" Le marché des billets de trésorerie s'est asséché "

Votre association, qui recense 1.300 adhérents, compte notamment parmi ses membres les 500 plus grosses entreprises françaises. Rencontrent-elles des difficultés pour se financer ?Nos adhérents ont subi une augmentation régulière du coût du crédit depuis plus d'un an, à savoir depuis l'éclatement de la crise des subprimes en juillet 2007. Cette hausse est due à la fois à l'augmentation des taux Euribor à 3 mois passés sur cette période de 4,18 % à 5,34 %, et à l'augmentation des marges demandéespar les banques elles-mêmes. J'ai eu l'exemple de demandes de marges de50 points de base contre 20 points avant la crise. Ainsi, au total, le coûtdu crédit à 3 mois est passé en un an de 4,50 % à 5,70 %.Avez-vous constaté un durcissement des conditions ces dernières semaines ?Il est clair que le marché des billets de trésorerie, un moyen de financement souple et intéressant, avec un coût inférieur de l'ordre 15 points à celui du crédit bancaire dans des conditions normales, s'est asséché. Les émetteurs de billets de trésorerie, dont les maturités vont essentiellement de 15 jours à 3 mois, ne trouvent plus de banques qui acceptent de porter ces titres dans leurs comptes. Aussi les entreprises sont-elles contraintes de souscrire des crédits auprès de leur banquier ou sont-elles amenées à prendre d'autres dispositions.Craignez-vous des faillites dans les entreprises ?Si nos membres sont des entreprises solides, il est clair que les PME risquent de souffrir. Les nouvelles règles de Bâle II ont de sérieux effets pervers en situation de crise. Elles contraignent les banques à dégrader la note interne des entreprises qui rencontrent des difficultés, à allouer davantage de fonds propres, et à renchérir le coût du crédit. Ces règles se révèlent être un accélérateur de crise.(*) Association française des trésoriers d'entreprise.
En direct dès 8h30 - Une époque formidable

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.