Idée reçue (4/5) : les banquiers centraux sont des gens sérieux

 |   |  900  mots
Alan Greenspan, ancien président de la Fed Copyright Reuters
Alan Greenspan, ancien président de la Fed Copyright Reuters (Crédits : © 2010 Thomson Reuters)
La Tribune poursuit ses séries d'été. Cette semaine, les idées reçues de 2013. Quatrième chapitre: les banquiers centraux sont des gens sérieux

Qui peut prétendre être plus sérieux qu'un banquier central ? Les hauts financiers sont rarement des joyeux drilles, et pèsent leurs mots, et, qui plus est, quand on a la responsabilité de la politique monétaire, autrement dit de la bonne marche de l'économie, de toute la zone euro, comme l'ont les dirigeants de la Banque centrale européenne, on ne se laisse pas aller à divaguer. Tout un chacun en est donc persuadé, les banquiers centraux, d'Europe ou d'Amérique du Nord, sont des gens sérieux. Et pourtant...

Trichet sûr de lui, l'austérité va mener tout droit à l'expansion
Quand, en juin 2010, le journal italien La Repubblica demande à Jean-Claude Trichet, s'il existe un risque de récession et de déflation, à la suite des coupes claires dans les budgets des pays en crise, celui qui préside alors la Banque centrale européenne a une réponse tranchée. Sans appel. « L'idée que des mesures d'austérité puissent provoquer une stagnation est fausse », affirme-t-il. Vraiment, lui demande-t-on? « Oui », répond Trichet, qui ne doute pas un instant. « En fait, dans ces circonstances, tout ce qui peut aider à accroître la confiance des ménages, des entreprise et des investisseurs dans la...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/08/2013 à 14:54 :
Dépassées par qui ou par quoi. ?? Non par quoi et pour qui ??

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :