Pour sauver les récifs de corail, faut-il interdire les crèmes solaires ?

 |   |  575  mots
(Crédits : © Reuters Photographer / Reuter)
Chaque année, 6.000 tonnes de crème solaire sont déversées dans les océans. Leurs molécules sont accusées de provoquer le blanchissement des coraux.

Déjà interdites à Hawaï, les crèmes solaires à filtre chimique, qui représentent la grande majorité du marché, pourraient bientôt l'être en Floride. La semaine dernière, une sénatrice de l'État a en effet déposé un projet de loi, visant à réserver l'utilisation de ces produits aux personnes munies d'une ordonnance. Objectif: protéger les écosystèmes marins, et plus particulièrement les récifs de corail. Une perspective qui inquiète cependant les dermatologistes, qui redoutent une recrudescence des cancers de la peau.

Lire aussi : Etats-Unis : une intelligence artificielle pour mieux détecter les cancers de la peau

Si ces crèmes solaires se retrouvent dans le viseur, c'est à cause deux molécules qu'elles contiennent: l'oxybenzone et l'octinoxate. Ces deux éléments permettent de neutraliser les rayons ultra-violet, et donc de protéger la peau. Mais ils sont aussi très néfastes pour les coraux.

"En s'accumulant dans les tissus, ils peuvent provoquer un blanchissement, endommager l'ADN, déformer les jeunes coraux et même les détruire", liste la NOAA, l'agence américaine d'observation océanique et atmosphérique.

6.000 tonnes déversées par an

Or, les récifs de corail sont primordiaux. D'abord parce qu'ils abritent 25% de la vie maritime, alors même que leur surface totale représente moins de 0,25% de tout l'environnement marin. "Cette biodiversité est fondamentale, à la fois source de revenus et de nourriture", souligne l'association de défense de l'environnement WWF. Ensuite, parce qu'ils jouent un rôle important pour réduire l'érosion des cotes, en absorbant l'énergie des vagues. Ils permettent également de limiter les inondations lors de cyclones.

Et ce n'est pas tout. Selon la NOAA, les deux molécules incriminées peuvent également réduire la fertilité des poissons et des oursins, empêcher la croissance et la photosynthèse des algues, ou encore entraîner des malformations des moules. "Ces deux produits chimiques ont des impacts dévastateurs pour l'environnement marin et la vie de ses écosystèmes", résume ainsi la sénatrice Linda Stewart, à l'origine du projet de loi déposé en Floride. Chaque année, 6.000 tonnes de crème solaire seraient déversées dans les océans.

Lire aussi : S.O.F.I.A. Cosmétiques parie sur le solaire "low tox"

Inquiétude des dermatologues

Depuis un an et demi, les crèmes solaires contenant de l'oxybenzone et de l'octinoxate n'ont pas été interdites qu'à Hawaï. Elles l'ont également été à Key West, l'archipel situé à l'extrémité sud de la Floride, ou encore à Palaos, une petite archipel de l'océan Pacifique. Deux destinations prisées par les plongeurs pour la richesse de leurs fonds marins. En France, aucune interdiction n'est encore discutée. L'an passé, un audit a été commandé à l'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) pour mesurer l'impact de la pollution chimique sur les coraux.

Cette offensive n'inquiète pas seulement les industriels du secteur, qui doivent revoir la composition de leurs produits. Elles alarment aussi les dermatologistes. "Les crèmes solaires sont un outil important pour lutter contre le cancer de la peau", rappelle l'Académie américaine de la dermatologie. L'association redoute que ces interdictions ne réduisent "l'accès aux crèmes solaires contenant les ingrédients nécessaires à une protection globale" - l'efficacité des crèmes à filtre organique est en effet contestée par certains dermatologues - et qu'elles ne "stigmatisent l'usage des crèmes solaires".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/10/2019 à 16:35 :
Il faut mettre de la crème mais ne pas se baigner.
Quand je vois des gens allongés au soleil à 14h, je me pose des questions, même avec crème, il y a atténuation selon l'indice mais pas totale surtout si la couche n'est pas assez épaisse.
Évitons le soleil entre 12 et 16h ! Vive la combinaison de plongeur (utile aussi pour ne pas se faire piquer par les moustiques)...
a écrit le 21/10/2019 à 14:53 :
depuis quand le rechauffement climatique et la fin du corail c'est plus uniquement la faute des petroliers, hein?
on nous prepare les prochains petits acces de colere de greta langstrumpf?
a écrit le 21/10/2019 à 14:10 :
Je me souviens qu'à Playa Del Carmen au Mexique, les crèmes en tous genres étaient interdites. Mais bon, en France on découvre le fil à couper le beurre avec quelques années de retard parce que tout le monde sait tout.
Réponse de le 24/10/2019 à 6:30 :
Oui ce serra mieux ainsi...et l'on pourrait revenir à l'ancienne ''graisse à traire ou huile d'olive' au moins c'est naturel et ne nuira ni à la nature, nos anciens n'étaient pas plus bêtes que nous au contraire ils savaient respecter la nature.il faut aussi ''rééduquer'' les gens ,il faut qu'ils comprennent que cela ne sert à rien de se faire ''rôtir ou griller'' par temps de grand soleil donc éviter certaines heures ou se protéger par des parasols ou ''demi-tentes'' cela existe pourtant.
Réponse de le 24/10/2019 à 6:32 :
Oui ce serra mieux ainsi...et l'on pourrait revenir à l'ancienne ''graisse à traire ou huile d'olive' au moins c'est naturel et ne nuira ni à la nature ni aux utilisateurs. Nos anciens n'étaient pas plus bêtes que nous au contraire ils savaient respecter la nature.il faut aussi ''rééduquer'' les gens ,il faut qu'ils comprennent que cela ne sert à rien de se faire ''rôtir ou griller'' par temps de grand soleil donc éviter certaines heures ou se protéger par des parasols ou ''demi-tentes'' cela existe pourtant.
a écrit le 21/10/2019 à 9:59 :
On a sauvé la couche d'ozone en interdisant les gaz qui la détruisaient, cela reste quand même la solution la plus logique simple et efficace quand les enjeux dépassent les intérêts des actionnaires milliardaires non ?
Réponse de le 21/10/2019 à 17:27 :
Avez vous des noms pour les actionnaires millardaires?
Parlez vous de millardaire en euros?

Blague a part vous vous etes discredité en pensant que ceux qui mettent de la creme solaire pense enrichir des millardaires.

Personnellement, j'ai entendu parlé du cancer de la peau....En revanche sur les recifs coraliens il faudrait l'interdire et que les gens pensent mettre un T-Shirt ou se mettre sous le parasol.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :