Un G8 en voie de disparition

2 mn

gouvernance mondialeLa terre tremblera-t-elle à nouveau lors du G8 de L'Aquila ? Les autorités italiennes, qui ont choisi ce site en signe de solidarité avec les victimes du tremblement de terre du 6 avril (300 morts), ont prévu de délocaliser le sommet à Rome en cas de nouveau séisme. Tremblement de terre ou pas, les fondations du G8 sont déjà sérieusement ébranlées. Lancé en 1975 ? il s'agissait alors d'un G5 ? ce club très sélect de pays riches n'est plus adapté à la donne mondiale comme en témoigne le format évolutif ? en forme de poupées russes ? du sommet de L'Aquila. « Le G8 n'a plus de raison d'être », a même lancé hier le président brésilien Lula dans les colonnes du « Monde ».réchauffement climatique Sur trois jours, seule la journée d'aujourd'hui peut être considérée comme un véritable G8. Les pays riches prendront le pouls de leurs économies et feront le point sur l'avancement des engagements pris au G20 de Londres dans la perspective? du G20 de Pittsburgh aux États-Unis. La journée de jeudi sera consacrée au dialogue avec les pays émergents. Le G8 et le G5 (Chine, Inde, Russie, Brésil, Afrique du Sud), plus l'Égypte, discuteront des modalités de sortie de crise et des moyens de rééquilibrer la croissance mondiale. Le G13-G14 publiera pour la première fois de son histoire un communiqué commun. L'après-midi sera consacré à la question du réchauffement climatique si bien que le format évoluera une nouvelle fois pour intégrer trois gros émetteurs de gaz à effet de serre : la Corée du Sud, l'Australie et l'Indonésie. Le sommet s'achèvera vendredi sur une rencontre avec plusieurs chefs d'État africains.Autant dire que le G8 ressemble de plus en plus à un format intermédiaire tout juste bon à préparer d'autres réunions plus larges comme le G20 ou le sommet de Copenhague sur le réchauffement climatique. Dès août 2007, Nicolas Sarkozy proposait d'élargir le G8 à 5 pays émergents. La chancelière Angela Merkel abonde aujourd'hui dans le même sens. « Le monde se développe et les problèmes auxquels nous sommes confrontés ne peuvent plus être résolus par les seuls pays industrialisés », a-t-elle précisé.

2 mn

Women for Future

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.