Des syndicats apaisés

 |   |  243  mots
La lettre de François Pérol aux syndicats a fait son petit effet. Outre le basculement immédiat de la CFDT, elle a en effet ouvert la porte à des négociations avec l'Unsa Caisse d'Épargne et la CGC, qui ont finalement renoncé hier à jouer le blocage. Elles formuleront donc les avis indispensables à la conclusion du processus d'information-consultation, même s'ils seront négatifs du fait des incertitudes sur la stratégie. Les deux organisations soulignent d'ailleurs qu'il ne s'agit nullement d'un blanc-seing.L'Unsa a reçu par écrit des engagements sur le maintien global des effectifs commerciaux jusqu'en 2012, l'accompagnement des départs volontaires, le maintien des filiales et organismes communs sous statut Caisses d'Épargne, le développement des aides à la mobilité, la résolution définitive d'un vieux contentieux salarial et la signature avant fin juin de l'accord « mesure et prévention du stress ». SUD semble isoléDe son côté, la CGC se fait discrète sur les concessions obtenues, mais selon nos informations, il s'agirait d'assurances sur la mise en place d'une gestion prévisionnelle des emplois et des compétences et l'absence de départs contraints.Ces décisions éclaircissent l'horizon, mais il reste encore un gros nuage. Majoritaire dans deux caisses régionales, le syndicat SUD dit vouloir maintenir sa stratégie de blocage, même s'il semble désormais bien isolé. Son exécutif national se réunira la semaine prochaine pour aviser. B. J.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :