018 à 22:55 :
Au moins, ils ont le soleil eux.
a écrit le 08/11/2018 à 22:49 :
2000000€.
En dessous, avec toutes les taxes, droits, impôts, redevances, contributions...vous devrez souscrire un crédit sur 50 ans.
a écrit le 08/11/2018 à 22:47 :
Il faut instaurer une sur-surtaxe de 20% sur l’ensembl foncier bâti plus une surtaxe de 15% sur le non-bâti à l’échelle de à région.
Ensuite, créer une taxe spécifique de 5% sur l’ensemble du territoire pour l’interconnexion transport avec la SGP.
Plus une taxe de 25% pour la rénovation des voies urbaines.
Plus une taxe de 6% sur les ordures ménagères liées à la SGP.
Plus une redevance de 150€ par an payée par chaque entreprise dont le siège social est dans la SGP pour favoriser le développement durable.
Plus une taxe de 10% pour la dépollution des cours d’eau.
Plus une taxe de 13% lié à la reprise des travaux gérés en binôme par le STIF.
....
Réponse de le 09/11/2018 à 12:14 :
La liste n'est pas exhaustive......
Je pensais à une taxe pour le surplus de CO2!
On peut rire!
Réponse de le 12/11/2018 à 23:44 :
C'est bien joli, de lister toutes ces taxes, mais ces pourcentages sont calculés sur quelles bases ? car si, in fine le cumul fait 94 %... +150€. Et je ne vois pas très bien ce que cela peut donner, en montant de taxe, ormi le forfait de 150€.
Donnez des exemples réels et vérifiables. Car 94 % de zéro euros déclarés, donnera toujours, zéro euros de taxe... Sauf le forfait de 150€ qui semble, lui, bien réel.. .
a écrit le 08/11/2018 à 21:40 :
Fuyons IDF et La France !
Réponse de le 09/11/2018 à 1:23 :
C'est fait, et depuis longtemps.
a écrit le 08/11/2018 à 19:35 :
Et hop encore une nouvelle taxe ! Donc on n'ira plus à Paris

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :