PODCAST L'écologie... Oui, et à quel prix ?

Talk Sapiens-La Tribune #12 | Pour prendre le temps de comprendre le monde actuel et d'anticiper celui qui vient, l'Institut Sapiens a développé en partenariat avec La Tribune un programme original réunissant chaque mois trois experts qui décryptent l'un des grands enjeux du futur. Ce mois-ci, le thème est l'écologie et les déchets. Qui va payer pour les poubelles ? S'agit-il vraiment d'une nouvelle ressource, une matière première ? Où va l'industrie du recyclage et l'économie circulaire ?

1 mn

(Crédits : Pixabay / CC)

Dans un débat environnemental toujours plus animé, ce 12e Talk Sapiens-La Tribune propose une vision à 360° et pédagogique de ses enjeux. C'est à travers un objet du quotidien, les déchets, que trois experts ont répondu à la question "L'écologie... Oui, et à quel prix ?". Du coût idéologique au coût pour le contribuable, du déchet plastique aux questions climatiques, quelles conséquences sociales et économiques des déchets pour demain. Qui paiera la facture de cette transition ?

Pour ce 12e Talk Sapiens-la Tribune, les invités sont Alexandra Monteiro, chef de projets et expert déchets à Agence française de développement (AFD) ; Martial Lorenzo, directeur général des services chez Syctom - l'agence métropolitaine des déchets ménagers - et Manuel Burnand, directeur Général de Federec livrent leur expertise et éclairage.

Les débats sont animés par Philippe Mabille, directeur de la rédaction de La Tribune.

1 mn

Replay I Nantes zéro carbone

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 4
à écrit le 14/02/2021 à 12:27
Signaler
L'écologie de la diversité ne se protège pas! Elle se construit ou se détruit...il n'y a pas de troisième voie!

à écrit le 13/02/2021 à 15:24
Signaler
L'écologie de la diversité ne se protège pas! Elle se construit ou se détruit...il n'y a pas de troisième voie!

à écrit le 13/02/2021 à 9:56
Signaler
Cocasse vu que c'est la question inverse qu'il aurait fallu et qu'il faudrait toujours d'ailleurs, se poser: L'économie oui mais à quel prix ? Et on a déjà un premier bilan: 80% d'insectes en moins, la moitié de l'écosystème anéanti, une espèce v...

à écrit le 12/02/2021 à 16:46
Signaler
Le prix, il est clairement visible depuis quatre ans : la dictature, avec un motif sanitaire, et donc la fin de la démocratie.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.