Menace de grève nationale : les pilotes du SNPL décalent (un peu) leur préavis

 |   |  305  mots
Le SNPL (syndicat national des pilotes de ligne) avait déjà auparavant déposé un préavis de grève pour la période du 6 au 11 mai.
Le SNPL (syndicat national des pilotes de ligne) avait déjà auparavant déposé un préavis de grève pour la période du 6 au 11 mai. (Crédits : Reuters)
Après avoir déposé début avril un préavis de grève nationale pour la période allant du 6 au 11 mai, le syndicat national des pilotes de ligne (SNPL) a reporté d'une semaine son préavis. Ce dernier porte désormais sur la période allant du 14 au 19 mai. Le SNPL craint une remise en cause de la représentativité spécifique des pilotes de ligne et de leur caisse de retraite.

La menace d'une grève nationale des pilotes de ligne français est légèrement décalée. Le 5 avril dernier, le SNPL (syndicat national des pilotes de ligne) avait déposé un préavis de grève pour la période du 6 au 11 mai pour protester contre la menace qui pèse sur le maintien de la représentativité spécifique des pilotes au sein d'une branche du transport aérien que le syndicat des pilotes redoute de voir apparaître dans la loi sur les mobilités (LOM).

Le syndicat s'oppose en effet à la création d'une branche du secteur (dans laquelle ils seraient dilués) qui négocierait tous les sujets spécifiques aux pilotes. Par ailleurs, le SNPL redoute que ne soit remise en cause également leur caisse de retraite spécifique, la CRPN (caisse de retraite du personnel navigant), à l'occasion de la réforme des retraites qui se profile. Ce lundi 29 avril, le SNPL a, selon nos informations, décalé d'une semaine son préavis déposé à Matignon et aux ministères des transports et du travail.

Loi LOM

Dans un courrier envoyé aux responsables de toutes les compagnies aériennes françaises et étrangères basées en France, le syndicat des pilotes a indiqué avoir prévenu le gouvernement que la période du préavis s'étendait désormais du mardi 14 mai à 00h01 (heure de Paris) au dimanche 19 mai 2019, 23h59 (heure de Paris). Interrogé par La Tribune, le SNPL a confirmé cette information.

Ce décalage semble davantage résulter d'une modification du calendrier d'examen de la LOM que d'une quelconque avancée des discussions avec le gouvernement. Un référendum a été lancé pour autoriser la direction du SNPL à prolonger le conflit au-delà de six jours et à valider la stratégie sur les retraites.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/05/2019 à 23:33 :
Et voilà la France des jaloux dans toute sa splendeur...connaissez vous seulement les risques et contraintes de ce métier et tant d’autres pour vous permettre dès commentaire colle ceux ci?
a écrit le 01/05/2019 à 14:18 :
Que veulent ces professionnels qui travaillent en moyenne 20% de moins que leurs homologues ? Que veulent ces riches professionnels dont 30% d'entre eux gagnent plus de 200 000€ par an ? Que veulent ces nantis dont leur famille voyage quasi gratuitement ? ...Pourvu que ça dure !
Réponse de le 02/05/2019 à 14:09 :
Un beau contresens que votre message pour qqun qui s'octroie le pseudo "un peu de sens". Vos 3 allégations sont fausses (excepté peut être la seconde si l'ont ne considèrent que les cadres de la plus grande compagnie française...). Ah oui au fait le préavis est national et ne concerne pas qu'AF
a écrit le 30/04/2019 à 19:15 :
Bientôt on n'applaudit pas un pilote qui réussira un atterrissage mais plutôt un pilote qui réussira à décoller... Il y en a marre d'être pris constamment en otage !
a écrit le 30/04/2019 à 16:10 :
Encore et toujours ceux-là.
a écrit le 30/04/2019 à 14:56 :
C'est un comportement de voyous. Mais, contrairement aux gilets jaunes, ce sont des nantis.
a écrit le 30/04/2019 à 13:43 :
Pourquoi faire un article sur ce qui est insignifiant ?
Réponse de le 30/04/2019 à 19:05 :
Parce que ca peut interesser ceux qui ont des reservations de vols à ce moment là...
a écrit le 30/04/2019 à 8:59 :
Encore une grève des privilégiés qui font parti des 0,1 % les mieux rémunérés
Réponse de le 02/05/2019 à 11:57 :
Pourquoi ne pas avoir faite pilote afin de devenir un privilégier ?
a écrit le 30/04/2019 à 8:53 :
Bien plus grave que ça vous attends chers pilotes en gilet bleu

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :