Paris-Berlin, ligne à hautes tensions

Le site du « Handelsblatt », journal économique allemand, reproduisait hier les propos de Steffer Kampeter, un responsable de la CDU, le parti politique d'Angela Merkel. Celui-ci critique la nomination d'un ministre spécial pour la relance en France et recommande plutôt un « psychologue pour calmer les hommes politiques hyperactifs et désorientés en Europe ». En Allemagne, la tension est montée d'un cran après la rencontre qui s'est déroulée hier à Londres entre Nicolas Sarkozy, Gordon Brown, le Premier ministre britannique, et Jose Manuel Barroso, le président de la Commission européenne, pour traiter de la relance européenne. Mme Merkel n'était pas conviée à cette rencontre. Le ministre des Affaires étrangères allemand, Frank-Walter Steinmeier, a déclaré qu'il ne trouvait pas « bien que les trois se retrouvent seuls et que la chancelière ne soit pas l࠻. C'est l'hostilité d'Angela Merkel à toute relance économique concertée qui a encore détérioré une relation franco-allemande éprouvée par les mésententes. page 7

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.