Les autres pôles de la région

La Bretagne soutient d'autres pôles de compétitivité : Jean-Yves Le Drian, président du conseil régional, a assuré dès le 1er mars que, labellisés ou non, il "soutiendrait, dans le cadre du schéma régional de développement économique, toutes les initiatives présentées".- Le pôle mer. Au moment du dépôt des candidatures, fin février, deux pôles mer ont été présentés par la Bretagne et Paca (lire "La Tribune" du 13 avril). Complémentaires, ils sont aujourd'hui communs, et ont su attirer la Réunion et la Guadeloupe, comme l'ont annoncé Jean-Yves Le Drian et Hubert Falco, président de la communauté d'agglomération Toulon-Provence-Méditerranée, le 21 juin à Paris. Le pôle mer sera centré sur la recherche et l'innovation autour de la sécurité et du développement durable. Il s'articulera autour de trois axes de "technologies transverses" : marines et sous-marines, les systèmes d'information et de communication complexes et, enfin, la biologie, les biotechnologies marines et l'environnement. Le pôle mer est porté par nombre de grands acteurs présents sur les deux régions : représentants industriels - DCN, Thales, Veolia, etc. - et scientifiques - Ifremer, CNRS, etc. Les centres de recherche se réjouissent ainsi à l'idée, si le pôle était retenu, "de trouver plus facilement des partenariats industriels indispensables à la poursuite de [leurs] programmes".- Le pôle images et réseaux. Ce dossier est porté par quatre grandes entreprises présentes en Bretagne : France Télécom, Thomson, Alcatel et Thales. Les ont rejoint quelques acteurs majeurs comme TF1 et Mitsubishi, plus de 100 PME et PMI bretonnes et de nombreux établissements d'enseignement supérieur et de recherche comme l'Ecole nationale supérieure des télécommunications (ENST) de Bretagne. Images et réseaux s'appuie sur la recherche, le développement et l'innovation pour se concentrer sur "les nouvelles technologies de l'image et les nouveaux modes de diffusion, notamment les nouveaux réseaux fixes et mobiles de distribution des contenus numériques".- La Bretagne est concernée, via ses entreprises, par le dossier Automobile haut de gamme déposé par les Pays de la Loire et la Basse-Normandie, sur les exigences particulières de production des véhicules haut de gamme. Elle s'est également engagée, le 14 juin, à soutenir le pôle EMC2 des Pays de la Loire (lire "La Tribune" du 22 juin).A.-L. G.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.