La Chine laisse filer le yuan

T out se passe comme si la Chine avait décidé d'utiliser l'arme du taux de change pour dynamiser son économie, elle aussi affectée par la crise. En laissant sa monnaie se dévaloriser, après l'avoir laissée s'apprécier sous la contrainte internationale.Le yuan s'est fortement déprécié hier, accusant sa plus forte baisse en séance depuis l'abandon du lien fixe qui l'arrimait au dollar en juillet 2005. Il est sorti par le bas de la marge de fluctuation que la Banque populaire de Chine lui assigne, sans qu'elle intervienne, directement ou par le biais du réseau des banques d'État.Les acteurs du marché des changes chinois sont convaincus que la banque centrale est prête à défier l'Occident en utilisant l'arme du taux de change pour sortir l'économie chinoise de l'ornière. Car la situation est plus grave qu'il n'y paraissait jusqu'à présent : l'indice des directeurs d'achats du secteur manufacturier publié hier montre que la Chine est entrée en récession industrielle. Et l'industrie y est autrement plus importante dans l'activité globale qu'elle ne l'est dans les pays industrialisés. page 16

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.