Le travail du dimanche sème la zizanie

 |   |  211  mots
Après plusieurs revers au Palais-Bourbon, Nicolas Sarkozy est déterminé à voir « le problème réglé avant l'ét頻. Le député UMP Richard Mallié, soutenu par l'Élysée, a déposé le 18 mai un texte en retrait par rapport à sa version initiale, pour parvenir à un consensus avec les élus UMP jusqu'ici hostiles à la réforme. Il s'agit, principalement, de légaliser les ouvertures de commerce existantes, et de faciliter l'ouverture dans les zones touristiques et grandes villes. La majorité continue pourtant de tanguer. Denis Jacquat, député UMP de Moselle, redoute ainsi une « généralisation » du travail du dimanche. Les frondeurs de l'UMP continuent de demander un encadrement plus strict du dispositif. Au PS, ce ne sont pas moins de 150 amendements qui seront déposés. Les socialistes s'opposeront à ce qu'ils estiment être « une tromperie organisée ». Mais la réforme est saluée par les enseignes, même si aucune d'elles n'envisage d'ouvrir tous les dimanches partout où cela sera possible, faute de rentabilité. Les commerçants espèrent que l'ouverture le dimanche dopera leurs ventes. À Paris, où les visiteurs étrangers dépensent chaque année 15 milliards d'euros, les propriétaires de magasins parient sur la venue de touristes supplémentaires.pages 2-3 et éditorial page 7

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :