Soyons résolus

 |   |  880  mots
Pour célébrer le nouvel an, un homme plonge dans le Tibre du pont Cavour à Rome, perpétuant une tradition qui remonte à 1946.  Copyright Reuters
Pour célébrer le nouvel an, un homme plonge dans le Tibre du pont Cavour à Rome, perpétuant une tradition qui remonte à 1946. Copyright Reuters
Chaque jour, la Tribune propose une chronique que lui inspire l'actualité.

Sacrifions au seuil de cette nouvelle année à l'exercice des bonnes résolutions à prendre. Il y a d'abord celles, capitales, du président de la république. Lors du traditionnel message télévisé des v?ux à la nation François Hollande a indiqué que pour 2013 « le cap est fixé : tout pour l'emploi, la compétitivité et la croissance ».

Fixer un cap ne veut pas dire pour autant l'atteindre, et le programme proposé était déjà celui du candidat, qui revendiquait même à l'époque un pacte de croissance à l'échelle européenne, pour faire pièce à la seule politique d'austérité prônée par Bruxelles.

Plus nouveau en revanche a été la déclaration suivante : « Je vous assure que chaque euro prélevé sera accompagné d'une lutte drastique pour réduire les dépenses publiques inutiles... » Comme les impôts vont augmenter - et pas seulement pour les plus riches -, la lutte contre les dépenses publiques inutiles - aveu qu'il en existe ! - devrait donc s'avérer implacable. Attendons de voir comment le gouvernement va s'y prendre en la matière.

Car la tâche s'avère difficile si l'on regarde ce qui se passe de l'autre côté de l'Atlantique. En guise d'étrennes pour le nouvel an, démocrates et...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/01/2013 à 17:59 :
beaucoup plus esthétique que le plongeon du CAC 40 sur 5 ans....!!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :