Le tous propriétaires à la peine

 |   |  225  mots
« Permettre à tous les Français d'être propriétaire de leur logement », notamment en incitant à la construction de logements. C'était l'un des quinze engagements de campagne de Nicolas Sarkozy. Le retournement du marché immobilier, l'attitude plus restrictive des banques à l'égard des promoteurs et des ménages moins solvables ont contrecarré ces plans. Les statistiques des mises en chantier et des permis de construire s'effondrent. Résultat, l'objectif fixé par le chef de l'État de 500.000 logements neufs construits par an ne sera pas atteint. En 2008, un peu moins de 270.000 logements ont été commencés et l'année 2009 ne s'annonce pas sous les meilleurs auspices : les dépôts de permis de construire sont en repli de plus de 15 % entre 2007 et 2008. La production de logements neufs ne sera donc pas ? contrairement aux attentes du chef de l'État ? le fer de lance d'une politique du « tous propriétaires ». La bouffée d'oxygène pourrait venir en revanche de la baisse des prix amorcée en 2008. La Fédération nationale de l'immobilier (Fnaim) table pour cette année sur un recul de 10 % des prix dans l'ancien. Le mouvement de baisse ? à un rythme moins rapide ? devrait se poursuivre en 2010 et en 2011. Associée à des taux d'intérêt très bas, cette baisse pourrait permettre à certains ménages d'accéder à la propriété. A. E.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :