Une mine de charbon va ouvrir tout près de la Grande barrière de corail

La construction d'une mine géante de charbon devrait débuter dans quelques mois. Situé dans un périmètre proche de la grande barrière de corail, inscrite au patrimoine mondial de l'Humanité, le projet provoque l'ire des ONG.
La grande barrière de corail a subi cette année la plus importante hécatombe de coraux jamais observée, en raison d'un épisode de blanchissement très sévère consécutif au changement climatique.
La grande barrière de corail a subi cette année la plus importante hécatombe de coraux jamais observée, en raison d'un épisode de blanchissement très sévère consécutif au changement climatique. (Crédits : Reuters)

Après six ans de protestations, de tractations et d'obstacles judiciaires, le dénouement approche. Dans quelques mois, un projet de mine géante de l'indien Adani va voir le jour. A deux pas de la grande barrière de corail, site emblématique et en danger, inscrit au patrimoine mondial de l'Humanité.

D'une valeur de 16,5 milliards de dollars australiens (11,1 milliards d'euros), le projet baptisé Carmichael s'est attiré les foudres des écologistes. Non seulement le charbon produit contribuera au réchauffement climatique global qui dégrade la Grande barrière mais en outre la matière première devra transiter par un port proche du plus grand récif corallien au monde. Et la mine devrait produire des quantités énormes de charbon thermique : 60 millions de tonnes, toutes à destination de l'Inde.

Feu vert du gouvernement fédéral

"Nous voulons démarrer la construction à la mi-2017", a déclaré Jeyakumar Janakaraj, directeur général pour l'Australie d'Adani. "Il y aura des pré-travaux que nous voulons commencer en juin/juillet et nous voulons commencer le chantier principal au dernier trimestre", a-t-il ajouté, après une rencontre avec la Première ministre du Queensland, Annastacia Palaszczuk.

Le projet a obtenu le feu vert du gouvernement fédéral et de celui du Queensland mais attend toujours une autorisation d'exploitation des eaux souterraines. Trois recours judiciaires sont toujours pendants mais Jeyakumar Janakaraj s'est dit rasséréné par le soutien des autorités.

Les subventions australiennes font hurler les ONG

Selon les médias australiens, Adani devrait en outre recevoir une subvention d'un milliard de dollars australiens pour la construction de 189 kilomètres de chemin de fer. La perspective de financements publics a suscité l'ire des défenseurs de l'environnement, qui accusent le gouvernement de placer l'intérêt des pollueurs devant celui des Australiens.

"Tout investissement dans le charbon au XXIe siècle est un investissement mort-né", a déclaré l'Australian conservation foundation. "Les Australiens vont perdre cet argent qui va financer la mort de la Grande barrière de corail". Celle-ci a subi cette année la plus importante hécatombe de coraux jamais observée, en raison d'un épisode de blanchissement très sévère consécutif au changement climatique.

(Avec  AFP)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 11
à écrit le 16/01/2017 à 15:58
Signaler
Je suis à la Recherche d'un directeur ou d'une Directrice pour diriger ma Thèse de Doctorat sur les Mines de Charbon et sur la Sidérurgie. De même je souhaite suivre une formation de 3 mois afin de pouvoir construire mon propre Cabinet de consult...

à écrit le 10/12/2016 à 10:13
Signaler
C'est bien malheureux mais je pense qu'actuellement il n'est plus possible de faire machine arrière, les gens sont trop dépendants de leur confort. Une mine de charbon géante à proximité de la grande barrière de corail... Un vrai désastre...

à écrit le 07/12/2016 à 16:20
Signaler
Je tente de faire des efforts pour ne plus polluer pour respecter notre planete tous les jours. je tente de sensibiliser un grand nombre de personnes. je fais ma part comme dit pierre rabhi.je suis dévasté par ce genre d'info qui relate le fait que n...

à écrit le 07/12/2016 à 11:42
Signaler
A toujours vouloir plus au mépris de notre support de vie, à na pas réfléchir plus loin que le chiffre d'affaire, affaires qui ne se font qu'au détriment du capital planète, c'est gratuit, il suffit de puiser toujours plus, cela exclusivement pour sa...

à écrit le 07/12/2016 à 0:29
Signaler
Et oui, et trois hélas, nous déjà sur un point de non retour.! C'est que l'être humain se prend pour les rois de la création..? La Terre est actuellement malade, la Terre est lasse de porter des hommes qui s'entre-tuent... la Terre est fatiguée de no...

à écrit le 06/12/2016 à 14:12
Signaler
sans les "commodities", il n'y a plus grand chose en Australie. l'immobilier a aussi tiré l'activité. mais les prix ont atteint un niveau fou (avec la dette massive des ménages qui va avec). l'industrie automobile disparaît. il y a le tourisme. ma...

à écrit le 06/12/2016 à 11:59
Signaler
Il est clair qu'il faut accélérer la destruction de la planète : on sera tranquilles plus vite...

à écrit le 06/12/2016 à 11:24
Signaler
On voit bien que tous les beaux discours sur le climat se terminent tout le temps en taxes et pourquoi faire ? je me le demande , on a jamais autant bombardé l'atmosphère au charbon.

à écrit le 06/12/2016 à 11:24
Signaler
COP 21 ou pas, les affaires sont les affaires. C'est dans l'ADN des libéraux, ultra-néo-ordo. Pour du dollar, ils s'en foutent de polluer l'air, de vider les mers ET de les polluer, de souiller la terre de pesticides et engrais chimiques et par voie ...

à écrit le 06/12/2016 à 10:38
Signaler
Une carte svp ? Ca rendrait l'article tellement plus lisible ;-)

à écrit le 06/12/2016 à 10:27
Signaler
Ben oui mais les milliardaires ça peut faire des gros chèques aux politiciens qui sont là pour ça, servir les intérêts des riches, et uniquement ça.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.