Le savoir-faire de la VPC au service du Web

 |   |  285  mots
Forte de son expérience dans la vente par correspondance de produits gastronomiques, Comtesse du Barry a tout naturellement développé une offre marchande sur Internet.

Entreprise centenaire, Comtesse du Barry a toujours innové dans ses modes de distribution de ses produits gastronomiques. Ainsi, dès 1936, les grands-parents de l'actuel dirigeant, Luc Bramel, ont bien compris l'intérêt de la vente par correspondance et ont fait partie des précurseurs en la matière, tels que les 3 Suisses ou La Redoute. Et c'est tout naturellement que Comtesse du Barry a très tôt, dès 1997, fait le pari de l'e-commerce. « Nous avons une bonne logistique qui est rompue à la livraison à domicile de produits aux particuliers », insiste Luc Bramel. Une organisation d'autant plus importante que l'entreprise gersoise réalise 50 % de son chiffre d'affaires (soit près de 15 millions d'euros) au dernier trimestre, voire sur les deux derniers mois de l'année. « Nos produits, foies gras, caviar et saumons fumés, sont essentiellement consommés pour Noël et le jour de l'An. De plus, nous avons acquis une vraie légitimité sur les coffrets cadeaux, particulièrement appréciés en fin d'année », se réjouit Luc Bramel.

Comprendre les clients

Pour faire face à ce surcroît d'activité, Comtesse du Barry met en place une véritable organisation spécifique puisque l'entreprise embauche jusqu'à 50 intérimaires (sur un effectif de 200 salariés permanents) sur cette période pour la logistique et en renfort dans les magasins.

« En tant qu'acteur historique de la VPC, nous savons parfaicroyons beaucoup au multicanal. Un client qui commande sur Internet peut très bien préférer retirer son colis dans une boutique. Les réseaux ne sont pas du tout concurrents, estime Luc Bramel. D'ailleurs, sur notre site, les boutiques sont en première ligne. L'important, c'est de comprendre les attentes des consommateurs. »

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :