Le groupe AIG sort la tête de l'eau

AssuranceLe groupe américain AIG, nationalisé en septembre dernier pour éviter la faillite, voit peut-être le bout du tunnel. Il a publié hier un résultat positif au second semestre de 1,8 milliard de dollars (1,26 milliard d'euros) contre 5,4 milliards de dollars de pertes durant le même trimestre de 2008 et plus de 100 milliards de pertes sur l'ensemble de l'année dernière. Est-il pour autant sorti d'affaire??Force est de constater que le président directeur général démissionnaire, Edward Liddy, se montre circonspect. « Les résultats opérationnels de nos compagnies d'assurance restent difficiles, largement dépendants des conditions économiques et des effets persistants des événements négatifs qui ont frappé AIG plus tôt dans l'année » a-t-il déclaré. Il prévoit une volatilité des résultats dans les trimestres à venir du fait des charges comptables liées à la restructuration.L'activité du deuxième trimestre reste en recul aussi bien en assurances dommages, avec 8 milliards de dollars de primes brutes, qu'en assurance-vie et retraite avec 8,1 milliards (? 15,3 %). Mais le résultat opérationnel est positif dans les deux branches (respectivement 971 millions de dollars et 1,8 milliard). Il est en revanche négatif dans la branche services financiers (? 89 millions de dollars) et gestion d'actifs (? 222 millions).Dette colossaleLa filiale AIG Financial Products, qui a causé l'effondrement du groupe du fait de son activité de vente de dérivés de crédit CDS (credit default swap), a pour sa part publié une perte opérationnelle de 132 millions de dollars durant le deuxième trimestre contre 6,2 milliards de pertes un an plus tôt. La réduction de l'exposition aux risques de ses portefeuilles commence donc à produire des effets.En parallèle, le groupe, qui doit rembourser 182 milliards de dollars de prêts et d'aides octroyés par la banque fédérale américaine, poursuit sa réorganisation à marche forcée. Il a ainsi annoncé, le 27 juillet, soit plus tôt que prévu, la création d'une structure juridique ad hoc pour accueillir et rendre indépendantes les activités d'assurances dommages et responsabilités du groupe, désormais son c?ur de métier. La direction en a été confiée à Kristian Moor sous une nouvelle marque?: Chartis.Enfin, le nouveau PDG du groupe AIG a pris ses fonctions aujourd'hui lundi. Ancien patron de l'assureur américain Metlife, Robert Benmosche a un parcours de nature à rassurer les marchés. Le titre AIG a bondi de 65 % de lundi à jeudi la semaine dernière, et il était en hausse de 12 % à l'ouverture de Wall Street vendredi. S. So.Chiffre d'affaires dommages7,9 milliards de dollars (? 19,2 %)Chiffre d'affaires vie-retraite8,1 milliards de dollars (? 15,3 %)Résultat net1,8 milliard de dollarsBénéfice par action?: 2,30 doll

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.