Hublot se lance à La traque du faux

1 mn

contrefaçon« La fabrication des fausses montres est un fléau inacceptable pour toute l'industrie horlogère ; les 1,3 million d'euros que nous avons investis l'an dernier pour lutter contre n'ont pas suffi, il nous a fallu trouver d'autres moyens. » Jean-Claude Biver, le PDG de Hublot, a donc décidé de s'associer à l'entreprise Wisekey, afin de concevoir un certificat de garantie électronique, contenant le code d'identité de chaque montre vendue, et un accès privilégié à un espace sécurisé (« le VIP Corner ») sur le site Internet d'Hublot. Inviolable et sûre, contrairement au certificat « papier », la puce cryptographique permet de vérifier en ligne l'authenticité de sa montre et sa provenance. 40 millions de fauxGrâce à la SmartCard, pas de mauvaise surprise. Quand on sait (d'après la Fédération horlogère suisse) qu'en 2008 40 millions de contrefaçons de montres suisses ont été produits ? contre 24 millions de productions authentiques ? on comprend l'urgence de la situation. Hublot promet ainsi, dès la rentrée prochaine, d'accompagner chacun de ses garde-temps d'une carte électronique. Un procédé inédit qui ne manquera pas ? on en prend le pari ? de faire des émules et que l'on pourra retrouver par exemple sur le prochain chronographe de la marque : le « Gold King Power ». Julie André

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.