Ma banque au Canada

 |  | 316 mots
Lecture 2 min.
chronique sur le vifIl est un pays où les banques ont traversé la tourmente financière créée par les subprimes sans dommage : le Canada. Le secret de cette bonne santé se trouve dans un système de régulation plus restrictif que celui d'autres pays. Ainsi, les règles prudentielles sont identiques pour l'activité de détail comme pour l'activité d'investissement. En outre, ces banques sont essentiellement implantées sur leur marché local dont elles détiennent une part de 90 %. N'ayant pas eu besoin d'être recapitalisées, elles affichent des bilans solides que reflètent leurs performances boursières. Elles, ce sont : Royal Bank of Canada, Toronto-Dominion Bank, Bank of Nova Scotia, Canadian Imperial Bank of Commerce, Bank of Montreal, National Bank of Canada. L'indice financier Standard and Poor's qu'elles composent à la Bourse de Toronto affiche un bond de près de 73 % depuis son point bas de la mi-février, et de plus de 29 % depuis le début de l'année. Une performance qu'a favorisée l'annonce de bons résultats trimestriels. Malgré cela, le gouvernement canadien a mis à disposition du secteur 125 milliards de dollars, pour compenser la « concurrence déloyale » née de la nationalisation ou des injections qu'ont pratiquées d'autres États pour sauver leur secteur bancaire. Après tout, pourquoi la vertu ne paierait-elle pas ? Certains analystes toutefois voient plus prosaïquement dans cette manne un trésor de guerre pour les banques canadiennes qui voudraient s'enhardir à faire des affaires de l'autre côté de la frontière sud. Des établissements prestigieux comme Bank of America, Wells Fargo, Citigroup, Morgan Stanley ou encore Fifth Third ne sont-ils pas en quête d'argent frais ? Les banques canadiennes pourraient donc finir par faire mentir leurs détracteurs qui les accusent de frilosité. nn'ayant pas eu besoin d'être recapitalisées, les banques canadiennes affichent des bilans solides.Par Robert Jules, journaliste à « La Tribune ».

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :