La bouffée d'oxygène Thales arrive à temps pour Alcatel-Lucent

 |   |  329  mots
cite>Alcatel-Lucent et Dassault Aviation sont sur le point d'annoncer un accord sur le dossier Thales. Entamées il y a un mois, les négociations devaient s'achever hier. Selon une source proche du dossier, celles-ci étaient en bonne voie. Vendredi, Ben Verwaayen, le directeur général d'Alcatel-Lucent, s'était montré « confiant » sur l'issue des discussions.Cette opération est bienvenue pour l'équipementier en télécoms. Car sa direction a beau se dire confiante sur l'état de ses finances, affirmant que la vente de ses 20,8 % dans Thales n'est que la « cerise sur le gâteau », Alcatel-Lucent a véritablement besoin de cette rentrée d'argent. Selon les analystes de Citigroup, le 1,57 milliard d'euros récoltés permettra tout juste de payer les intérêts payables le 17 février 2009 (805 millions d'euros), la contribution au fonds de retraite (250 millions) et les sorties de cash (500 millions) inhérentes au plan de réorganisation annoncé vendredi.Sans cette somme, Alcatel-Lucent aurait eu tôt ou tard du mal à boucler ses fins de mois. Et Ben Verwaayen n'aurait pas eu la même marge de man?uvre pour mettre en place son plan de transformation. manque de trésorerieCar, avec la détérioration attendue du marché des équipements télécoms l'an prochain, entre -8 % et -12 % selon ses propres estimations, Alcatel-Lucent ne générera pas suffisamment de trésorerie pour couvrir tous ses besoins.En tenant compte de la probable cession de la part dans Thales, l'agence de notation S&P a indiqué hier qu'elle pourrait abaisser d'un cran, après l'annonce des résultats 2008, la note du crédit d'Alcatel-Lucent. Déjà en catégorie spéculative, celle-ci pourrait tomber à B. L'agence rappelle que le précédant plan de restructuration mis en place par l'ancienne direction coûte entre 800 millions et 1 milliard d'euros par an. Dans le marché actuel, le groupe pourrait mettre plusieurs années à retrouver un cash-flow positif. Olivier Pinaud

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :