Vodafone prend le contrôle du leader sud-africain Vodacom

 |   |  208  mots
Vodafone continue de tisser sa toile en Afrique. En discussion avec son partenaire Telkom depuis juin, l'opérateur mobile britannique est parvenu jeudi à un accord pour prendre le contrôle de leur coentreprise, le leader sud-africain du mobile Vodacom. En pleine tempête financière, le premier opérateur mobile mondial, en termes de chiffre d'affaires, est prêt à débourser 1,9 milliard d'euros pour accroître sa participation de 50 % à 65 % dans Vodacom, qui compte 34,6 millions d'abonnés. L'opération est conditionnée à la mise en Bourse à Johannesburg des 35 % restants détenus par Telkom, et soutenue par le premier actionnaire de ce dernier, l'État sud-africain. Elle intervient deux mois après le rachat par Vodafone de 70 % de Ghana Telecom pour 663 millions d'euros.Cette nouvelle acquisition apportera à Vodafone " de solides positions en Afrique du Sud ", où Vodacom détient une part de marché de 54 % avec 25 millions d'abonnés, mais aussi " en République démocratique du Congo, au Lesotho, auMozambique et en Tanzanie ", des marchés en forte croissance. Le prix est jugé relativement élevé à environ 8 fois le résultat brut d'exploitation de Vodacom. Les deux actionnaires étaient en désaccord sur sa stratégie d'expansion, ce qui a permis au groupe rival MTN de prendre de l'avance en Afrique.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :