Les hedge funds retrouvent des couleurs

gestion d'actifsAprès un exercice 2008 difficile, le pire qu'ait connu l'industrie des hedge funds depuis vingt ans, l'année 2009 se présente sous de meilleurs auspices.Selon Hedge Fund Research (HFR), fournisseur de données sur le secteur, 370 fonds ont fermé au premier trimestre 2009, contre 778 au quatrième trimestre 2008, soit une baisse de 50 %. Le HFR note toutefois que le nombre de liquidations de fonds de hedge funds (200) a encore augmenté sur la période. Cela représente un taux d'attrition (disparition des bases de données) de 4,05 %. Dans le même temps, HFR note la création de 148  onds, le plus fort taux depuis le deuxième trimestre 2008. De nombreux professionnels reconnus ont décidé de voler de leurs propres ailes. Ainsi, Jayesh Punater, président de Gravitas Technology, fournisseur de services aux sociétés financières, a déclaré à Bloomberg avoir rencontré 19 nouveaux hedge funds au premier trimestre 2009 et encore plus au deuxième. Parmi ces nouveaux entrants, Arvind Raghunathan, l'ex-responsable de la stratégie d'arbitrage chez Deutsche Bank AG, qui ouvrira dans quelques semaines Rock Capital Management, son hedge fund doté de plus de 1 milliard de dollars, soit le plus gros hedge fund lancé à ce jour en 2009 ? signe d'un regain d'intérêt des investisseurs pour ces produits. Cela s'est vérifié au deuxième trimestre, et notamment en mai, puisque l'industrie a enregistré une collecte nette de 11,3 milliards de dollars, indique Eurekahegde dans son dernier rapport, une première en dix mois.encadrement plus strictDu côté des performances, la tendance est aussi positive. Le HFRI Fund Weighted Composite Index progresse en moyenne de 9,80 % depuis le début de l'année. Dans le détail, les fonds d'arbitrages de convertibles, d'actions ou d'obligations corporate gagnent respectivement 27,88 %, 12,53 % et 10,93 %. À l'inverse, les fonds spécialisés sur les ventes à découvert reculent de 6,79 %. Ces données prouvent que cette industrie n'est pas condamnée. Seuls les plus solides survivront, s'accordent à dire les professionnels. Mais s'ils ont, souvent à tort, été mis en cause dans la crise financière, les hedge funds n'échapperont pas à un encadrement plus strict, notamment en Europe avec le projet de directive sur la réglementation de cette industrie. Si les pays d'Europe continentale, la France et l'Allemagne en tête, militent pour plus de régulation, les Britanniques s'y opposent vivement. Un débat politique est donc engagé entre ces deux parties. Thierry Serrouy

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.