La CDC soutient l'actionnariat salarié

C'est un costume un peu inhabituel que s'apprête à endosser la Caisse des dépôts et consignations (CDC). Participant aux grands Meccano capitalistiques français, la CDC va s'impliquer dans un chantier ouvert par Nicolas Sarkozy, à savoir le développement de l'actionnariat salarié. Augustin de Romanet veut que son établissement réfléchisse à la création d'un fonds " qui permette aux PME qui veulent distribuer des actions à leurs salariés d'avoir une contrepartie pour assurer la liquidité " . Le directeur général de la CDC explique qu'une PME non cotée qui veut aujourd'hui céder des parts de son capital à ses salariés se heurte à deux difficultés : la valorisation de la part et le problème de sa liquidité. Selon Augustin de Romanet, la CDC peut donc être cet intermédiaire qui " achète les actions des salariés qui veulent quitter leur entreprise et qui ensuite les revend, naturellement à des prix convenus avec des experts, aux salariés qui voudraient dans la même entreprise, acheter des actions " .Le directeur général de la CDC souhaite faire des propositions aux pouvoirs publics " d'ici à la fin du trimestre ". Ce calendrier serait compatible avec l'objectif poursuivi par le gouvernement de traduire dans un texte au printemps l'ambition présidentielle " d'aller plus loin dans le partage des profits ". Michel Bouvard, député UMP et président de la commission de surveillance de la CDC, soutient cette démarche. " Dans un premier temps, on regarde si on sait faire. Ensuite, on verra si les réseaux d'entreprises, les partenaires sociaux et les pouvoirs publics sont intéressés par notre projet. "SCEPTICISME A LA CGPMEL'initiative de la CDC laisse sceptique Jean-François Roubaud, président de la CGPME. " Ce fonds n'est pas un outil pour les petites PME. " Pour diffuser la participation et l'intéressement, il veut " une formule simple et incitative que le patron peut facilement s'approprier ". À la CDC de prouver qu'elle est légitime à oeuvrer dans ce champ d'action, mais aussi qu'elle ne concocte pas une usine à gaz dont ne seraient bénéficiaires que de grosses entreprises.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.