« Nous tournons avec 110 taxis à hydrogène à Paris » (Mathieu Gardies)

 |   |  467  mots
Mathieu Gardies, fondateur de Hype
Mathieu Gardies, fondateur de Hype (Crédits : DR)
Mathieu Gardies, fondateur de Hype, une compagnie de taxis dont les véhicules fonctionnent uniquement à l'hydrogène, souhaite contribuer à l'essor de ce type de mobilité.

LA TRIBUNE - Dans quel contexte avez-vous décidé de lancer une compagnie de taxis fonctionnant exclusivement avec la technologie hydrogène, la première au monde ?

MATHIEU GARDIES - J'ai fondé en 2009 la Step (Société du taxi électrique parisien). Cette initiative reposait sur l'idée que la ville était congestionnée et polluée et qu'il fallait réduire la place des voitures en ville, donc améliorer les services de mobilité, les véhicules restants devant être vertueux d'un point de vue environnemental.

Jusqu'en 2015, nous avons connu plusieurs faux départs avec diverses voitures électriques à batterie. Mais l'arrivée des premiers modèles à hydrogène, que j'attendais depuis longtemps, a été un tournant. Avec l'aide d'Air Liquide, à qui j'ai proposé plus de visibilité pour sa filière, j'ai lancé Hype, composée d'une première flotte de 5 taxis, durant la COP 21. Aujourd'hui, nous tournons avec 110 taxis à hydrogène.

Les véhicules à hydrogène sont encore extrêmement chers. Y a-t-il un modèle économique pour l'exploitation de cette technologie, selon vous ?

Les véhicules à hydrogène sont chers, et l'hydrogène l'est aussi. Nous sommes dans une démarche d'investissement qui va nous...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 31/07/2019 à 9:42 :
Excellent pour les poumons et la planète de remplacer le diesel, qui empoisonne à petit feu, par des véhicules fonctionnant à l’hydrogène et aussi par des voitures full hybride. Le diesel en ville c'est une ineptie. Si il existe un scandale de l'amiante il y a aussi celui du diesel que beaucoup veulent ignorer.
a écrit le 31/07/2019 à 3:07 :
A 70000 euros l'unite, on se demande ou est le modele economique ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :