Actions Europe : une hausse sans éclats

 |  | 236 mots
Lecture 1 min.
Bien que majoritairement en hausse, les Sicav européennes sont décevantes, comparées à un indice MSCI Europe en progrès d'environ 9 %. La remarquable performance de Renaissance Europe, dont les copromoteurs sont la Banque du Louvre et Comgest - en remplacement de la Banque Pallas-Stern -, n'en a que plus de mérite. Elle est le résultat d'un bon choix de valeurs de croissance, valeurs plus à même de se sortir d'affaire dans des marchés mouvementés. La Sicav applique une politique de sélection sévère, ne retenant que les sociétés présentant des caractéristiques assez exceptionnelles : stratégie claire, croissance régulière des bénéfices, management de qualité, respect des intérêts des actionnaires... Seule une cinquantaine de valeurs répond à ces critères, et Renaissance Europe ne retient que vingt à vingt-cinq d'entre elles. Europe Mid-Cap, Sicav qui privilégie une approche sectorielle, a également bien tiré son épingle du jeu, d'autant plus que les autres Sicav ciblant les valeurs moyennes, Euro PME et Sélection Avenir, ont connu de moins bonnes fortunes. Contrat rempli aussi pour Axa Europe Actions (ex-Méditerranée Baltique), qui applique une gestion très mobile et n'hésite pas à investir sur les plus petits marchés. Plus surprenante, l'exclusion de la France du champ d'investissement ne s'est pas révélée payante pour Laffitte Europe et Provence Europe.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :