Obligations françaises : les plus souples d'abord

Partis de 6,65 % en janvier dernier, les taux d'intérêt à long terme matérialisés par l'obligation assimilable du Trésor (OAT) à 10 ans terminent le semestre aux environs de 6,50 %, non sans avoir connu entre-temps d'assez fortes variations. L'OAT 10 ans a commencé par baisser (scénario favorable pour les Sicav obligataires) jusqu'aux environs de 6,20 %, avant de rebondir brutalement en mars jusqu'à 6,70 % (scénario défavorable) pour revenir ensuite se stabiliser autour de 6,50 %. Pour figurer en bonne place dans le palmarès du premier semestre, il fallait donc faire preuve de mobilité et ne pas négliger les arbitrages sur la partie courte de la courbe des taux (2 à 5 ans). Les Sicav de tête sont celles qui ont le mieux réussi dans cette lente stratégie de grignotage ou qui avaient la possibilité d'intervenir sur d'autres types d'actifs. C'est le cas de Frasecur (Paribas), Sud Horizon (Lyonnaise de Banque) et Victoire Oblirea, qui doivent une partie de leur avance à la présence dans leur portefeuille d'actions françaises. Bref, la première Sicav purement obligataire long terme n'est autre que CPR Oblig, dont la progression s'explique essentiellement par ses arbitrages gagnants sur la partie courte de la courbe des taux. Côté déception, on retiendra surtout Via Obligataire (Via Banque), qui n'enregistre qu'une piètre progression de 4,5 % sur un an. Les Sicav d'assurance étant peu exposées aux rachats, contrairement aux Sicav bancaires, on pouvait raisonnablement s'attendre à mieux de la part de son gestionnaire, d'autant que le marché obligataire français a été durant le premier semestre l'un des plus rentables. Cette contre-performance est d'autant plus étrange que l'objectif de Via Obligataire consiste à valoriser un placement à long terme et non à se limiter à une simple progression monétaire comme les Sicav fermant la marche de ce palmarès. Reste à préciser que l'on retrouve aussi cette médiocrité dans le compartiment monétaire. Avec une progression de seulement 1,5 % depuis le début de l'année, la Sicav Via Monétaire est également l'une des plus mauvaises de sa catégorie. l

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.