Prudence...

Pendant des années, la publication du rapport du Cerc sur l'évolution des revenus en France fut la hantise des gouvernements. En mettant en lumière les inégalités de revenus entre les Français, notamment les évolutions fort contrastées des revenus salariaux et des revenus du patrimoine, les experts du Cerc ont irrité tour à tour tous les pouvoirs en place, surtout sous la gauche. Tranchant dans le vif, le gouvernement Balladur mit fin en 1994 aux fonctions du Cerc, dont la compétence était pourtant unanimement reconnue par tous les économistes, en lui subsituant un nouvel organisme, le CSERC. Officiellement, il s'agissait d'élargir son champ de compétence à la question de l'emploi. Le premier rapport du nouvel institut ne risque pas de faire trembler les cabinets ministériels. Il ne suscitera aucune polémique, vu l'extrême prudence de ses observations... D. G.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.