L'aéroport de Bâle-Mulhouse a perdu 71 % de passagers en 2020

 |  | 790 mots
Lecture 4 min.
EasyJet détient encore 58 % de parts de marché dans le trafic passagers de l'EuroAirport.
EasyJet détient encore 58 % de parts de marché dans le trafic passagers de l'EuroAirport. (Crédits : DR)
Le trafic de l'EuroAirport s'est effondré pendant la crise du Covid. Le fret aérien, mobilisé par les transports sanitaires et les industries pharmaceutiques, permet au principal aéroport du Grand-Est de limiter les dégâts sur son exploitation.

2,6 millions de passagers ont décollé ou atterri en 2020 à l'EuroAirport, aéroport bi-national de Bâle-Mulhouse. La chute de la fréquentation a été vertigineuse : elle recule de 71 % après l'année du record historique établi en 2020 à 9,1 millions de passagers. La crise déclenchée par la pandémie de Covid-19 met fin à une croissance ininterrompue du trafic depuis 2010, portée par la progression régulière des compagnies low cost. En neuf ans, le principal aéroport du Grand-Est a vu doubler sa fréquentation, porté par la progression régulière d'EasyJet, devenu son opérateur de référence avec une flotte de 12 avions basés. En 2020, EasyJet s'est encore approprié 58 % de parts de marché dans le trafic passagers.

"2020 a débuté sur les mêmes courbes ascendantes que les années précédentes. La crise arrivée en mars a tout stoppé. Au mois d'avril, nous avons accueilli seulement 1.000 passagers", calcule Frédéric Velter, directeur général adjoint de...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/01/2021 à 13:11 :
et des SAS de Décontamination avec cabines de déshabillage total et lances de jets d'eau glassée/bouillante et désinfectant + séchage à air pulsé froid/chaud ? non ? cé-ti-pa-une-bone-idé-cha ?
a écrit le 29/01/2021 à 8:11 :
Pourquoi ne veulent ils pas fermer les aéroports tandis qu'accélérateurs massif de la propagation du virus dans le monde ? On voit à la télé une horde de personnages compromis hurlant qu'il faut enfermer les français pour protéger les mourants mais si jamais un journaliste, par inadvertance mais par logique également, demande pourquoi on ne ferme pas les aéroports ces mêmes aboyeurs disent que ce ne serait pas raisonnable avec leur tête sévère de gens uqi ont trop à se reprocher.

Quelle sinitre supercherie notre système quand même hein.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :