Zadig & Voltaire a choisi d'externaliser

Pour faire face à sa croissance, la marque de prêt-à-porter de luxe a confié la gestion de son entrepôt européen à DHL et s'est dotée d'un système d'information performant.

Pour la marque de prêt-àporter de luxe Zadig & Voltaire, les soldes ne sont pas un problème. Pourtant, les 120 points de vente dans le monde, dont 85 en Europe, ne sont pas concernés tous en même temps par les soldes, ce qui complexifie l'organisation de l'informatique et en particulier la génération des tarifs. « Ce n'est pas le processus le plus complexe, dès l'instant que le système d'information fonctionne bien, commente Éric Massaroni, directeur général adjoint. Chaque magasin a son autonomie ? même si elle est relative ? sur le réassortiment d'avant soldes pour se préparer à cette période. Notre rôle a consisté à mettre en place l'infrastructure informatique nécessaire. »

Pour autant, rien n'est laissé au hasard. Les magasins préparent leur stock pour être prêts à accueillir les clients dès le premier jour, voire avant. « Nous devons être vraiment prêts une quinzaine de jours avant la date d'ouverture officielle des soldes car nous organisons des ventes privées sur invitation pour nos meilleurs clients, explique Éric Massaroni. Une fois les soldes lancés, les responsables de magasins doivent suivre de très près les ventes pour commander les réassorts nécessaires en temps et en heure. » Tout en adaptant l'offre de produits aux zones de chalandise et aux spécificités de la clientèle. « Zadig & Voltaire est une marque très affective et nos clients apprécient cette relation. Du coup, nous ne traitons pas de la même façon le stock de la boutique du Marais ou celle de l'avenue Montaigne », précise Éric Massaroni.

« 1 million de pièces par an »

Pour alimenter les magasins, les réassorts sont faits quotidiennement. Les commandes sont effectuées automatiquement, par le système d'information centralisé. Quant à la logistique, elle a été entièrement externalisée auprès de DHL qui gère l'entrepôt européen de Zadig & Voltaire. « Cette organisation nous permet de traiter plus de 1 million de pièces par an, précise Éric Massaroni. Nous bénéficions de la force de frappe de DHL, ce qui nous a permis d'absorber la croissance de la marque et de mettre en place des réassorts à la demande. »

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.