Le CEA, un modèle  ?

 |   |  136  mots
En plein débat sur l'avenir des organismes publics, le modèle du Commissariat à l'énergie atonique (CEA) fait figure d'exception. Dépendant de la Défense, mais s'agissant d'un établissement à caractère industriel et commercial, il privilégie à ce titre les contrats de R&D avec les industriels (Areva, STMicro?) et les créations de start-up (107 à ce jour). Selon le ministère de la Recherche, ce modèle est le bon mais il est difficile de le décliner. Pour le directeur de la valorisation, Jean-Charles Guibert, si l'université doit retrouver sa place au c?ur du système, « il ne faut pas sacrifier les organismes de recherche ». La réforme vise plus selon lui à les coordonner qu'à les découper. Le CEA pourrait lui aussi vouloir jouer son rôle d'agence de moyens.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :