Trois options pour LCH.Clearnet

 |   |  350  mots
En dévoilant en octobre dernier leur protocole d'accord en vue d'une fusion, l'américain Depositary Trust & Clearing Corp. (DTCC) et LCH.Clearnet ne s'attendaient probablement pas à de tels rebondissements. À une semaine de la date butoir initiale fixée pour leurs négociations ? celle-ci aurait été reportée à fin mars ? l'issue n'est toujours pas connue. Mais alors que le conseil d'administration de la chambre de compensation franco-britannique doit se réunir demain, le tableau pourrait s'éclaircir.Avec la crise financière, et la chute de Lehman Brothers, les autorités ont compris l'intérêt d'organismes prenant en charge le risque de contrepartie sur les marchés, en cas de défaut d'un intervenant, et en particulier sur des marchés de gré à gré comme celui des dérivés de crédit. Du coup,certains des acteurs du marché des dérivés de taux, huit banques et le courtier Icap ont décidé d'étudier la prise de contrôle de LCH.Clearnet. Jusqu'à la semaine dernière, ce consortium n'avait toujours pas fait d'offre formelle. Certains espéraient le voir se déclarer dès cette semaine. La question de l'implantation opérationnelle de l'organisme est en outre venue s'inviter au débat alors que les autorités, dont Bercy et la Banque centrale européenne, estiment la compensation sujet de sécurité financière et exigent des solutions pour les CDS en zone euro. DTCC, qui a tenté de rassurer sur son projet, indique poursuivre les négociations.Une troisième voie, révélée par le « Financial Times », pourrait être évoquée en conseil de LCH.Clearnet : celle d'un rachat par l'organisme de ses propres actions en vue de sa transformation en une structure détenue parw ses seuls utilisateurs. Toute la difficulté sera de concilier pour les utilisateurs-actionnaires un projet industriel permettant de réduire les coûts, notamment sur la compensation sur actions, avec une proposition financière intéressante. C. FR.huit banques et le courtier Icap ont décidé d'étudier la prise de contrôle de LCH.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :