Le marché automobile de moins en moins rentable

Les immatriculations de voitures neuves ont encore reculé de 7 % en France le mois dernier. Cette contraction du marché s'accompagne d'une chute encore plus importante du chiffre d'affaires des constructeurs. Le prix de vente moyen des véhicules est en effet grevé par la descente en gamme des clients. Prime à la casse et bonus-malus entraînent une surreprésentation des petits modèles, qui génèrent presque 60 % des ventes totales. Du jamais-vu. Toutes les autres catégories de véhicules plongent. Au grand dam de la rentabilité. page 14

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.