22 ans d'ancienneté pour dominique ferrero

L'ancien directeur général de Natixis, Dominique Ferrero, ne touchera aucune indemnité de départ. En revanche, il conserve un contrat de travail signé le 23 mars 2006 avec Natexis. Lorsque Natixis a été créé, en novembre 2006, Dominique Ferrero n'a pas rompu mais suspendu son contrat de travail. Cette disposition est désormais contraire aux principes Afep-Medef de décembre 2008. Dans ce cadre, Dominique Ferrero dispose du droit de toucher des indemnités liées à son ancienneté si son contrat était rompu. Étonnamment, il compte à ce jour plus de 22 ans d'ancienneté dans le groupe, selon François Pérol, soit depuis 1987, lors de son entrée à la Banque française du commerce extérieur (BFCE), ancêtre de Natixis. Mais il a ensuite rejoint le Crédit Lyonnais en 1999 puis Merrill Lynch en 2004.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.