Les socialistes iront à Versailles à reculons

 |   |  358  mots
CongrèsLa supplique de Jack Lang à ses amis socialistes, hier matin, pour qu'ils ne boycottent pas l'intervention de Nicolas Sarkozy devant le congrès a-t-elle été déterminante ? En tout cas, les parlementaires PS ont finalement décidé de ne pas pratiquer la politique de la chaise vide. Ils se rendront donc à Versailles, lundi, pour écouter la première déclaration d'un président de la République devant le Congrès depuis la révision constitutionnelle de 2008. Une position qui ne faisait visiblement pas l'unanimité dans les rangs socialistes ces derniers jours. Certains députés, comme Manuel Valls, André Vallini ou la royaliste Aurélie Filippetti, s'étaient élevés contre les ravages dans l'opinion d'un boycott éventuel, venant après la claque des européennes. La non-participation n'aurait pas donné du PS l'image d'un véritable parti de gouvernement.débat sans voteMais comme rien n'est jamais simple au PS, les députés du parti ne participeront pas au débat sans vote qui suivra l'intervention présidentielle alors que les sénateurs socialistes dirigés par Jean-Pierre Bel auraient souhaité, eux, intervenir. En « contrepartie » de sa présence au congrès, Jean-Marc Ayrault, le président du groupe PS à l'Assemblée, réclame cependant que François Fillon engage la responsabilité de son gouvernement au Palais-Bourbon après le prochain remaniement.Face à l'intervention présidentielle, la gauche ne fait pas front commun. Si les radicaux du PRG ont décidé de se rendre à Versailles ? l'un des leurs, Paul Giacobbi, pourrait faire son entrée au gouvernement à l'occasion du remaniement ?, les communistes ont choisi sans problème de boycotter Nicolas Sarkozy.Chez les Verts, le choix a été plus difficile, comme toujours. Parmi leurs 9 parlementaires, les anciens ministres Yves Cochet et Dominique Voynet avaient jugé un boycott « puéril » relevant de « l'antisarkozisme pavlovien ». En revanche, la députée de Paris Martine Billard ou celui de la Gironde Noël Mamère ont contesté depuis le début la présence des écologistes à Versailles. Hier, ils ont eu gain de cause puisque les instances des Verts ont finalement décidé la non-participation. P. C.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :