institutions  : président omniprésent

« Je veux changer les m?urs politiques de notre pays », annonce Nicolas Sarkozy trois mois après son élection. Un an plus tard, le Congrès vote ? à deux voix de majorité ? une réforme constitutionnelle censée renforcer les pouvoirs des parlementaires et encadrer ceux du président. Mais l'hyper- activité de « l'omniprésident » a au moins autant modifié la donne institutionnelle que cette réforme. Si l'organisation ministérielle est améliorée, le gouvernement voit ses prérogatives rognées au profit de l'Élysée. Sans le fusible que représente le Premier ministre, le président se retrouve en première ligne en période de crise. Profitant du désir présidentiel de renforcer le rôle du Parlement, les élus de la majorité ont traîné des pieds pour voter certaines réformes comme celle du travail le dimanche. P. C.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.