Bruxelles libère concombres et carottes

1 mn

europeC'est la fin d'un symbole. À partir d'aujourd'hui, et les tabloïds britanniques ne pourront plus invoquer le calibrage des concombres pour railler les bureaucrates de Bruxelles. La Commission a mis fin aux règles communautaires qui régissaient la taille et la forme de 26 fruits et légumes?; les carottes difformes et autres concombres biscornus seront donc de nouveau autorisés à la vente, alors que, jusqu'ici, près de 20 % des récoltes étaient jetées en raison des normes de calibrage. « Nous n'avons absolument pas besoin de légiférer sur ces questions au niveau européen, explique Mariann Fischer Boel, commissaire européenne à l'Agriculture. Il est de loin préférable de laisser cela à l'appréciation des opérateurs économiques. »Cette initiative s'inscrit dans le cadre de la « guerre contre la paperasserie » déclarée par la Commission qui s'est fixé pour objectif de réduire d'un quart les coûts administratifs liés à la réglementation européenne d'ici à 2012. « surrégulation »Ce poids administratif est estimé à 150 milliards d'euros par an. Au passage, Bruxelles réalise un joli coup de communication et veut tuer un cliché tenace. Mais si elle s'attaque à la « surrégulation », elle maintient néanmoins des normes pour dix produits représentant à eux seuls 75 % des ventes du secteur?: pommes, agrumes, tomates ou encore laitues.Ce toilettage reste superficiel et les 100.000 pages de textes communautaires regorgent encore de bizarreries. Une directive prévoit ainsi que les porcs aient accès à des matières permettant le fouissement pour éviter qu'ils ne s'ennuient et ne s'automutilent. Vu par certains de nos confrères d'outre-Manche, cela donne?: « Les éleveurs britanniques doivent placer un jouet dans chaque porcherie sous peine d'emprisonnement. » Yann-Antony Noghès, à Bruxelle

1 mn

Replay I Nantes zéro carbone

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.