Dehli pour une conférence de l'OMC en 2010

 |   |  156  mots
En juillet 2006, l'Inde avait mis fin aux négociations multilatérales commerciales lancées à Doha en 2001. Depuis lors, Pascal Lamy, le directeur général de l'Organisation mondiale du commerce, a tout fait pour relancer les discussions, sans succès. Les choses pourraient changer, pour au moins deux raisons. Tout d'abord, l'Inde, comme la plupart des pays émergents, souffre de l'effondrement du commerce mondial : en avril, ses exportations ont reculé de 33 %, comme au mois de mars. New Delhi est donc prête à accélérer les discussions, comme l'a indiqué il y a quelques jours le ministre du Commerce, G. K. Pillai. Or l'administration américaine, très occupée à passer en revue sa politique commerciale, serait enfin prête à l'automne prochain à revenir autour de la table de négociations. Résultat, une première réunion pourrait se tenir à Genève en novembre, suivie par une conférence ministérielle en janvier ou février 2010.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :