Une usine Cargill sous contrôle vénézuélien

 |   |  164  mots
Mis à mal par la crise, le gouvernement de Chávez a renforcé son contrôle sur le prix des aliments instauré dès son élection.Les autorités vénézuéliennes ont pris le contrôle d'une usine de production de pâtes détenue par l'américain Cargill, où elles resteront jusqu'en juin pour y rétablir les quotas de productions nationaux imposés sur les aliments de base. Le site consacre seulement 59 % de sa capacité aux produits dont le prix est réglementé, un seuil inférieur aux 70 % exigés par Caracas. En mars, le gouvernement avait déjà saisi une unité de production de riz appartenant au même groupe. Le système des quotas, conçu comme une sécurité pour les plus pauvres, est cependant largement contourné tant par les investisseurs étrangers que par les producteurs locaux puisqu'il force la production à perte : un kilo de riz vendu au prix fixe de 2,15 bolivars (0,7 euro) coûte le double à produire.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :