Modernisation de l'Aéroport Lille-Lesquin  : où en est le projet  ?

 |  | 1396 mots
Lecture 7 min.
Si tout se déroule comme prévu, le chantier l'aéroport de Lille-Lesquin devrait démarrer l'année prochaine. Extension vers l'Ouest de l'aérogare, espaces arrivées et départs différenciés, parkings étendus et mises aux normes sont au programme.
Si tout se déroule comme prévu, le chantier l'aéroport de Lille-Lesquin devrait démarrer l'année prochaine. Extension vers l'Ouest de l'aérogare, espaces arrivées et départs différenciés, parkings étendus et mises aux normes sont au programme. (Crédits : ENIA Architectes)
ENQUÊTE. Même si la crise sanitaire a mis à l'arrêt le trafic aérien, l'aéroport de Lille-Lesquin poursuit son projet de modernisation prévu d'ici 2024, avec doublement de ses capacités et une extension du terminal existant. Après une première consultation publique, un premier avis de l'Autorité environnementale vient de tomber.

Il y a encore beaucoup à faire! C'est en substance le message contenu dans le premier avis de l'Autorité environnementale, émis sur le projet de modernisation de Lille-Lesquin. L'organe étatique, compétent en matière d'environnement, a répondu, comme à son habitude, de façon très pointue aux multiples questions du maitre d'ouvrage. De la protection de l'air à l'eau, en passant par les sols, le climat, la biodiversité mais également le bruit, ce premier cadrage préalable à l'étude d'impact été revu dans les moindres détails.

Christophe Coulon, président du SMALIM (Syndicat mixte des aéroports de Lille et de Merville, composé de la Région Hauts-de-France, de la Métropole Européenne de Lille (MEL) et de la Communauté de communes Flandre Lys) et vice-président du conseil régional des Hauts-de-France, ne se montre pas inquiet outre mesure sur les nombreux points à revoir listés dans ce document: « Ce rapport est très bon, il est critique et exigeant : nous avons soumis une méthodologie de travail en motivant nos choix et en retour, l'Autorité environnementale nous a aidés à y voir plus clair sur notre manière de procéder ».

Opportunité du projet

Car même si certains constats de l'Autorité sont sans appel, l'élu se félicite avant tout que l'opportunité intrinsèque du projet ne soit pas remise en cause, ce qui aurait été autrement plus catastrophique : « Globalement, l'Autorité nous demande de nous projeter plus dans le futur, le bien-fondé de la modernisation n'est absolument pas remis en cause ».

Ce n'est pas exactement le point de vue de Stéphane Baly, challenger de Martine Aubry lors des dernières élections municipales à Lille, élu...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/02/2021 à 14:24 :
Aéroport inutile (comme beaucoup d'autres en France) qu'il faut fermer !
Réponse de le 09/02/2021 à 9:02 :
Habitant la métropole lilloise je peux vous dire que cet aéroport nous sauve la mise pour l'accès au sud de la france. Lille nice et lille marseille sont les 2 lignes les plus rentables de france! A 1h20 de Là l'aeroport de Charleroi trust 60% des vols de la région.. Donc non pas inutile, Lille est dans le top 4 des aeroports les plus rentables du pays.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :