Synergie

Suffit-il de disposer d'un centre hospitalier régional, d'un laboratoire de l'Inserm, de quelques unités de production de médicaments pour s'autoproclamer « pôle santé » ? A l'évidence, non. Mais la tentation est forte - à l'heure où les filières porteuses de croissance se font rares - pour les collectivités territoriales de s'ériger en « pôle », facteur supposé d'attractivité supplémentaire. Il n'en reste pas moins que les collectivités s'efforcent de bâtir une véritable stratégie de développement économique et industriel autour de la filière santé. Cette stratégie impose toutefois de disposer de quelques éléments dont tous les candidats ne sont pas pourvus : une forte représentation de la recherche, publique et/ou privée, la présence d'unités industrielles pharmaceutiques, un ou des « plateaux médicaux » de réputation internationale, des enseignements de haut niveau... Mais tout cela ne saurait suffire. Encore faut-il pour que les pôles santé deviennent réalité, que ces différents acteurs apprennent à travailler ensemble. C'est encore trop rarement le cas. C'est, pourtant, tout le développement économique de cette filière qui en dépend.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.