Altran améliore sa rentabilité

 |  | 274 mots
Lecture 1 min.
+ 12,11 %En tête de peloton des valeurs du SRD (Service à règlement différé), hier : l'action Altran, avec une envolée de 15,8 % au plus fort de la séance. Certes, le groupe français de conseil en hautes technologies a vu son bénéfice net fondre de 47 % en 2008, à 11,4 millions d'euros, sous le poids de charges de restructuration et de dépréciations d'écarts d'acquisition. Mais la marge opérationnelle courante a progressé de 1,5 point, à 7,7 %. Surtout, elle s'est améliorée au second semestre, s'élevant à 8,3 %, après 7,1 % au premier.Il faut dire qu'Altran est en avance d'un an sur son plan de réduction des coûts indirects. Ces derniers ont représenté 23,8 % du chiffre d'affaires en 2008, contre 26,3 % en 2007. De plus, des secteurs dynamiques comme ceux de l'énergie et de l'aérospatiale compensent la faiblesse d'industries telles que l'automobile.acquisitions en vueFort de ces performances, Yves de Chaisemartin, PDG d'Altran, a reconduit ses objectifs pour 2010. À savoir un chiffre d'affaires de deux milliards d'euros (contre 1,65 milliard en 2008), et une marge opérationnelle courante comprise entre 8 % et 10 %. La société a réaffirmé son ambition de réaliser un chiffre d'affaires de 2,5 milliards d'euros en 2012, pour une marge opérationnelle courante « supérieure à 10 %. »En revanche, Altran n'a pas fourni d'objectifs pour 2009. « Le chiffre d'affaires n'augmentera pas au premier trimestre », s'est contenté d'indiquer Yves de Chaisemartin. Mais le patron d'Altran, dont la dette nette ne représente plus que 0,33 fois les fonds propres, est suffisamment serein pour songer à des acquisitions. Une dizaine de dossiers sont sur sa table, qui concernent essentiellement des sociétés de recherche et développement en Europe. C. L.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :